Posté par Isabelle le Dimanche 21/02/2021 à 13:00

Tempêtes de poussières sur l’Europe au dernier maximum glaciaire

Pendant les périodes les plus froides de la dernière période glaciaire, la fin de l’hiver et le début du printemps sont marqués par d’énormes tempêtes de poussière. Ces paléo-tempêtes, rarement égalées dans notre climat moderne, couvraient l’Europe occidentale de couches de poussière parmi les plus épaisses jamais trouvées sur Terre. En témoigne une série de nouvelles estimations obtenues dans les loess européens par Denis-Didier Rousseau, chercheur à l’École normale supérieure - PSL, avec des collègues français et chinois.

Nussloch, Allemagne. Pour obtenir des données précises, l'affleurement a été soigneusement nettoyé et la stratigraphie a été correctement lue avant que les échantillons ne soient prélevés pour datation et analyse plus approfondie. © Pierre Antoine, Laboratoire de Geographie Physique in Meudon

Dans leur étude, les chercheurs commencent par revisiter le loess de Nussloch, en Allemagne. Il se compose majoritairement de sédiments éoliens, transportés à partir de zones sèches et sans végétation, principalement de la plaine alluviale du Rhin. On y trouve également des couches, plus humifères, de paléosol. Chaque couche de la séquence étudiée montre un changement dans les conditions climatiques. Ainsi, à Nussloch, les paléosols caractérisent les périodes glaciaires au climat doux, tandis que les couches éoliennes ont été déposées pendant les périodes froides.

Les paléoclimatologues ont longtemps considéré que les paléosols se développaient au-dessus de la couche sous-jacente, par accumulation. Mais un examen attentif des loess de Nussloch a corrigé cette idée: en Europe, les paléosols se sont développés vers le bas, dans la couche sous-jacente après un arrêt de la sédimentation éolienne.

Considérant les paléosols comme intégrés aux couches éoliennes, les chercheurs ont donc réévalué les épaisseurs des dépôts. Ils ont pu alors construire de nouveaux modèles d’âge et recalculer les taux de sédimentation et d'accumulation de masse dans des séquences européennes, selon un gradient longitudinal de la Bretagne jusqu’en Ukraine, et montrer qu’au cours du dernier maximum glaciaire, l'atmosphère en Europe était plus poussiéreuse qu'en Chine. Ces nouvelles estimations correspondent à une série de simulations indépendantes de modèles climatiques. Ce résultat a donc le potentiel d’aider à comprendre les périodes de réchauffement et de refroidissement abrupts pendant les périodes glaciaires qui portent les marques des points de basculement climatique.

L'histoire en bref © TiPES/HP

En savoir plus:
How dusty was the last glacial maximum over Europe ? - Quaternary Science Reviews, Volume 254.
Denis-Didier Rousseau, Pierre Antoine, Youbin Sun
https://doi.org/10.1016/j.quascirev.2020.106775

La publication est parue alors que Denis-Didier Rousseau travaillait encore au Laboratoire de Météorologie Dynamique.

Contact:
Denis-Didier Rousseau - Géosciences Montpellier - denis-didier.rousseau at umontpellier.fr
Dernières actualités
Mesurer la gravité à laquelle est soumise l'antimatière est un des défis actuels, avec pour...
Une équipe de l’UNIGE a étudié les cendres des éruptions volcaniques et a découvert deux...
La grande majorité des exoplanètes géantes (les planètes 100 fois plus lourdes que la Terre)...
"Préserve et répare la peau". "Retarde l’apparition des rides". C’est ce que promettent les...
En étudiant les génomes de plus de 20 000 personnes, une équipe met en lumière les liens...
À l’été 2009, un navire allemand était devenu le premier navire commercial à emprunter la...
Ceux qui cherchent un exemple qui illustre bien comment la génétique et le milieu de vie peuvent...
Lorsqu’on dit que "le vaccin a un taux d’efficacité de 95%", cela ne veut pas dire que "5% des...
Les chercheurs des instituts Jacob et Joliot du CEA ont amélioré le suivi de l’inflammation des...
On s’interroge beaucoup sur l’utilité du séquençage des virus SARS-CoV-2 de patients...
Impossible de faire atterrir en douceur un rover ou une sonde spatiale sur Mars sans intelligence...
Un chercheur de l’UNIGE a compilé toute la littérature des cinq dernières années liant...
Pour la première fois, la combinaison de deux techniques d’imagerie permet de visualiser et de...
Les matériaux photoactifs utilisés dans les OLEDs, l’imagerie médicale ou certains dispositifs...
Le volcan Merapi, situé à Java en Indonésie, voit régulièrement des dômes de lave...
Des chiens ont accompagné certains des premiers habitants des Amériques, il y a 16 à 17 000...
Les villes favorisent des pratiques propices à la dissémination et au développement de certains...
La spintronique offre des solutions nouvelles à la réalisation de composants mémoire et logique...
Une équipe du SCCL a découvert que les lymphocytes T CD4, qui jouent habituellement un rôle de...
Au cours de ces dernières décennies, il a été observé que la banquise s’est étendue au...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales