Posté par Adrien le Mardi 12/02/2019 à 08:00
Quand une nanoparticule d’or rougit sous la pression
En combinant des techniques de microscopie laser et de hautes pressions, des physiciens ont mis au point la première méthode expérimentale permettant de mesurer avec précision l’absorption optique d’une nanoparticule individuelle d’or soumise à une forte pression.

Lors de la réduction d’un matériau à l’échelle nanométrique, la présence d’interfaces avec l’extérieur et le grand rapport surface-volume des nano-objets rendent leurs propriétés très sensibles aux effets de confinement et à leur environnement. Dans le domaine optique, cette dépendance peut être utilisée pour ajuster l’absorption de la lumière par des nanoparticules métalliques, en contrôlant finement leur environnement, notamment par l’application de pressions élevées.

La méthode d’étude de l’absorption optique d’une nanoparticule individuelle d’or en fonction de la haute pression appliquée (droite) repose sur la combinaison d’un microscope à "modulation spatiale" avec une cellule à enclume de diamant miniature (gauche). © ILM (CNRS/Université Lyon 1)

À ce jour, seules quelques expériences d’absorption optique ont démontré cette faisabilité sur des "ensembles" de nanoparticules d’or ou d’argent insérées dans une cellule à enclume de diamant, un dispositif qui permet d’atteindre des pressions de plusieurs centaines de Gigapascal (comparables à celles au coeur des planètes). Cependant, la compréhension précise de la manière dont les conditions de pression extrêmes modifient les propriétés physiques ne peut être obtenue que par des observations au niveau de la particule "unique", ce qui évite les effets de moyenne parasites qui affectent inévitablement les mesures sur des ensembles.

Effectuer des mesures optiques sur une seule nanoparticule à haute pression est cependant très difficile, car cela nécessite de répondre simultanément aux exigences expérimentales de la microscopie optique de nano-objets individuels et de la spectroscopie sous hautes pressions. Des chercheurs et ingénieurs en sciences des matériaux, mécanique et optique, de l’Institut lumière matière à Lyon (ILM, CNRS/Université Lyon 1) ont relevé le défi en focalisant un faisceau laser. Pour cela, ils ont minimisé les aberrations induites par le passage à travers le diamant de la cellule. Côté mécanique, la difficulté consistait à déplacer rapidement la position de la nanoparticule à l’intérieur et à l’extérieur du faisceau laser. Grâce à ce dispositif, les chercheurs ont ainsi pu montrer la dépendance à la pression de la "résonance plasmon de surface" de nanoparticules métalliques. Cette résonance correspond à une brutale augmentation de l’absorption à des longueurs d’onde spécifiques, qui confère aux nanoparticules métalliques une coloration inhabituelle dépendante de leur forme, taille, et environnement. Les mesures des spectres d’absorption de nano-bipyramides d’or uniques montrent que leur résonance plasmonique se décale nettement vers les grandes longueurs d’onde (voir image), lorsque la pression augmente de 0 à 10 GPa. Cette évolution a pu être interprétée à la fois par des simulations électromagnétiques et par un modèle analytique simplifié. Contrairement aux précédentes expériences à haute pression, cette analyse dévoile les phénomènes physiques à l’origine de cette réponse: elle permet de séparer quantitativement les contributions diélectriques du métal et de l’environnement au décalage spectral induit par la pression, démontrant leur importance respective.

Ces travaux établissent un pont entre les domaines de la nano-optique et de la physique des hautes pressions, ouvrant ainsi une nouvelle voie pour l’étude quantitative de la réponse physique de nano-objets individuels sous contraintes mécaniques. De plus, les propriétés optiques et électroniques étant fortement corrélées, le système est également adapté pour étudier la conductivité des nanotubes de carbone, de systèmes à base de fullerène et des matériaux bidimensionnels en fonction de la pression, avec des applications potentielles dans de nombreux secteurs industriels. Ce travail est publié dans la revue ACS Nano.
Dernières news
Un projet financé par l’UE a dévoilé un nouveau dispositif destiné aux véhicules hybrides qui combine la haute densité énergétique des batteries lithium-ion à...
Des physiciens ont démontré qu’il est possible de contrôler de façon quantique un spin unique multi-niveaux porté par un aimant moléculaire - constituant un...
Une équipe internationale s’interroge sur les nouvelles technologies qui améliorent les compétences physiques et cognitives de l’humain, sur leur développement...
Code de bonnes pratiques contre la désinformation: la Commission invite les signataires à intensifier leurs efforts La Commission européenne a publié les premiers...
S’inspirant de la fourmi du désert réputée pour être une extraordinaire navigatrice solitaire, des chercheurs du CNRS et d’Aix-Marseille Université, à...
Une équipe de l’IBS a déterminé la structure d’une metalloprotéine présente chez les bactéries et explique par là-même comment ses gènes sont bavards... ou...
Des scientifiques suisses ont mis au point des sondes conçues pour révéler les forces physiques à l’oeuvre à l’intérieur des cellules vivantes. Une première...
L'émergence des véhicules électriques et du stockage des énergies renouvelables souligne le besoin d’augmenter la densité énergétique des batteries tout en...
Des scientifiques prouvent que l’écart entre le résultat attendu et le résultat réel est perçu comme une récompense Vous aimez vous faire surprendre par cette...
Si l’existence d’une réduction du débit sanguin cérébral chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer est connue depuis des décennies, son rôle dans...
Jusqu’à présent, la faune édiacarienne du bassin de Podolya en Ukraine était considérée comme faisant partie du même domaine que celle de la Mer Blanche en...
De nouveaux processus de récupération permettent d’obtenir des alliages de haute performance et à bas coûts à base de terres rares. Des chercheurs financés...
Bien que de plus en plus utilisées pour l'imagerie cellulaire ou la bio-ingénierie tissulaire, le devenir à long terme des nanoparticules magnétiques au sein des...
L’apparition des premiers mouvements chez des êtres multicellulaires sur Terre serait bien plus ancienne que ce que l’on pensait. C’est du moins ce que suggèrent...
Les glissements de terrain génèrent des ondes sismiques, comme l’ont montré de précédentes mesures à partir de sismomètres placés à proximité de pentes...
Il existe un moyen plus rentable de rouvrir les mines désaffectées et inondées d’Europe. Des scientifiques ont démontré comment y parvenir, avec un nouveau...
En combinant des techniques de microscopie laser et de hautes pressions, des physiciens ont mis au point la première méthode expérimentale permettant de mesurer avec...
Dans les interactions entre un récepteur biologique et son ligand, l'eau avoisinante a son mot à dire. Une équipe pluridisciplinaire du CNRS dévoile le rôle des...
Les prévisions de la contribution de l’Antarctique à l’élévation du niveau de la mer au cours du siècle vont de zéro à plus d’un mètre. Les valeurs les...
Dans les archives glaciaires, les éruptions volcaniques passées sont associées à des pics de concentration de sulfate. Pour estimer la contribution volcanique aux...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales