Posté par Adrien le Mercredi 12/12/2018 à 08:00
Rôle des feux de biomasse dans les profils troposphériques de monoxyde de carbone
Les feux de biomasse émettent chaque année dans l’atmosphère une quantité importante de polluants. Ces panaches de pollution impactent localement et régionalement la couche limite (variable, de 0 à 2 km au-dessus de la surface terrestre), mais peuvent également être transportés plus haut en altitude, dans la troposphère libre (au-dessus de la couche limite) où les vents plus forts favorisent leur transport sur de longues distances, avec des impacts à l’échelle globale. Une équipe du Laboratoire d’Aérologie (LA - OMP, CNRS/UT3 - Paul Sabatier) a analysé l’ensemble des profils verticaux de monoxyde de carbone, disponibles dans la base de données IAGOS, entre 2002 et 2017 sur une vingtaine d’aéroports répartis dans le monde. Ces travaux ont permis de déterminer l’origine de ces panaches et montrent la contribution majeure des feux de biomasse sur la plupart des aéroports étudiés.

Du fait de son temps de vie relativement long, le monoxyde de carbone (CO) - second composé après le dioxyde de carbone, émis par la combustion incomplète de combustibles carbonés, principalement au travers des activités anthropiques ou lors des feux de biomasse - est couramment employé pour suivre le transport des panaches de pollution. Depuis 2002, l’infrastructure de recherche européenne IAGOS opère des mesures de CO dans la troposphère à l’aide d’avions de ligne commerciaux dans de nombreuses régions du monde. Lors des phases de décollage et d’atterrissage entre la surface et 10-12 km d’altitude, ces avions interceptent couramment des panaches de pollution très intense dont la source d’émission (naturelle ou anthropique) et l’origine géographique ne sont que très partiellement connues.

Figure: Distribution saisonnière des anomalies de CO (par rapport à la climatologie) classées suivant leur type (BB: majoritairement liées aux feux de biomasse, AN: majoritairement liées aux émissions anthropiques, MIX: mélange des deux types d’anomalies) aux différents clusters d’aéroports. Les résultats sont présentés pour: l’ensemble des anomalies (CO>0), les 25% plus fortes anomalies (CO>75), les 5% plus fortes anomalies (CO>95) et les 1% plus fortes anomalies (CO>99). Le nombre d’anomalies considérées est indiqué sous chaque ensemble de barres.

Pour mener cette étude, des chercheurs du Laboratoire d’aérologie ont analysé près de 30 000 profils verticaux de CO entre 2002 et 2017 sur une vingtaine d’aéroports répartis en Europe, Amérique du Nord, Asie et Afrique. Des simulations de rétro-trajectoires couplées à des inventaires d’émission de CO réalisés avec l’outil SOFT-IO, développé au Laboratoire d’aérologie (http://www.aeris-data.fr/soft-io/), ont permis de déterminer la source d’émission et l’origine géographique de ces panaches.

Concernant les plus intenses panaches, les résultats montrent la contribution majeure des feux de biomasse sur la plupart des aéroports étudiés, à l’exception du Japon et de l’Inde où la source anthropique domine. Par exemple, les feux contribuent en moyenne à 45% aux 1% plus forts panaches observés en Allemagne, ce chiffre atteignant 70% pour le nord-est des États-Unis et le sud-est de la Chine, et 90% pour la Namibie. Les résultats mettent également en lumière la forte saisonnalité de ces contributions, en lien avec les variations saisonnières associées aux principales régions sources associées (zones boréales nord-américaine et sibérienne, Sud-est asiatique et Afrique).

Ce jeu de données est disponible dans la base de données IAGOS (via http://www.iagos.org) et sera très utile aux nombreux utilisateurs comme le Copernicus Atmosphere Monitoring Service (CAMS) pour valider les modèles globaux et régionaux, offrant ainsi de nouveaux diagnostics sur l’origine de la pollution.
Dernières news
La surpêche modifie la composition des communautés de poissons, ce qui peut affecter la manière dont les espèces interagissent les unes avec les autres ainsi...
Des astrophysiciens ont recueilli des preuves directes de la cristallisation de naines blanches. Dans certains cas, ces étoiles ont ralenti leur vieillissement de près...
La plupart des mutations sont délétères. Sans sélection naturelle, elles s’accumuleraient et diminueraient peu à peu la survie des organismes. Une étude du...
Des noyaux de Bore-20 et 21 ont récemment été produits pour la première fois au RIKEN-RIBF situé au Japon. Cette performance aux limites des capacités actuelles...
Les chercheurs du programme Graphene Flagship ont mis au point des dispositifs spintroniques à base de graphène utilisant à la fois la charge électronique et le spin...
Des chercheurs de l’UNIGE ont découvert que les photons expulsés lors de la création d’un trou noir paraissent désordonnés, alors qu’ils sont en fait...
Du rôle de ses bandes blanches à sa lutte pour la reproduction en passant par son hermaphrodisme, le poisson-clown n’a pas fini de nous étonner. Retour sur la...
Les écosystèmes riches en biodiversité sont plus stables face à la plupart des perturbations, telles que les sécheresses, les canicules ou les apports de...
Cultivées dans le monde entier, les variétés hybrides F1, malgré leurs atouts indéniables, demeurent coûteuses à produire. Mais plus pour longtemps. En modifiant...
[i]Un code de calcul massivement parallèle pour une simulation ab-initio réaliste et prédictive de l’interaction laser-matière à ultra-haute...
Mettre un pied devant l’autre, rien de plus simple en apparence. Les chercheurs en neurosciences et en biomécanique vont pourtant de surprise en surprise, comme...
Le contenu en grains de pollen des sédiments lacustres a permis de retracer l’histoire des biomes montagnards du Cameroun au cours des derniers 90 000 ans. Cette...
Les jonctions métalliques sont des éléments majeurs de tout dispositif électronique intégré et le courant électrique passe au travers de ces jonctions par un...
Des procédés chimiques bien rodés révèlent parfois des surprises. En marquant une longue pause lors de la formation d’oxydes métalliques, des chercheurs du...
Une équipe du Département de chimie utilise un composé connu depuis des décennies pour synthétiser de nouvelles molécules thérapeutiques La nature renferme un...
Les déchets plastiques se fragmentent en micro- et nanoparticules, et libèrent également du carbone organique dissous dont les additifs plastiques qui seraient...
Comment mieux transporter et délivrer les principes actifs anticancéreux au niveau des cellules malades ? Des chercheurs de l’Institut Galien Paris-Sud (IGPS,...
Depuis son ouverture au mois d’avril 2018, le Planétarium et le Centre d’Accueil des Visiteurs de l’ESO Supernova a partagé les merveilles de l’Univers avec...
Certaines éponges méditerranéennes, de la famille des Crambeideae, se protègent des prédateurs en émettant en permanence un nuage d’alcaloïdes tout autour...
Selon de plus en plus de scientifiques, l’un des principaux déterminants de la douleur chronique - ennui de santé le plus lourd en raison tant de sa prévalence que...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales