Posté par Adrien le Jeudi 07/11/2019 à 08:00
Un premier pas vers des antidépresseurs alternatifs

Crédit: Getty
Anxiété, aversion sociale, troubles de la mémoire... Les troubles dépressifs sont fréquents et les antidépresseurs peu efficaces. Des scientifiques du laboratoire Neuroscience Paris Seine (CNRS/ Inserm/Sorbonne Université), Laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques (CNRS/Université Paris Descartes), du Laboratoire des biomolécules (CNRS/ENS/Sorbonne Université), du Centre de recherches sur la cognition animale à Toulouse et leurs collègues espagnols ont montré l’efficacité, pour le moment sur la souris, d’une molécule visant une nouvelle cible thérapeutique. Des résultats encourageants publiés dans la revue Molecular Psychiatry.

Les troubles de l'humeur sont des maladies invalidantes et fréquentes: jusqu'à 16 % de la population mondiale est affectée à des degrés divers par des syndromes de types dépressifs (anhédonie, anxiété, aversion sociale, troubles cognitifs, etc.). Or, la plupart des antidépresseurs traditionnellement utilisés pour soigner la dépression majeure présentent un délai d'action long et une mauvaise efficacité chez un tiers des patients. Des biologistes et chimistes du laboratoire Neuroscience Paris Seine (CNRS//Inserm/Sorbonne Université), du Laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques (CNRS/Université Paris Descartes),du Laboratoire des Biomolécules (CNRS/ENS/Sorbonne Université), du Centre de Recherches sur la Cognition Animale à Toulouse et leurs collègues espagnols ont apporté la preuve de concept qu’une famille de transporteurs atypiques, les transporteurs de cations organiques (OCT), constituent des cibles thérapeutiques pertinentes pour le développement de traitements plus efficaces.

Les équipes de recherche ont développé une molécule ciblant sélectivement les OCT. Cette molécule a ensuite été modifiée en prodrogue afin de permettre sa pénétration dans le cerveau et son activation in situ. Les effets antidépresseurs de ce composé, appelé H2-cyanome, ont été testés sur un modèle validé de dépression chronique chez la souris: l'administration prolongée de la prodrogue amène une rémission des anomalies comportementales caractéristiques de la dépression aussi efficacement que la fluoxétine (Prozac®), et même plus efficacement avec un effet accéléré sur l'anhédonie (11 jours contre 21 jours pour la fluoxétine) et plus marqué sur l'anxiété. Le H2-cyanome modifie l’activité électrique d’une zone du cerveau importante pour le plaisir et donc l’anhédonie, l’aire tegmentale ventrale, ainsi que l’activité de voies de signalisation intracellulaires précédemment impliquées dans l’action des antidépresseurs conventionnels. Ces travaux fournissent un cadre pour le développement de nouvelles classes d’antidépresseurs et des approches thérapeutiques alternatives pour la dépression résistante, et pour d’autres troubles de l’humeur comme l’anxiété.

Références

Alejandro Orrico-Sanchez, Laetitia Chausset-Boissarie, Rodolphe Alves De Sousa, Basile Coutens, Sara Rezai Amin, Vincent Vialou, Franck Louis, Assia Hessani, Patrick M. Dansette, Teodoro Zornoza, Carole Gruszczynski, Bruno Giros, Bruno P. Guiard, Francine Acher, Nicolas Pietrancosta, Sophie Gautron
Antidepressant efficacy of a selective organic cation transporter blocker in a mouse model of depression
Molecular Psychiatry - Octobre 2019
DOI: 10.1038/s41380-019-0548-4
Dernières news
Un mécanisme original d’adaptation à la vie dans le désert vient d’être mis en évidence chez la bactérie Ramlibacter tataouinensis. Cette bactérie non...
Méthode d’analyse très utile en immunologie, la cytométrie de masse fait appel à des sondes qui sont des anticorps, couplés à différents isotopes métalliques,...
Une signature exotique dans la rémanence du Big Bang discrimine nombre de théories récentes décrivant l’univers primordial L’inflation cosmologique, une époque...
Lorsqu’on prend des décisions au sein d’un groupe, les conséquences de notre propre choix dépendent aussi souvent de ce qu’on pense des décisions potentielles...
Les sursauts gamma sont des émissions très brèves et extrêmement énergétiques qui accompagnent des cataclysmes astrophsyiques comme la mort d'une étoile massive....
Vendredi 22 novembre, Ariane 5 s’élancera depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG), port spatial de l’Europe, pour mettre en orbite deux satellites de...
Polymères à base d’acides aminés, les polypeptides sont des briques macromoléculaires qui peuvent former des nanoparticules biocompatibles et biodégradables....
Des chercheurs de l'Irig ont caractérisé un peptide d’origine naturelle aux propriétés antibiotiques efficaces. Alors que les bactéries pathogènes résistent de...
Patrick Hennebelle du Département d'astrophysique de l’Irfu va diriger une équipe de recherche internationale qui vient de recevoir une subvention ERC Synergy. Le...
Dans une étude publiée dans la revue PLOS Pathogens, les chercheurs ont observé que les bactéries Escherichia coli associées à la maladie de Crohn enclenchent de...
La collaboration BASE rapporte la première recherche en laboratoire d'une interaction entre l'antimatière et une particule candidate à la matière noire. La nature...
Une synthèse des rapports de l’IPBES, le GIEC de la biodiversité, réalisée par une équipe internationale de plus de 30 scientifiques dont Sandra Lavorel...
Le réseau terrestre de télescopes optiques, étroitement associé à l'observatoire spatial franco-chinois Svom, a démontré sa capacité à suivre la contrepartie...
De nouveaux résultats issus de la mission Tara Oceans, portée par une collaboration entre la Fondation Tara Océan et des scientifiques du CNRS, de l’EMBL, du CEA,...
Une équipe internationale pilotée par l'Irfu a sondé les enveloppes de poussières autour d'étoiles encore en formation et observé des grains de taille...
Un consortium international, dont l'UNIGE, a pour la première fois étudié de manière systématique le génome du parasite Plasmodium, responsable du paludisme,...
Les modèles de physique ne parviennent pas à simuler la production d’antineutrinos des réacteurs nucléaires. Ce contretemps mis en lumière il y a 8 ans a fait...
La symbiose microbienne est très répandue chez les animaux et elle joue un rôle clé dans l’écologie et l’évolution des espèces. Toutefois, les interactions...
Grâce à un scanner à comptage de photons développé par des ingénieurs et des physiciens, des biologistes ont pu suivre pendant plusieurs mois la croissance...
Comment le carbone continental migre-t-il dans l'océan ? Une collaboration internationale et pluridisciplinaire, pilotée par le LSCE, apporte une réponse étonnante...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales