Posté par Adrien le Mercredi 17/07/2019 à 08:00
VIH: des trous laissés dans le système immunitaire malgré la trithérapie
S’ils ne reçoivent pas de traitement antirétroviral (ART), la majorité des patients infectés par le VIH voient leur système immunitaire s’affaiblir progressivement. Mais une très petite proportion d’entre eux (0,3 %) parviennent à freiner spontanément le virus, sans antirétroviraux. Une partie de l’explication pourrait-elle tenir aux ensembles de gènes exprimés par les rares globules blancs reconnaissant le VIH ? Oui, d’après une étude publiée dans Nature Immunology et menée par des chercheurs du Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM).

Essentiels pour la coordination des réponses immunitaires, les lymphocytes T CD4 sont d’importants globules blancs qui contribuent au contrôle des infections chroniques comme le VIH. Crédit: Getty

Essentiels pour la coordination des réponses immunitaires, les lymphocytes T CD4 sont d’importants globules blancs qui contribuent au contrôle des infections chroniques comme le VIH. Mais, en moyenne, une seule cellule sur 1000 dans la population de lymphocytes T CD4 peut reconnaître le virus.

«Avec mon équipe de recherche et mes collaborateurs, nous avons caractérisé l’ensemble des gènes exprimés par ces cellules rares, extraites du sang de personnes présentant une infection chronique par le VIH et chez qui le virus était abondant avant le traitement antirétroviral, a déclaré le Dr Daniel Kaufmann, chercheur au CRCHUM et spécialiste des maladies infectieuses. Nous avons alors comparé ces gènes avec ceux des cellules des “contrôleurs du VIH”, des personnes infectées dont le virus est contenu malgré l’absence de traitement. Cette opération, qu’on appelle également profilage de transcription à l’échelle du génome, permet de mesurer simultanément l’activité de milliers de gènes, créant ainsi un tableau du fonctionnement cellulaire.»

Utilisant des techniques sophistiquées d’analyse cellulaire, la principale auteure de l'étude, Antigoni Morou, chercheuse postdoctorale au laboratoire du Dr Kaufmann, a mis au jour des différences fonctionnelles majeures entre les deux groupes de patients de l’étude. Les contrôleurs du VIH avaient des réponses immunitaires, connues sous les noms de Th17 et Th22, beaucoup plus marquées: ces réponses sont importantes pour la protection du tractus digestif par exemple. Mais les personnes ayant une infection chronique avec des niveaux élevés de réplication virale présentaient des lymphocytes T CD4 dérégulés ciblant le VIH. Certains sous-groupes de cellules affichaient même des signes de fonctionnement anormal.

De nouveaux traitements en vue ?


Daniel Kaufmann
Poursuivant leurs investigations, les chercheurs du CRCHUM se sont demandé si le traitement antirétroviral n’entraînait pas une réponse immunitaire équivalente à celle observée chez les contrôleurs du VIH. «Chez des patients atteints d’une infection chronique par le VIH et soumis à l’ART, nous avons vérifié si le traitement pouvait “réparer leur système immunitaire” et leur permettre d’avoir des lymphocytes T CD4 aux caractéristiques semblables à celles des contrôleurs du VIH», a dit le Dr Kaufmann, professeur à l’Université de Montréal.

Le résultat s’est avéré nuancé: certains modules de gènes étaient sensibles à l’ART tandis que d’autres sont exprimés très différemment dans les deux groupes.

«Nous avons montré que l’ART laisse des trous non réparés dans les défenses du système immunitaire, a mentionné le Dr Kaufmann. Nos résultats indiquent que certains de ces vides peuvent contribuer dans la durée à l’absence de contrôle viral lorsque le traitement antirétroviral est interrompu. Nous savons maintenant quelles brèches se cachent dans le système immunitaire. Devons-nous les combler et, si oui, comment ? C’est une autre question.»

Ouvrant la voie à de nouveaux traitements complémentaires au traitement antirétroviral, l’équipe du Dr Kaufmann a désigné les caractéristiques importantes d’une réponse immunitaire spécifique et efficace contre le VIH comparativement à une réponse dysfonctionnelle. Elle a montré comment la réponse pouvait être modifiée par l’ART.

L’étape suivante consistera à étudier la programmation sous-jacente de ces lymphocytes T CD4 (épigénétique) dans l’espoir d’élaborer de nouvelles stratégies ciblées pour inverser le dysfonctionnement immunitaire et pour compléter l’ART. Le laboratoire de Daniel Kaufmann utilise actuellement la même approche pour évaluer des candidats-vaccins contre le VIH.

En 2017, près de 37 millions de personnes vivaient avec le VIH. Tous les jours, 5000 nouvelles infections sont déclarées aux autorités sanitaires dans le monde.
Dernières news
Le déménagement vers des chambres individuelles au site Glen du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) a permis de réduire considérablement les taux...
D’une taille de 2 060 km, le noyau de Mercure est plus gros de 50 km qu’on ne le croyait jusqu’ici: c’est ce qu’ont découvert trois chercheurs du Laboratoire...
Des embryons de poulet mettent en temps normal une vingtaine de jours pour devenir poussins. En observant la formation de leurs pattes, une équipe du CNRS et de...
Près de 40 % des 40 principaux oléoducs et gazoducs transnationaux qui traversent l’Europe sont en exploitation depuis plus de 40 ans. Une initiative de l’UE a...
La dépression peut être associée à des comportements comme l’évitement social, c’est-à-dire le refus d’être confronté aux situations d’interactions avec...
Des études ont montré qu’il est possible d’atténuer les manifestations du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) chez l’enfant en...
Une équipe d’astronomes dirigée par Anne-Marie Lagrange, chercheuse du CNRS à l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble (CNRS/Université...
Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène) et les analgésiques comme le paracétamol sont parmi les médicaments les plus prescrits pendant les premiers...
Afin d'améliorer les performances des super condensateurs, des chercheurs de l'lnstitut de recherche interdisciplinaire de Grenoble (lRlG) ont eu l’idée d’espacer...
Des chercheurs de l’UNIGE, du CHUV, de l’EPFL, du CIBM, des HUG et de l’UNIL démontrent comment des maladies chroniques du foie provoquent un changement...
Des ingénieurs ont mis au point un processus de chargement par conduction et de paiement automatisé pour les véhicules électriques (VE). Cette solution permettra...
Le Supersynchrotron à protons recevra un nouvel arrêt de faisceaux avant la fin du deuxième long arrêt du complexe d’accélérateurs du CERN. D’ici la fin du...
La thèse de doctorat de feu Bernard Arcand, gardée sous scellés à l'Université Cambridge pendant un demi-siècle, met en lumière un peuple de chasseurs-cueilleurs...
Longtemps considéré par les experts en aérodynamique comme le Saint-Graal de la discipline, l’écoulement laminaire naturel permettra, on l’espère, aux...
Un remorqueur letton abrite le premier banc d’essai d’une nouvelle technologie visant à purifier les gaz d’échappement des bateaux. À lui seul, le trafic...
Des scientifiques sont parvenus à caractériser des composantes essentielles qui masquent les rayonnements primordiaux émis par le Big Bang. Ces résultats...
Grâce à une étude basée sur l’analyse des comportements et de l’activité cérébrale (EEG), les chercheurs démontrent que les chevaux ont une mémoire...
Il est rare que les ingénieurs prennent la peine de modéliser les incendies du fait de la complexité et du coût que cela représente. Un système récemment mis au...
L’amélioration des paliers lisses est l’un des facteurs clés permettant de renforcer la sécurité des aéronefs. Le projet AOrbit s’emploie à construire un...
Si une partie du contenu de l’étoile à neutrons commence à se déplacer vers l’extérieur, la rotation de l’étoile s’accélère. C’est ce que les...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales