Posté par Adrien le Mardi 24/03/2020 à 09:00

SIDA: des virus cachés dans les plaquettes des patients traités mais en échec immunologique

Une étude publiée dans la revue Science Translational Medicine montre que les plaquettes de patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) hébergent le VIH infectieux, malgré une thérapie antivirale combinée efficace supprimant la charge virale dans le sang. Chez ces patients, la présence de VIH dans les plaquettes est fortement corrélée à l’échec de rétablissement de réponse immune T CD4+. Les chercheurs montrent in vitro que les plaquettes peuvent propager le virus infectieux aux macrophages, l’un des réservoirs tissulaires du virus, établissant une voie alternative de dissémination du VIH vers ce type de réservoir.

Reconstructions 3D d’images de plaquettes contenant du VIH. La surface des plaquettes est en vert (marquage par des anticorps anti-CD41), le virus dans des compartiments intra-plaquettaires est en rouge (marquage par des anticorps anti-p24).
© Morgane Bomsel

Le rôle des plaquettes dans l’hémostase est bien connu, mais récemment, d’autres fonctions leurs ont été attribuées. Ainsi, les plaquettes interagissent avec des pathogènes, bactériens ou viraux. Il avait été récemment montré in vitro que les plaquettes capturaient le VIH. Les chercheurs démontrent ici la présence de VIH infectieux dans les plaquettes isolées de patients infectés par le VIH, malgré une suppression virale réussie par la thérapie antirétrovirale combinée (cART).

Parmi les patients ayant une cART efficace en termes de charge virale, 20 à 30% sont en échec immunologique ne parvenant pas à rétablir une réponse immune correcte en termes de nombre de cellules CD4+ après au moins 12 mois de traitement (dits patients non répondeurs immunologiques). Les chercheurs ont comparé les statuts immunologiques des patients ayant ou non du virus dans leurs plaquettes et montré que la présence de VIH infectieux dans les plaquettes des patients est en forte corrélation uniquement avec l’échec immunologique.

Les plaquettes sont issues des mégacaryocytes de la moelle.

Les chercheurs ont également observé que les mégacaryocytes de patients en échec immunologique étaient infectés par le VIH ce qui expliquerait que les plaquettes qui en dérivent contiennent du virus. D’autre part, les plaquettes finissant leur vie en étant phagocytées par des macrophages, la transmission du VIH infectieux des plaquettes aux macrophages tissulaires a été testée in vitro. Les plaquettes de patients qui contiennent du VIH peuvent propager l'infection in vitro aux macrophages selon un processus qui peut être inhibé en bloquant l'interaction plaquette-macrophage avec l'agent thérapeutique antiplaquettaire, Abciximab.

En conclusion, cette étude met en lumière la physiopathologie du VIH en décrivant une autre voie de dissémination virale dans laquelle les plaquettes jouent le rôle de transporteurs transitoires de virus infectieux et de nouveaux acteurs de la transmission du VIH de cellule à cellule qui contribuerait à entretenir le réservoir viral existant au niveau des macrophages tissulaires des patients sous traitement antirétroviral. La présence de plaquettes contenant le VIH caractérise une récupération immunologique médiocre chez les patients infectés par le VIH traités par des antirétroviraux. Elle constitue un marqueur prédictif potentiel pour la conception de stratégies thérapeutiques efficaces contre l'échec immunologique qu’on ne sait pas traiter à ce jour.

Pour en savoir plus:
Platelets from HIV-infected individuals on antiretroviral drug therapy with poor CD4+ T cell recovery can harbor replication-competent HIV despite viral suppression.
Real F, Capron C, Sennepin A, Arrigucci R, Zhu A, Sannier G, Zheng J, Xu L, Massé JM, Greffe S, Cazabat M, Donoso M, Delobel P, Izopet J, Eugenin E, Gennaro ML, Rouveix E, Cramer Bordé E, Bomsel M.
Sci Transl Med. 2020 Mar 18;12(535). pii: eaat6263. doi: 10.1126/scitranslmed.aat6263.

Laboratoire:
Institut Cochin - (CNRS/Inserm/Université de Paris)
22 rue Méchain 75014 Paris-France.
Dernières actualités
Semblable à un papillon avec sa structure symétrique, ses belles couleurs et ses motifs...
Les glioblastomes, les tumeurs cérébrales primaires les plus agressives et les plus répandues...
A partir de données de collisions, Rémi Bougault, ses coéquipiers de la collaboration INDRA et...
Reconnaitre individuellement les oiseaux grâce au motif de leur plumage, voilà une tâche ardue...
Pouvoir analyser jusqu’à environ 30 000 échantillons par jour: c’est ce que visent des...
Une collaboration internationale entre des télescopes au sol et en orbite éclaire l’un des...
Jeudi 30 juillet 2020, succès du lancement de la mission Mars 2020 depuis Cap Canaveral en Floride...
Une étude internationale vient de démontrer pour la première fois par quel biais l’ocytocine,...
Une étude sous presse dans le journal européen Astronomy & Astrophysics montre que...
Des chercheurs de l’Université McGill ont découvert des organites bactériens qui jouent un...
Le Global Carbon Project (GCP) publie une analyse du bilan mondial des émissions de méthane à...
Les travaux de conception ont commencé pour ASTHROS (abréviation de Astrophysics Stratospheric...
Dans l’océan, la lumière solaire diminue graduellement dans les premières centaines de...
Lors de sa conférence de presse du 16 juillet 2020, l’Agence spatiale européenne a dévoilé...
Plusieurs bilans de mercure réalisé par différentes équipes indiquent qu’il y aurait une...
L’alchimiste n’a cessé pendant des siècles de tenter de transformer le plomb en or. Même si...
Une majorité de parents portent leur bébé du côté gauche. Une étude montre que c’est aussi...
Les organismes doivent faire face à des stress globaux comme le réchauffement climatique ou...
Comprendre comment les plantes se défendent face aux agents pathogènes est primordial pour aller...
Si l’on conçoit difficilement des champs magnétiques s'étendant à l'échelle d'une galaxie...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales