Posté par Adrien le Mardi 31/03/2020 à 09:00

Se séparer pour survivre

La gaine embryonnaire est une couche de glycoprotéines entourant l’embryon qui a été décrite chez la plante modèle Arabidopsis thaliana. Dans un article publié dans la revue Current Biology, les chercheurs ont montré que la gaine embryonnaire se maintient sur la surface de la jeune plantule après germination. Cette gaine possède des propriétés antiadhésives très fortes ce qui facilite la sortie de la plantule de la graine et permet ainsi un développement plus robuste de la jeune plante.

Haut: Photos de plantules 3 jours après germination. A gauche: plantule sauvage avec gaine embryonnaire. A droite: plantule mutante dépourvue de gaine embryonnaire.
Bas: Photos au microscope optique de plantules deux jours après germination chez lesquelles la gaine embryonnaire a été immunomarquée en vert. A gauche: une plantule sauvage avec gaine embryonnaire. A droite: une plantule mutante dépourvue de gaine embryonnaire.
© Nicolas Doll

Chez les plantes à graines, la germination est une étape critique pour la jeune plante qui émerge du milieu protégé de la graine et entre au contact des conditions stressantes du milieu extérieur. Jusqu’il y a peu, les scientifiques pensaient que la première interface entre le milieu extérieur et la plantule était la cuticule, une couche hydrophobe qui entoure et protège les tissus aériens des plantes, notamment de la déshydratation. Cependant, les chercheurs démontrent ici que, chez l’arabette des dames (Arabidopsis thaliana), une petite plante de la famille du chou très étudiée par les biologistes moléculaires, cette première interface est en réalité la gaine embryonnaire. Cette couche de glycoprotéines est produite par l’albumen (le tissu de réserve entourant l’embryon dans la graine) et déposée à la surface de l’embryon, séparant ainsi physiquement ces deux tissus. Alors qu'on pensait que la gaine embryonnaire restait à l’intérieur de la graine, les auteurs ont montré qu’elle se maintient sur les parties aériennes de la jeune plantule après la germination avant de se fragmenter lorsque les tissus grandissent.

Pour étudier les caractéristiques et les fonctions de cette couche, ils ont utilisé un mutant chez lequel la gaine embryonnaire est absente et l’ont comparé à un type sauvage qui possède une gaine embryonnaire fonctionnelle. En analysant au microscope à force atomique les propriétés physiques de la surface des plantules sauvages et mutantes, ils ont pu montrer que la gaine embryonnaire possède une très faible adhésivité. Cette propriété permet de faciliter la sortie des cotylédons (les deux feuilles embryonnaires) de la graine. En effet, dans un mutant sans gaine embryonnaire, les cotylédons ont du mal à s’extraire de la graine et y restent plus longtemps retenus (voir figue ci-dessous). De plus, les chercheurs ont montré que les plantes possédant une gaine embryonnaire sont plus compétitives et plus robustes au début de leur développement que les mutants qui en sont dépourvus Bien que l’étude porte uniquement sur A. thaliana, il est possible que cette structure soit également présente chez d’autres plantes. La rétention des manteaux de la graine sur les cotylédons étant problématique pour la culture de certaines espèces comme le poivron, l’étude de la gaine embryonnaire chez ces espèces pourrait conduire à des applications agronomiques.

Pour en savoir plus

The Endosperm-Derived Embryo Sheath Is an Anti-adhesive Structure that Facilitates Cotyledon Emergence during Germination in Arabidopsis.
Doll NM, Bovio S, Gaiti A, Marsollier AC, Chamot S, Moussu S, Widiez T, Ingram G.
Curr Biol. 2020 Mar 9;30(5):909-915.e4. doi: 10.1016/j.cub.2019.12.057.

Laboratoire

Reproduction et Développement des Plantes (RDP) - (CNRS/INRAE/ENS de Lyon/Université de Lyon)
46 Allée d'Italie, 69364 Lyon cedex 07.
Dernières actualités
Pourquoi y a t’il plus d’espèces dans les tropiques que dans les régions tempérées ? C’est une question sans cesse remise en avant mais ne trouvant pas de...
À la pharmacie, devant la tablette des suppléments d'oméga-3, le visage des clients qui scrutent la composition des gélules est souvent perplexe. L'avalanche...
Infectiologie, imagerie médicale... Des chercheurs du CEA-Joliot, en collaboration avec l'Iramis, synthétisent des bambusurils fonctionnalisables par "chimie click"...
Des scientifiques de l’Université PSL, au sein de l’ENS - PSL et de l’Observatoire de Paris - PSL, en collaboration avec des chercheurs du CNRS membres de l’UMI...
ATLAS et CMS ont présenté leurs résultats les plus récents concernant de nouvelles signatures permettant la détection du boson de Higgs auprès du LHC. Les...
Des chercheurs de l’Université de Montréal découvrent comment une mutation cancéreuse clé active la télomérase, l’enzyme antiâge qui rend les cellules...
Nous avons presque tous eu la roséole lorsque nous étions petits. Nous en avons tous guéri, mais le virus responsable de cette maladie, l'herpèsvirus humain de type...
Le système immunitaire adaptatif des vertébrés a deux caractéristiques. Premièrement, la capacité de créer, par recombinaison somatique orchestrée par la...
La simple question "Où se termine le tableau périodique des éléments ?" suscite depuis longtemps l'intérêt des scientifiques. Dans ce contexte, la compréhension...
A travers le règne animal, les individus génétiquement apparentés se ressemblent. Mais cette ressemblance accrue traduit-elle le simple fait d’avoir un certain...
Les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), la Faculté de Médecine de l’Université de Genève (UNIGE), le Centre de Recherche en Infectiologie de l’Université...
Les scientifiques du laboratoire Sys2diag (CNRS/Alcen) et les médecins du CHU de Montpellier ont présenté aujourd’hui les premiers résultats de l’étude clinique...
Une étude multicentrique menée par une équipe de l’UNIGE, des HUG, du CHUV et de l’Hôpital de St-Gall démontrent qu’un usage plus restreint des antibiotiques...
Des paléontologues de l’Université McGill et de l’Université de l’Alberta ont découvert chez un ancien reptile des dents recouvertes d’un émail spécial...
Des chercheurs du CEA-Jacob en collaboration avec l’école d’ingénieurs Sup’Biotech ont mis au point un outil génétique permettant l'expression à long terme...
L'étude d'antinoyaux légers, de leur création à leur annihilation, facilitera à l'avenir la recherche indirecte de matière noire. La collaboration ALICE...
Les astronomes utilisant les télescopes de l'Observatoire Européen Austral (ESO) ont découvert des taches géantes à la surface d'étoiles extrêmement chaudes...
Prisées pour concevoir des médicaments, de tensioactifs et d’additifs, les amines aliphatiques peuvent s’obtenir par hydroaminométhylation. Des chercheurs du LHFA...
La chaîne varisque, ou hercynienne, est une chaîne de montagnes qui affleure notamment dans le Massif Central français et qui est souvent comparée à l’Himalaya....
Les collaborations ALICE, CMS et LHCb présentent de nouveaux résultats montrant comment les particules contenant des quarks c peuvent jouer le rôle de "messagers"...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales