Posté par Adrien le Mardi 02/08/2022 à 09:00

Pourquoi certains oiseaux sont-ils plus intelligents que d'autres ?

Si vous avez déjà vu un quiscale voler la nourriture sèche de votre chien ou un étourneau picorer un sac à ordures, vous pourriez penser que certains oiseaux ont appris à tirer parti de nouvelles possibilités d'alimentation - un signe clair de leur intelligence. Les scientifiques se demandent depuis longtemps pourquoi certaines espèces d'oiseaux sont plus innovantes que d'autres, et si ces capacités proviennent de cerveaux plus gros (ce qui semble intuitivement probable) ou d'un plus grand nombre de neurones dans des zones spécifiques du cerveau.


Il s'avère que c'est un peu des deux, selon une étude récente d'une équipe internationale qui comprenait des membres de l'Université McGill publiée dans Nature Ecology and Evolution.

Plus de neurones au bon endroit serait lié à une plus grande intelligence chez les oiseaux

Les chercheurs ont utilisé une nouvelle technique pour estimer le nombre de neurones dans une partie spécifique du cerveau appelée pallium chez 111 espèces d'oiseaux. Le pallium chez les oiseaux est l'équivalent du cortex cérébral humain, qui est impliqué entre autres dans la mémoire, l'apprentissage, le raisonnement et la résolution de problèmes. Lorsque ces estimations sur le nombre de neurones dans le pallium ont été combinées avec des informations sur plus de 4 000 innovations alimentaires, l'équipe a constaté que les espèces avec le plus grand nombre de neurones dans le pallium sont également susceptibles d'être les plus innovantes.

Un temps de développement plus long dans le nid est un facteur clé

"Le temps que les oisillons passent dans le nid au fur et à mesure que leur cerveau se développe pourrait également jouer un rôle crucial dans l'évolution de l'intelligence", explique Louis Lefebvre, professeur émérite à l'Université McGill, qui a passé plus de 20 ans à recueillir des exemples d'innovations alimentaires.

"Les jeunes des espèces les plus grosses de corneilles, corbeaux et perroquets, connues pour leur intelligence, passent plus de temps dans le nid, ce qui laisse plus de temps au cerveau pour se développer et accumuler des neurones palliaux."

Les résultats de l'étude aident à concilier les points de vue auparavant contradictoires sur l'évolution et la signification de la taille du cerveau et montrent comment une perspective d'histoire de vie aide à comprendre l'évolution de la cognition.

Publication:
“Neuron numbers link innovativeness with both absolute and relative brain size in birds” by Sol D., Olkowicz, S., Sayol, F. et al in Nature Ecology and Evolution
Dernières actualités
À l’est du continent Africain, la terre se fracture depuis déjà 25 millions d’années. À...
Les personnes souffrant d’une forme grave de diabète, où les cellules bêta du pancréas ne...
Les Perséides sont de retour ! A moins que... Apportant généralement l'une des pluies...
Les zones de subduction représentent des lieux privilégiés de recyclage de la matière sur...
Les écosystèmes herbacés (prairies, savanes) abritent une grande biodiversité et contribuent à...
Des scientifiques ont mis au point un prototype de robot miniature qui pourrait se faufiler à...
Les fluides rhéoépaississants sont des suspensions colloïdales caractérisées par une...
La protéine StbA, impliquée dans le contrôle de la propagation de matériel génétique entre...
Les tiques sont responsables de la transmission de nombreuses zoonoses, qui sont des maladies...
Les douleurs chroniques neuropathiques touchent 8% de la population en France et sont très mal...
La découverte du boson de Higgs en 2012 par les expériences Atlas et CMS au Cern a ouvert une...
La disparition du chromosome Y dans certaines cellules avec l’âge pourrait mettre la vie des...
La collaboration H.E.S.S. a mené depuis plusieurs années une vaste campagne d’observations pour...
Si vous avez déjà vu un quiscale voler la nourriture sèche de votre chien ou un étourneau...
En août 2022, deux avions de recherche, véritables laboratoires volants, survoleront l’océan...
Des scientifiques du CNRS, de l’Institut Curie, et de Sorbonne Université ont pu, pour la...
Une équipe de recherche internationale révèle pour la première fois l’origine des neutrinos,...
Sous influence de la pollution à l’ozone, les abeilles ne font plus la distinction entre les...
Les neurones communiquent entre eux par des synapses, zones de contact rapproché où des...
Le rôle central des insectes dans la pollinisation des plantes à fleurs est très connu, mais...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales