Posté par Adrien le Jeudi 17/06/2021 à 09:00

Un plus gros cerveau pour les renards domestiqués ?

Nul n’oserait dire que la domestication rend les animaux plus intelligents. Mais en attendant, elle stimule des régions du cerveau, au point d’en modifier la taille, selon une étude sur des renards qui est en cours depuis pas moins de six décennies.


Cette "expérience" est même devenue, au fil des générations -autant les générations de renards que d’humains- l’une des plus riches en enseignements des sciences comportementales. Depuis 1959, dans une ferme de Sibérie, près de Novosibirsk, différents groupes de renards roux (Vulpes vulpes) sont élevés séparément. Dans le premier, seuls ceux qui réagissent sans crainte aux humains sont autorisés à s’accoupler. Après plus de 40 générations, s’est dégagé sans surprise ce à quoi tout le monde s’attendait: les renards "sélectionnés" sont beaucoup plus "chiens" que les autres (ils vont spontanément vers les gens, sont affectueux, etc.). Mais d’autres faits insolites se sont aussi dégagés: des taches blanches dans leur fourrure, des oreilles souples et, chez les mâles, des crânes plus petits.

Comme cette "sélection naturelle" vers un crâne plus petit avait aussi été observée chez d’autres espèces domestiquées, les biologistes en avaient déduit ces dernières années que la domestication avait pour effet de réduire la taille du cerveau -on appelle ça le "syndrome de domestication".

Or, de nouvelles données sur ces renards viennent ébranler cette conclusion. Selon l’analyse d’une équipe internationale portant sur les cerveaux de 30 de ces renards mâles de générations récentes, c’est le "groupe contrôle" -en l’occurrence, les renards qu’on a laissés se reproduire normalement- qui aurait les plus petits cerveaux. Les renards "amicaux" et "agressifs" auraient en revanche le même type de modifications à la taille et à la structure de leurs cerveaux.

Reste que ce n’est pas une étude permettant de comparer tous les paramètres d’un groupe domestiqué, puisque les différents groupes de renards dont il est question ici sont tous en captivité. Il est possible que le parallèle qui semble se dégager entre les "amicaux" et les "agressifs" vienne du fait qu’ils ont tous les deux autant d’interactions avec les humains, et que ce sont ces interactions qui façonnent "l’évolution" de leurs cerveaux, même si le résultat final n’est pas le même.

L’étude, qui est parue le 14 juin dans le Journal of Neuroscience, pose en effet des questions sans apporter de réponse, mais pour une fois depuis les débuts de l’expérience de Novosibirsk, ces questions s’appliquent aussi aux cerveaux des humains. Autrement dit, fait remarquer le New Scientist, les chercheurs ne sont plus juste en train d’essayer de comprendre les comportements ou les interactions qui ont pu façonner l’évolution vers le chien tel que nous le connaissons aujourd’hui, mais les comportements ou les interactions qui pourraient façonner l’évolution de tous les cerveaux, y compris le nôtre.
Dernières actualités
En période de grosse chaleur, il est évidemment essentiel de boire pour rester hydraté. Mais...
Grâce à des simulations numériques, une équipe internationale menée par le LSCE...
Des experts croient qu’il faut cesser d’utiliser l’expression "attaque de requin"....
A double visée pédagogique et d’innovation, le projet Perseus mobilise ses étudiants autour de...
Grâce à l'Atacama Large Millimetre/submillimeter Array (ALMA), dont l'Observatoire Européen...
À partir d’une dizaine de séismes détectés sur Mars par le sismomètre très large bande...
Certaines météorites contiennent de la matière organique qui a pu participer à la mise en...
L’escargot carnivore de Floride fait des ravages parmi ses congénères de la Polynésie...
L’érosion qui sculpte les falaises maritimes est modulée par de nombreux facteurs. La nature de...
Bien qu’elle ait longtemps été considérée comme le propre de l’humain, une forme de...
Des chercheurs/euses de l’UNIGE et des HUG ont utilisé pour la première fois la théorie de...
Un chou-fleur est un assortiment de fleurets identiques composés de versions miniatures...
Principal gaz à effet de serre, le CO2 pourrait-il devenir une ressource renouvelable ? C’est le...
La saison du barbecue bat son plein, mais pour certains, manger un hamburger ne serait plus...
La vie sur Terre a-t-elle été apportée par les comètes qui l’ont bombardée, ou bien est-elle...
Les astronomes sont tous d’accord: notre univers est en expansion. Cependant, les méthodes pour...
La symétrie est retrouvée très communément au sein du vivant. Les axes de symétrie, qui...
Une étude démontre que les personnes de 50 ans et plus, aisées ou avec un bon niveau...
Des chercheurs/euses de l’UNIGE ont découvert que la connaissance des émotions, la coopération...
Des chercheurs de l'Iramis/Cimap et leurs partenaires expliquent la tenue à l'irradiation aux ions...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales