Posté par Isabelle le Dimanche 07/07/2019 à 14:00
Les piARNs contre attaquent
Cette étude parue dans la revue Genome Biology, montre qu’à la suite d’une réactivation d’un élément transposable (ET = séquence d’ADN mobile) dans un tissu adjacent aux cellules germinales, cet élément est capable d’infecter et d’envahir le génome de la lignée germinale comme le ferait un virus. En retour, la lignée germinale apprend à se défendre de cette attaque en piégeant cet élément dans son ADN de façon à garder la mémoire de cette infection. Une "auto-immunisation" du génome se met ainsi en place et "vaccine" la lignée germinale de l’individu et de sa descendance contre des futures invasions.


Figure: Ces deux schémas représentent une chambre d’œuf de Drosophile, avec les cellules germinales (en vert) qui transmettront l’informatique génétique à la descendance et les cellules folliculaires de soutien d’origine somatique (en blanc et rouge) entourant la lignée germinale.
A) Réactivation d’un élément transposable dans certaines cellules folliculaires (rouge) et invasion de la lignée germinale. Au moment de l’infection, la lignée germinale ne sait pas se défendre.
B) A la suite de l’infection, l’élément transposable saute dans l’ADN de la lignée germinale dans une région particulière produisant des piARNs permettant ainsi la production de nouveaux piARNs (rouge) dirigés contre l’élément transposable envahisseur. Cette nouvelle production se visualise par l'extinction de l’expression de l’élément transposable envahisseur spécifiquement dans les cellules germinales.
© Marianne Yoth et Emilie Brasset

Les cellules germinales, spermatozoïdes et ovules, transmettent le patrimoine génétique c’est à dire l’ADN à la génération suivante. Ce matériel génétique si précieux doit donc être fortement protégé afin qu’aucune mutation n’apparaisse et ne puisse être transmise. Une menace qui pèse constamment sur nos cellules et qui peut mettre en péril la stabilité de nos génomes est portée par l’ADN lui-même: ce sont les Éléments Transposables (ET). En effet les ETs sont des séquences d’ADN mobiles qui ont la capacité de se déplacer c’est à dire de transposer et ainsi de s’insérer à une autre localisation dans le génome. Les ETs ont été retrouvés dans toutes les espèces étudiées et représentent près de la moitié du génome humain.

Le premier mécanisme de défense qui rentre en jeu au sein des cellules germinales repose sur des petits ARNs, appelés piARNs (PIWI-interacting RNA), qui vont cibler par complémentarité de séquence l’ET et ainsi bloquer sa transposition. Ce mécanisme de défense souvent comparé à un système immunitaire génomique permettant de protéger le génome des dangers de la transposition s’est développé dans les cellules germinales des animaux. Ces millions de piARNs produits par les cellules germinales proviennent de régions génomiques particulières appelées Clusters de piARNs. Ces clusters, composés d’une multitude d’ETs enchevêtrés les uns dans les autres, représentent le répertoire d’ETs que la cellule doit réprimer pour maintenir la stabilité de son génome.

Les chercheurs, en utilisant Drosophila melanogaster comme modèle d’étude, montrent qu’à la suite d’une réactivation d’un ET dans un tissu adjacent aux cellules germinales, cet élément est capable d’infecter et d’envahir la lignée germinale, comme le ferait un virus. En retour la lignée germinale apprend à se défendre de cette attaque en piégeant cet élément dans son ADN de façon à garder la mémoire de cette infection. En effet, cet élément se trouvant piégé dans un cluster de piARNs va intégrer le grand répertoire des ETs que la cellule doit réprimer. Des nouveaux piRNAs contre cet élément sont ainsi produits et protègent de façon permanente la lignée germinale. Les clusters de piARNs, en piégeant des ETs, "vaccinent" ainsi la lignée germinale de l’individu et de sa descendance contre une invasion massive d’ETs.

Pour en savoir plus:
Trapping a somatic endogenous retrovirus into a germline piRNA cluster immunizes the germline against further invasion.
Duc C, Yoth M, Jensen S, Mouniée N, Bergman CM, Vaury C, Brasset E.
Genome Biol. 2019 Jun 21;20(1):127. doi: 10.1186/s13059-019-1736-x.

Contact chercheuse:
Emilie Brasset - Enseignante-chercheuse à l'unité Génétique reproduction et développement (GReD) (CNRS/Univ.Clermont Auvergne/Inserm/CHU Clermont Ferrand), emilie.brasset at uca.fr
Dernières news
Par une décision publiée le 8 juillet 2019, l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) autorise la mise en service de l’installation SPIRAL2* au GANIL à Caen. Les...
Cinquante ans après le premier pas de l’humanité sur la Lune, une mission, la première exploration spatiale financée par des entreprises privées - dont le CEA est...
L’analyse génomique de 67 génomes de boeufs archéologiques, (Bos taurus), du Proche Orient, publiée dans la revue Science, impliquant des chercheurs CNRS du...
Au cours des dernières années, une augmentation des décès impliquant les opioïdes a été observée en Occident. Selon les autorités, nous assistons à une...
Des chercheurs de l’UNIGE et de l’Université de Maastricht démontrent que le cerveau s’adapte à l’intention de la personne en privilégiant soit l’écoute...
Une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Nature montre qu’une infection intestinale peut mener à une pathologie semblable à la maladie de Parkinson...
Entrez dans la peau du célèbre détective Sherlock Holmes. Une loupe à la main à la recherche du moindre indice pour résoudre votre énigme... C’est exactement ce...
L'expérience Stella a mis à profit sa seconde campagne pour étudier le phénomène de "suppression" dans les réactions de fusion des étoiles impliquant des noyaux...
Les loci complexes chez les mammifères contiennent plusieurs gènes dont la régulation est déterminée au cours du développement ou induite par des signaux...
S’ils ne reçoivent pas de traitement antirétroviral (ART), la majorité des patients infectés par le VIH voient leur système immunitaire s’affaiblir...
Les niveaux des nappes phréatiques se situent généralement autour ou en-dessous des niveaux moyens des mois de juin. Ces niveaux traduisent une recharge 2018-2019 peu...
Les bébés dont la mère a subi une intervention chirurgicale avant la grossesse présentent un risque accru de manifester des symptômes de sevrage aux opioïdes à la...
L'expérience LISA pourra déceler des planètes dans toute la Galaxie Les récentes détections d'ondes gravitationnelles, infimes vibrations de l'espace-temps, ont...
L’impression en 3D de tissus humains pourrait contribuer à maintenir la bonne santé des astronautes en route vers Mars. De premiers échantillons de peau et d'os ont...
Des chercheurs des universités de Genève et de Manchester ont pour la première fois confirmé expérimentalement la théorie de la très forte résonance magnétique...
Malgré leurs profondes différences structurales, une seule goutte suffit à rapprocher les cristaux et les solides élastiques. Des chercheurs du laboratoire Matière...
Les virus utilisent la biologie de leur hôte pour s’installer et se répandre. Plutôt que de les cibler directement, les chercheurs imaginent des stratégies pour...
Selon une collaboration impliquant des chercheurs de l'Iramis, la diffusion de neutrons couplée à la microscopie électronique apporte des informations uniques sur les...
Le cholestérol participe à des fonctions essentielles du cerveau, et des dysfonctions de son métabolisme sont observées dans plusieurs maladies...
Des chercheurs de l'institut Fresnel et de NeuroSpin, en collaboration avec l'université de Saint-Pétersbourg en Russie, ont mis au point une nouvelle antenne...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales