Posté par Adrien le Dimanche 07/10/2018 à 08:00
Sevrage tabagique: une mutation génétique impliquée dans la rechute
Pourquoi est-il si difficile d’arrêter de fumer ? Pourquoi certains rechutent après des mois de sevrage tabagique ? Des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec Sorbonne université et l’Inserm, ont montré qu’une mutation génétique, déjà connue pour être impliquée dans la sensibilité à la nicotine, l’est aussi dans le comportement de rechute après sevrage chez le rat. Ces résultats seront publiés le 4 octobre 2018 dans la revue Current Biology.

L’addiction au tabac est une maladie chronique à fort taux de rechute et représente la première cause de morts évitables dans les pays développés. Sept millions de personnes meurent à cause du tabagisme chaque année dans le monde.

La nicotine est le principal composé psychoactif du tabac responsable de cette addiction en se fixant sur les récepteurs nicotiniques présents dans le cerveau. La substance entraîne ainsi l’activation du circuit de la récompense et favorise la sensation de bien-être. En conséquence, la consommation de tabac d’un individu est fortement liée à la sensibilité de ces récepteurs nicotiniques, qui sont composés de 5 sous-unités.

Ces dernières années, plusieurs études de génétique humaine de grande ampleur ont montré qu’une mutation présente dans le gène CHRNA5 codant pour la sous-unité α5 des récepteurs nicotiniques était associée à une augmentation significative du risque de tabagisme. Cette mutation est très présente dans la population générale (environ 35% des Européens en sont porteurs et jusqu’à 50% de la population au Moyen-Orient). Les chercheurs de l’unité de Neurobiologie integrative des systèmes cholinergiques (Institut Pasteur / CNRS) ont alors cherché à déterminer quelle phase de l’addiction à la nicotine est affectée par la présence de cette mutation et à comprendre son mode d’action.

Pour ce faire, les chercheurs ont introduit cette mutation chez le rat en utilisant une technique récente de génétique moléculaire. Ils ont ensuite évalué son effet sur divers comportements liés à l’addiction à la nicotine et montré qu’elle engendrait une plus grande consommation de nicotine à fortes doses, ainsi qu’une rechute plus importante à la recherche de nicotine après sevrage. De façon intéressante, il a été montré que cet effet sur la rechute est lié à une réduction de l’activation des neurones du noyau interpedonculaire, une structure cérébrale qui présente la plus forte concentration en sous-unités α5 des récepteurs nicotiniques. "Cette étude nous a permis d’évaluer plus finement l’impact de cette mutation sur différentes phases de l’addiction à la nicotine. Elle nous donne une première explication de son mécanisme d’action qui favorise la rechute à la recherche de nicotine après sevrage", explique Benoit Forget, premier auteur de l’étude.

"Ces résultats suggèrent qu’un médicament capable d’augmenter l’activité des récepteurs nicotiniques contenant la sous-unité α5 pourrait permettre de réduire la consommation de tabac et le risque de rechute après sevrage", ajoute Uwe Maskos, responsable de l’unité de Neurobiologie intégrative des systèmes cholinergiques (Institut Pasteur / CNRS) et dernier auteur de l’étude.

Ces travaux ont été financés par les organismes cités ci-dessus ainsi que par la Fondation pour la recherche médicale (FRM), par la Commission européenne (FP7) et l’Institut national du cancer.
Dernières news
Attaque par un virus puis prolifération mortelle de bactéries: un article scientifique, publié dans Nature Communications, permet désormais de comprendre les...
La mission BepiColombo de l’ESA et de la JAXA à destination de Mercure a décollé à bord d’une Ariane 5 depuis le port spatial de l’Europe à Kourou à 1 h 45...
Le projet CTA (Cherenkov Telescope Array), une très grande infrastructure de recherche (TGIR) pour la partie française (des équipes de recherche de l'IN2P3, INSU et...
Des chercheurs du CEA, du CNRS et de l’Université Aix-Marseille (1), en collaboration avec le KAERI (2), ont mis en lumière une grande diversité d’outils de...
En 2018, l’ESA et la JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency) lanceront deux sondes en direction de Mercure dans le cadre de la mission BepiColombo. Objectif: en...
Les équipes du CNES ont procédé à une première, avec la désorbitation passive et innovante du satellite Microscope (MICROSatellite à trainée Compensée pour...
Alors que les Nations Unies ont annoncé un plan pour éradiquer la tuberculose d'ici 2030, une nouvelle étude démontre l'émergence de souches multirésistantes de...
Grâce à l’instrument VIMOS installé sur le Very Large Telescope de l’ESO, une équipe internationale d’astronomes a découvert une structure colossale au sein...
Au cours de sa première année de test, la turbine marémotrice flottante la plus puissante du monde a généré 3 GWh d’électricité. Alors que le spectre du...
Une nouvelle approche basée sur des métamatériaux, matériaux composites dont les propriétés n’existent pas à l’état naturel, améliore la qualité de...
Partant de l’analyse fine des émissions radio entre Jupiter et son satellite Io, des astrophysiciens de l’Observatoire de Paris - PSL apporte une confirmation...
Pour améliorer la fiabilité et diminuer le temps de réponse des capteurs et actionneurs embarqués dans l'automobile, une approche de commande prédictive est mise en...
Les alvéoles des poumons sont couvertes d'un film de lipides et de protéines qui joue un rôle clé dans le processus de la respiration, et fait défaut chez certains...
La lumière permet de détecter la présence de substances dans un milieu. Des chercheurs du Centre de nanosciences et de nanotechnologies et du Politecnico Di Milano...
Les microbolomètres sont des détecteurs infrarouges fonctionnant à température ambiante, issus de la recherche spatiale et militaire. Ils débarquent aujourd'hui...
Le ciblage des cellules souches, où prend naissance le cancer du cerveau, pourrait prévenir la croissance tumorale Des chercheurs de l’Institut et hôpital...
L’ocytocine améliore les symptômes liés à l’autisme, mais ce peptide ne peut traverser la barrière entre sang et cerveau. Un consortium de chercheurs, centré...
Une biopile fournira-t-elle un jour assez d’énergie pour alimenter un pacemaker ? Cette prouesse pourrait devenir possible grâce à des chercheurs français de...
Des chercheurs du CNRS et de l'Université Rennes 1 (1), en collaboration avec la société Airbus, ont découvert un signal visuel qui permet de détourner durablement...
Les perturbations de l’environnement attribuables à l’activité humaine sont-elles à l’origine de changements évolutifs chez les animaux et les plantes ? Les...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales