Posté par Isabelle le Jeudi 07/11/2019 à 14:00
Des pseudo-adénovirus chimériques pour combattre les virus émergents

Les maladies infectieuses continuent de décimer les populations dans le monde entier. Si la vaccination s'avère exceptionnellement puissante, de graves menaces pèsent toujours. Des épidémies causées par des virus comme Zika ou Chikungunya transmis par la piqûre du moustique tigre deviennent fréquentes y compris à des latitudes autrefois tempérées. Une technologie vaccinale facilement adaptable aux besoins et simple à produire est donc souhaitable. En se basant sur une particule non-infectieuse pseudo-adénovirale, des fragments des virus émergents peuvent maintenant être insérés à façon pour alerter le système immunitaire. Ces résultats sont publiés dans la revue Science Advances.

Dans le cadre d'un consortium international avec l’EMBL et l’Université de Bristol pour imaginer cette nouvelle technologie vaccinale, les chercheurs travaillent depuis de nombreuses années sur une protéine de l’adénovirus s’auto-assemblant spontanément pour donner une particule particulièrement stable (même sans réfrigération) ressemblant à un virus mais étant non infectieuse. Une étude par cryo-microscopie électronique a montré que cette particule possède une surface quasi-sphérique très flexible.

Une ingénierie de cette protéine adénovirale a alors été menée pour remplacer à façon ces régions exposées par celles provenant d’autres pathogènes. Une preuve de principe a été établie en exprimant une particule affichant des épitopes neutralisants du virus Chikungunya. Ces néo-particules chimériques Adénovirus/Chikungunya ont donné des résultats prometteurs dans les études animales comme le montrent à la fois leur drainage vers les ganglions lymphatiques et la réponse humorale produite contre les épitopes du virus Chikungunya couvrant la particule.

Cette technologie vaccinale simple d’emploi, basée sur une particule unique pouvant être modifiée par biologie synthétique a été brevetée par le CNRS et l’EMBL* et pourrait à terme permettre de combattre de nombreuses autres maladies infectieuses. De plus, il a été montré que ces particules vaccinales étaient extrêmement résistante au stockage à la chaleur, une condition requise pour atteindre des pays dans lesquels la chaine du froid est difficile à respecter.

Note:
* http://www.cnrsinnovation.com/catalogue-cnrs/adenoviral-coat-protein-delivery-vehicles-for-use-as-a-vaccine-platform/

© Pascal FenderFigure: Un monomère de la protéine adénovirale est représenté en gris. Des épitopes du virus Chikungunya (rouge et bleu) sont ajoutés par biologie synthétique. Après autoassemblage spontané des 60 monomères, une particule vaccinale chimérique adénovirus/chikungunya est obtenue.

Pour en savoir plus:
Synthetic self-assembling ADDomer platform for highly efficient vaccination by genetically encoded multiepitope display
Vragniau C, Bufton JC, Garzoni F, Stermann E, Rabi F, Terrat C, Guidetti M, Josserand V, Williams M, Woods CJ, Viedma G, Bates P, Verrier B, Chaperot L, Schaffitzel C, Berger I, Fender P.
Sci Adv. 2019 Sep 25;5(9):eaaw2853. doi: 10.1126/sciadv.aaw2853. eCollection 2019 Sep.

Contact chercheur:
Pascal Fender - Chercheur CNRS à l'Institut de biologie structurale (IBS)
pascal.fender at ibs.fr
Dernières news
Un mécanisme original d’adaptation à la vie dans le désert vient d’être mis en évidence chez la bactérie Ramlibacter tataouinensis. Cette bactérie non...
Méthode d’analyse très utile en immunologie, la cytométrie de masse fait appel à des sondes qui sont des anticorps, couplés à différents isotopes métalliques,...
Une signature exotique dans la rémanence du Big Bang discrimine nombre de théories récentes décrivant l’univers primordial L’inflation cosmologique, une époque...
Lorsqu’on prend des décisions au sein d’un groupe, les conséquences de notre propre choix dépendent aussi souvent de ce qu’on pense des décisions potentielles...
Les sursauts gamma sont des émissions très brèves et extrêmement énergétiques qui accompagnent des cataclysmes astrophsyiques comme la mort d'une étoile massive....
Vendredi 22 novembre, Ariane 5 s’élancera depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG), port spatial de l’Europe, pour mettre en orbite deux satellites de...
Polymères à base d’acides aminés, les polypeptides sont des briques macromoléculaires qui peuvent former des nanoparticules biocompatibles et biodégradables....
Des chercheurs de l'Irig ont caractérisé un peptide d’origine naturelle aux propriétés antibiotiques efficaces. Alors que les bactéries pathogènes résistent de...
Patrick Hennebelle du Département d'astrophysique de l’Irfu va diriger une équipe de recherche internationale qui vient de recevoir une subvention ERC Synergy. Le...
Dans une étude publiée dans la revue PLOS Pathogens, les chercheurs ont observé que les bactéries Escherichia coli associées à la maladie de Crohn enclenchent de...
La collaboration BASE rapporte la première recherche en laboratoire d'une interaction entre l'antimatière et une particule candidate à la matière noire. La nature...
Une synthèse des rapports de l’IPBES, le GIEC de la biodiversité, réalisée par une équipe internationale de plus de 30 scientifiques dont Sandra Lavorel...
Le réseau terrestre de télescopes optiques, étroitement associé à l'observatoire spatial franco-chinois Svom, a démontré sa capacité à suivre la contrepartie...
De nouveaux résultats issus de la mission Tara Oceans, portée par une collaboration entre la Fondation Tara Océan et des scientifiques du CNRS, de l’EMBL, du CEA,...
Une équipe internationale pilotée par l'Irfu a sondé les enveloppes de poussières autour d'étoiles encore en formation et observé des grains de taille...
Un consortium international, dont l'UNIGE, a pour la première fois étudié de manière systématique le génome du parasite Plasmodium, responsable du paludisme,...
Les modèles de physique ne parviennent pas à simuler la production d’antineutrinos des réacteurs nucléaires. Ce contretemps mis en lumière il y a 8 ans a fait...
La symbiose microbienne est très répandue chez les animaux et elle joue un rôle clé dans l’écologie et l’évolution des espèces. Toutefois, les interactions...
Grâce à un scanner à comptage de photons développé par des ingénieurs et des physiciens, des biologistes ont pu suivre pendant plusieurs mois la croissance...
Comment le carbone continental migre-t-il dans l'océan ? Une collaboration internationale et pluridisciplinaire, pilotée par le LSCE, apporte une réponse étonnante...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales