Posté par Adrien le Mercredi 15/09/2021 à 09:00

Le prédateur ultime d’il y a 500 millions d’années

La chaîne alimentaire devait être moins compliquée il y a 500 millions d’années, une époque où la plupart des êtres vivants faisaient la taille de notre petit doigt. Une équipe de paléontologues affirme avoir identifié l’un des plus anciens prédateurs connus.

Image: Lars Fields, Musée royal de l'Ontario

Il se déplaçait au fond de la mer, et ses "bras" ou appendices râclaient la vase, y attrapant de petites créatures -probablement des vers- dont il se nourrissait. Sa cinquantaine de centimètres de long faisait de lui un "gros" prédateur pour l’époque, "probablement au sommet de la chaîne alimentaire", résume Joe Moysiuk, de l’Université de Toronto, qui, avec son collègue Jean-Bernard Caron, conservateur principal des invertébrés au Musée royal de l’Ontario, vient de publier ses conclusions dans la revue Royal Society Open Science.

La bestiole, dont une équipe de paléontologues canadiens avait identifié la carapace en 2018 en Colombie-Britannique, a été baptisée Titanokorys gainesi. Elle appartenait à la branche aujourd’hui éteinte des radiodontes. Le fossile sera intégré à une exposition au Musée en décembre.

La forme de cette carapace -plus large et plus aplatie que les carapaces des autres radiodontes- qui lui recouvrait la tête, laisse supposer que l’animal vivait sur le plancher sous-marin.

Une cinquantaine de centimètres peuvent sembler négligeable aujourd’hui, mais c’était suffisamment imposant, il y a 500 millions d’années, pour avoir valu à cette découverte le nom Titanokorys -du nom titan, ou géant. Cette époque, appelée le Cambrien -qui commence il y a 540 millions d’années- est celle où apparaissent une multitude de nouvelles branches de l’évolution, des mollusques aux arthropodes -une branche qui regroupe aujourd’hui aussi bien les crabes que les araignées, et plus de 80% des espèces actuelles.
Dernières actualités
De nombreuses pathologies du système nerveux central, comme l’autisme, la maladie de Parkinson,...
Août 2021: puissants séismes en Haïti et en Alaska ; septembre: le Mexique et l’Australie...
Tout comme nous acquérons des provisions de nourriture ou des piles de rechange, les bactéries...
Le développement de muscles artificiels ou autres systèmes actionnables repose sur...
A la rencontre des 42: L’ESO publie les clichés de certains des astéroïdes les plus...
La demande pour le charbon -de loin le plus polluant des carburants- connaît une hausse rapide, et...
La planète Vénus peut être considérée comme la jumelle maléfique de la Terre. À première...
Plusieurs rumeurs ont circulé à propos des effets qu’aurait le vaccin sur la fertilité...
Lutter contre l’extinction des espèces est une nécessité afin d’assurer la pérennité du...
Pour extraire les charges électriques produites dans les cellules photovoltaïques, on emploie une...
Les amateurs d’astronomie ont eu une rare occasion de parler de la planète Mercure au début du...
Les montagnes d'Oman sont formées d'un lambeau de plaque tectonique océanique, posé sur le...
Un traceur miniature avec une colle biotechnologique a été développé pour explorer par...
Relier les propriétés lumineuses et la structure d'un matériau à l'échelle du nanomètre donne...
Grâce au radiotélescope géant européen LOFAR, une équipe internationale comprenant des...
Avec la COVID, la vente d’antimicrobiens a grimpé en flèche et, avec elle, les préoccupations...
NLRP3 est un senseur de stress cellulaire participant à la détection des infections et la mise en...
Une équipe scientifique internationale vient de mettre au point une nouvelle méthode d’analyse...
Les huîtres seraient un repas de choix pour les amoureux qui souhaitent pimenter leur vie...
En combinant lasers de puissance et champs magnétiques intenses, des chercheurs sont parvenus,...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales