Posté par Adrien le Vendredi 08/02/2019 à 08:00
Visualiser sans marquage des nanoparticules au coeur des cellules
En combinant spectrophotométrie infrarouge et microscopie à force atomique, des chercheurs ont pu détecter avec une haute résolution des particules inférieures à 200 nanomètres dans des cellules du système immunitaire.

Les nanoparticules à base de polymères biocompatibles sont largement utilisées pour incorporer efficacement des médicaments. Elles permettent de les protéger des dégradations et de les libérer de manière contrôlée, au niveau d’un tissu ou d’un organe malade. Pour cela, la surface de ces particules submicroniques est décorée avec des molécules spécifiques. Celles-ci permettent de guider les nanoparticules et le médicament qu’elles contiennent vers leurs cibles biologiques.

Une cellule est observée par AFMIR, technique couplant la microscopie de forces atomique à la spectroscopie infrarouge. Cela permet de détecter à l’intérieur de la cellule, avec une excellente précision (résolution de 10 nanomètres) des nanoparticules en polymère biodégradable. Pour cela, une vibration spécifique du polymère est sollicitée permettant de l’identifier sans avoir recours à des marqueurs ou contrastants. © ISMO (CNRS/Université Paris-Sud)

La conception de ces vecteurs nécessite une compréhension approfondie de leur interaction avec le milieu vivant. Or, la détection des particules de moins de 200 nanomètres dans des cellules ou tissus nécessite généralement le marquage de leurs constituants avec des molécules fluorescentes. Le greffage de ces molécules est non seulement fastidieux et complexe, mais il peut aussi modifier de manière significative les propriétés des objets à étudier, amenant à des conclusions erronées. A ce jour, aucune technique ne permet de détecter avec précision une particule submicronique dans une cellule, sans marquage, tout en sondant sa composition chimique.

Des chercheurs de l’Institut des sciences moléculaires d’Orsay (ISMO, CNRS/Univ. Paris-Sud) et du Laboratoire de chimie physique (LCP, CNRS/Univ. Paris-Sud) ont relevé le défi en utilisant une technique innovante couplant la microscopie à force atomique à la spectroscopie infrarouge (IR). Appelée AFMIR, cette instrumentation développée au sein du LCP a permis de détecter des particules d’environ 170 nanomètres dans des cellules avec une excellente précision (résolution de 10 nanomètres) en se basant sur la signature infrarouge du constituant majoritaire des particules, l’acide polylactique (PLA). Ce polymère biocompatible possède une fonction ester qui lui confère une réponse infrarouge spécifique et le différencie du reste des constituants cellulaires. Ainsi, lorsque l’ensemble de la cellule est illuminé avec un laser infrarouge dont la longueur d’onde est réglée de façon à stimuler la réponse du PLA, l’AFMIR est capable de détecter la réponse des particules incluses dans le cytoplasme.

La détection de la réponse infrarouge des particules est basée sur l’effet photo-thermique: lorsque qu’un échantillon est soumis à un rayonnement dans la gamme spectrale du moyen IR, les vibrations moléculaires des fonctions chimiques des molécules le composant sont sollicitées. Une partie du rayonnement IR va donc être absorbée, entrainant une légère augmentation de température au sein de l’échantillon. S’en suit une rapide dilatation de l’objet absorbant, qui sera détectée par le microscope à force atomique. Dans le cas des particules de cette étude, il s’agira de solliciter la vibration de la double liaison carbone-oxygène de la fonction ester. Sur ce principe, il est donc possible de localiser et de déterminer la composition chimique de chaque nanoparticule, sans marquage et sans la dégrader.

Ces travaux ouvrent la voie à la détection précise de vecteurs de médicaments dans des milieux complexes. Grace à cette méthodologie, il devrait être possible d’obtenir des informations essentielles sur la dégradation des particules au sein des cellules et le devenir du médicament qu’elles contiennent.
Dernières news
Un projet financé par l’UE a dévoilé un nouveau dispositif destiné aux véhicules hybrides qui combine la haute densité énergétique des batteries lithium-ion à...
Des physiciens ont démontré qu’il est possible de contrôler de façon quantique un spin unique multi-niveaux porté par un aimant moléculaire - constituant un...
Une équipe internationale s’interroge sur les nouvelles technologies qui améliorent les compétences physiques et cognitives de l’humain, sur leur développement...
Code de bonnes pratiques contre la désinformation: la Commission invite les signataires à intensifier leurs efforts La Commission européenne a publié les premiers...
S’inspirant de la fourmi du désert réputée pour être une extraordinaire navigatrice solitaire, des chercheurs du CNRS et d’Aix-Marseille Université, à...
Une équipe de l’IBS a déterminé la structure d’une metalloprotéine présente chez les bactéries et explique par là-même comment ses gènes sont bavards... ou...
Des scientifiques suisses ont mis au point des sondes conçues pour révéler les forces physiques à l’oeuvre à l’intérieur des cellules vivantes. Une première...
L'émergence des véhicules électriques et du stockage des énergies renouvelables souligne le besoin d’augmenter la densité énergétique des batteries tout en...
Des scientifiques prouvent que l’écart entre le résultat attendu et le résultat réel est perçu comme une récompense Vous aimez vous faire surprendre par cette...
Si l’existence d’une réduction du débit sanguin cérébral chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer est connue depuis des décennies, son rôle dans...
Jusqu’à présent, la faune édiacarienne du bassin de Podolya en Ukraine était considérée comme faisant partie du même domaine que celle de la Mer Blanche en...
De nouveaux processus de récupération permettent d’obtenir des alliages de haute performance et à bas coûts à base de terres rares. Des chercheurs financés...
Bien que de plus en plus utilisées pour l'imagerie cellulaire ou la bio-ingénierie tissulaire, le devenir à long terme des nanoparticules magnétiques au sein des...
L’apparition des premiers mouvements chez des êtres multicellulaires sur Terre serait bien plus ancienne que ce que l’on pensait. C’est du moins ce que suggèrent...
Les glissements de terrain génèrent des ondes sismiques, comme l’ont montré de précédentes mesures à partir de sismomètres placés à proximité de pentes...
Il existe un moyen plus rentable de rouvrir les mines désaffectées et inondées d’Europe. Des scientifiques ont démontré comment y parvenir, avec un nouveau...
En combinant des techniques de microscopie laser et de hautes pressions, des physiciens ont mis au point la première méthode expérimentale permettant de mesurer avec...
Dans les interactions entre un récepteur biologique et son ligand, l'eau avoisinante a son mot à dire. Une équipe pluridisciplinaire du CNRS dévoile le rôle des...
Les prévisions de la contribution de l’Antarctique à l’élévation du niveau de la mer au cours du siècle vont de zéro à plus d’un mètre. Les valeurs les...
Dans les archives glaciaires, les éruptions volcaniques passées sont associées à des pics de concentration de sulfate. Pour estimer la contribution volcanique aux...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales