Posté par Adrien le Samedi 01/12/2018 à 08:00
Une prothèse de bras qui décode les mouvements du membre fantôme
Environ 75% des personnes amputées présentent une mobilité de leur membre fantôme. En se basant sur cette information, des chercheurs du CNRS, d'Aix-Marseille Université, et de Sorbonne Université, en collaboration avec des médecins (1), ont mis au point un prototype capable de détecter ces mouvements et d'actionner un bras prothétique. La prothèse ne nécessite aucune intervention chirurgicale et ne demande pas d'apprentissage aux patients. Les résultats sont publiés le 29 novembre 2018 dans la revue Frontiers in Bioengineering and Biotechnology.

Un des participants en situation d'expérience en train de fléchir le coude pour attraper le cylindre présenté devant lui.
© N. Jarrassé 2018

La plupart des personnes amputées perçoivent des sensations au niveau de leur membre disparu, d'où la dénomination de "membre fantôme". Dans une étude précédente (2), les chercheurs avaient montré que plus de 75% des personnes amputées sont capables d'effectuer des mouvements volontaires avec leur membre fantôme. Or, l'exécution de ces mouvements "fantômes", comme par exemple la fermeture des doigts ou de la main, la rotation ou flexion du poignet, sont toujours associés à des contractions musculaires spécifiques au niveau du moignon. Chez les personnes amputées de bras au-dessus du coude, ces contractions impliquent des groupes musculaires qui n'ont aucun lien avec les articulations mobilisées avant l'amputation, comme si une réinnervation musculaire avait eu lieu de façon spontanée, sans chirurgie.

L'équipe de chercheurs a donc développé une approche de contrôle de prothèses naturel qui exploite ce phénomène. Pour le prototype mis au point, les chercheurs ont créé des algorithmes capables de reconnaître les activités musculaires générées par la mobilisation du fantôme et de reproduire le mouvement détecté avec la prothèse: un contrôle intuitif, sans apprentissage ni chirurgie.

Prototype de prothèse de bras utilisé pour les essais, composé d'un coude motorisé [i](1), d'un rotateur motorisé de poignet (3) et d'une main polydigitale Robolimb de Touch Bionics (4).
© E. Montalivet 2018.[/i]

Dans les tests mis en oeuvre, deux participants amputés de bras ont utilisé ce type de contrôle pour actionner une prothèse non portée mais placée près de leur moignon de bras. Les résultats très encourageants montrent que les participants ont été capables de maîtriser la prothèse et de mener à bien l'exercice après seulement quelques minutes de familiarisation avec le système, malgré des temps d'action allongés. Cette recherche est très prometteuse, les personnes amputées du bras ayant souvent beaucoup de difficultés à contrôler efficacement leur prothèse, au point qu'un grand nombre d'entre elles finissent par l'abandonner.

Les chercheurs poursuivent leurs travaux en envisageant de passer à des tests de prothèses portées, tout en contribuant également à augmenter les connaissances sur le phénomène du membre fantôme dont les mécanismes ne sont pas encore parfaitement compris. A travers cette étude, les scientifiques montrent aussi la nécessité de reconsidérer le phénomène du membre fantôme, généralement tabou, souvent attribué au deuil du membre perdu et majoritairement considéré sous l'angle de la douleur.

Vidéo d'un des participant en situation d'expérience

Notes:

(1) Institut des systèmes intelligents et robotiques (CNRS/Sorbonne Université), Institut des sciences du mouvements ? Etienne-Jules Marey (CNRS/Aix-Marseille Université) et Institut régional de médecine physique et de réadaptation (UGECAM Nord-Est)

(2) Characteristics of phantom upper limb mobility encourage phantom-mobility-based prosthesis control. Amélie Touillet, Laetitia Peultier-Celli, Caroline Nicol, Nathanaël Jarrassé, Isabelle Loiret, Noël Martinet, Jean Paysant & Jozina B. de Graaf. Scientific Reports, Vol 8, Iss 1, Pp 1-10 (2018) DOI: 10.1038/s41598-018-33643-0
Dernières news
Deux chercheurs ont développé une nouvelle méthode pour multiplier les très grands nombres. Une avancée potentiellement historique pour...
Le 23 mai, la goélette de la Fondation Tara Océan quittera Lorient pour une expédition de six mois sur les fleuves européens. À son bord, une quarantaine de...
Décarboniser le secteur du transport maritime constitue un défi de taille, mais une entreprise finlandaise a passé ces deux dernières années à montrer comment...
Une nouvelle étape vient d’être franchie avec succès par les scientifiques en charge de la réalisation du spectromètre X-IFU, l’instrument phare du futur...
Le cyclisme est une activité agréable et saine, mais aussi potentiellement dangereuse. Entre 2010 et 2016, environ 2 000 cyclistes européens ont été tués chaque...
Les balises de détresse de prochaine génération exploiteront la capacité de recherche et de sauvetage par satellite Galileo Une initiative de l’UE a permis...
L’océan Atlantique nord abrite un petit organisme marin qui s’avère être un véritable joyau gastronomique. Mais comment en faire profiter le reste du monde si on...
Alors que les abeilles domestiques, comme d’autres insectes sociaux, dépendent de manière critique de la transmission sociale de l’information pour réussir leur...
Des neurones voient le jour au sein même du microenvironnement tumoral, contribuant au développement du cancer. Ces cellules nerveuses dérivent de progéniteurs...
De nombreuses études indiquant que les nanostructures d’ADN peuvent pénétrer les membranes cellulaires plus rapidement que les simples brins d’ADN seraient...
A chaque fois qu’il passe devant une étoile, Pluton livre sur son atmosphère des informations, d’autant plus précieuses que ses occultations sont rares. Un bilan...
C’est le grand constat tiré d’une analyse des données sur le sommeil issues de la cohorte pancanadienne Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement....
Pour propulser et mélanger les aliments ingérés, l’intestin est pourvu de deux muscles entre lesquels se trouvent un réseau autonome de neurones, le "second...
Jusqu’à tout récemment, seules les agences militaires pouvaient s’offrir des caméras thermiques à haute performance, le coût de production des puces...
Selon leur organisation dans l’espace, les cristaux liquides possèdent différentes propriétés mécaniques, optiques et électroniques. Grâce à des patchs...
Vous avez beau faire de l’exercice et manger de façon équilibrée, le contrôle de votre poids est une affaire plus cérébrale que vous le pensez. Dans une étude...
Une équipe du CEA-Biam a découvert un comportement symbiotique entre des bactéries douées de magnétisme et des micro-organismes eucaryotes. La magnétoréception...
La microfluidique, principalement utilisée pour la recherche en biologie (diagnostic, criblages...), a besoin de tensioactifs pour stabiliser les gouttes à analyser....
En décryptant les programmes génétiques des neurones du cortex cérébral, des chercheurs suisses et belges expliquent les mécanismes contrôlant la genèse des...
Le développement de nanoparticules capables de libérer sélectivement des médicaments au sein des tumeurs présente un grand intérêt afin d’augmenter...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales