Posté par Adrien le Samedi 15/02/2020 à 08:00
Visualiser des univers géométriques en mathématiques
"Travailler l’imaginaire est l’une des parties qui m’intéresse le plus dans ma recherche. Si on avait une géométrie qui n’est pas comme la géométrie plate de notre monde, qu’est-ce qu’on verrait, qu’est-ce qu’on vivrait, qu’est-ce qui se passerait si on s’y promenait ? C’est comme imaginer des univers géométriques potentiels."

C’est ainsi que le professeur Jean-Philippe Burelle décrit comment il aborde ses recherches en mathématiques. Il s’intéresse aux visualisations et aux expériences par ordinateur, car celles-ci permettent d’explorer l’univers mathématique avant de se lancer dans les démonstrations formelles, une philosophie inspirée par son directeur de thèse de l’University of Maryland.

Courbe de Véronèse donnant l'illusion de la forme d'un coeurPhoto: Image de Pr Jean-Philippe Burelle

L’univers de Pac-Man

On comprend tous le fonctionnement de l’univers de Pac-Man: lorsque le personnage se déplace en ligne droite et franchit le bord de l’univers dans lequel il vit, il réapparaît de l’autre côté. C’est l’analogie qu’utilise Pr Burelle pour illustrer certains concepts: "Quand tu déplaces un objet dans un certain univers géométrique, tu ne le téléportes pas d’un endroit à un autre, tu le déplaces de manière continue.", partage-t-il. Dans le cadre de ses recherches, il étudie les interactions entre les symétries discrètes et continues d’univers géométriques complexes. Il est fascinant d’imaginer que, si Pac-Man regarde par en avant, il voit une copie de lui-même: il peut voir son propre dos parce que la lumière se déplace en ligne droite dans l’univers en question.

Et si Pac-Man franchissait la limite de son univers et se trouvait dans un univers parallèle identique au premier au lieu de réapparaître de l’autre côté ? Cela apporte deux façons d’étudier le même objet: "on peut étudier l’univers de Pac-Man en pensant plutôt au pavage du plan par des carrés, où chaque carré est une copie identique de l’univers de Pac-Man. Dans ce cas, lorsqu’il franchit la frontière de son univers, il continue tout droit, mais une copie de lui-même le remplace à l’autre bout." Les recherches du Pr Burelle traitent de ces exemples, mais en dimensions supérieures aux groupes de symétrie plus complexes.

Le coeur, une illusion ?

Saviez-vous que le coeur apparaissant dans l’image en début de texte n’est qu’une illusion ? En effet, présents sur l’image ne sont que des cercles, et notre cerveau reconstruit la forme d’un coeur ! Cette forme (la courbe de Véronèse) est présente, car tous les cercles sont osculateurs à la même courbe, c’est-à-dire qu’ils sont les meilleurs pour approximer la courbe autour d’un point donné.

"Il y a plusieurs courbes de Véronèse, soit une dans chaque dimension, allant d’une dimension jusqu’à l’infini. Ce sont des courbes qui ont beaucoup de symétrie, plus de ce à quoi on s’attendrait." Par exemple, une sphère a trois dimensions de symétrie, car on peut tourner autour de trois axes perpendiculaires. Le coeur a aussi trois dimensions de symétrie: "La différence est que ce ne sont pas des symétries perceptibles pour nos yeux à nous. Contrairement à des symétries euclidiennes à trois dimensions, celles de la courbe de Véronèse vivent dans le groupe symplectique, un sous-ensemble de symétries à dix dimensions."

Cette session-ci, six étudiants au baccalauréat en mathématiques se sont joints au Laboratoire de géométrie expérimentale de l’Université de Sherbrooke sous la supervision du Pr Burelle. Lors de leurs rencontres hebdomadaires, il leur montre comment programmer des images pour en faire des mathématiques de niveau de recherche, ce qui est une opportunité unique pour les étudiants qui souhaitent poursuivre une carrière en recherche.

"Voir" les mathématiques pour optimiser le cycle de recherche

Les images mathématiques servent avant tout aux chercheurs: "Grâce aux ordinateurs et aux puissances de calculs, on peut faire des dessins, comme l’image du coeur, qui ne seraient pas évidents à dessiner à la main." Cela aide aux chercheurs à déterminer quelles propriétés sont satisfaites par quels objets, qu’on peut ensuite tenter de démontrer par un argument formel. "Avec les visualisations en mathématiques, il est plus facile de savoir quoi démontrer, et cela contribue à rendre le cycle de recherche plus efficace." Pour tout dire, il est impressionnant de voir de belles images produites grâce à des mathématiques avancées et comment celles-ci contribuent à voir les mathématiques sous un autre angle.

Sur les recherches du professeur Jean-Philippe Burelle

Professeur Jean-Philippe BurellePhoto: Michel Caron - UdeS

C’est l’été dernier que le Département de mathématiques de l’Université de Sherbrooke accueille le Pr Burelle. Ses thèmes de recherche incluent les sous-groupes discrets des groupes de Lie, la théorie de Teichmüller en rang supérieur et les structures géométriques localement homogènes. La courbe de Véronèse et ses symétries permettent de construire des exemples intéressants de sous-groupes par déformation.
Dernières news
Des chercheurs de l'Irig ont caractérisé la structure d'une protéine fluorescente entre ses positions "on" et "off". Avec des applications en imagerie du vivant. Les...
Des physiciennes et des physiciens ont pour la première fois observé la transmission de l'état quantique d’électrons au travers d’un îlot métallique de taille...
Un composé organique produit par la flore intestinale, le métabolite 4-Cresol, aurait des effets protecteurs contre le diabète de type 1 et de type 2, notamment en...
Parmi les pistes pour aller vers une société à faible empreinte carbone, la réutilisation du CO2 séduit de nombreuses équipes. Des scientifiques de l’IRCELYON...
La collaboration Alice au LHC (Cern), à laquelle contribue l'Irfu, vient de mettre en évidence la première particule capable de "résister" au "flot" du plasma de...
En identifiant le rôle d’une protéine particulière dans le développement des maladies du foie liées à l’obésité, des chercheurs de l’UNIGE ouvrent la voie...
Une équipe internationale de paléontologues et de géologues (France, Porto Rico, Argentine, Cuba et USA) mobilisant notamment des chercheurs du Laboratoire...
L’accélérateur en service le plus ancien du CERN dispose d’un nouvel aimant de déflexion rapide et recevra bientôt aussi un nouvel aimant à septum. Avant de...
Fruit d'une collaboration ESA-NASA associant notamment le Cnes, le CNRS et le CEA, la sonde Solar Orbiter a décollé le 9 février 2020 depuis le centre spatial Kennedy...
On entend souvent les mères raconter que leurs premières rides ou leurs premiers cheveux blancs sont apparus après avoir eu un enfant. Qu’on se le dise: enfanter,...
Une expérience menée auprès de l'installation ISOLDE du CERN montre que le noyau du 222Ra (isotope du radium) a la forme d'une poire. La plupart des noyaux ont la...
"Le pourquoi du sexe" reste encore aujourd’hui une des grandes questions évolutives. La découverte de lignées asexuées chez des espèces animales considérées...
En analysant les images du relevé LoTSS (LOFAR Two Meter Sky Survey), une équipe comprenant un astronome de l’Observatoire de Paris - PSL a découvert des ondes...
Des chercheurs de l’UNIGE et de l’Université de Manchester ont découvert des structures basées sur des matériaux bidimensionnels qui permettent d’émettre de...
Une collaboration entre biologistes et physiciens a permis de décrypter une étape clé de l’infection causée par le méningocoque, un pathogène humain responsable...
Des chercheurs de l’UNIGE et de CY Cergy Paris Université démontrent que les situations présentes évoquent en mémoire des situations passées qui partagent des...
Des scientifiques testent l’expérience NA61/SHINE du CERN avec un appareil construit en briques Lego. Le complexe d’accélérateurs du CERN permet aux...
Une nouvelle étude d’apprentissage automatique suggère la présence d’au moins neuf « expressions » de genre La terminologie conçue pour expliquer et...
Optimiser Euclid: une corrélation croisée entre les observables Pour mesurer les paramètres cosmologiques, le télescope spatial Euclid utilisera deux sondes...
Par Gillian Woodford Une forme de stéatose hépatique qui touche fréquemment les patients atteints du VIH peut être traitée en toute sécurité au moyen de la...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales