Posté par Adrien le Lundi 11/02/2019 à 08:00
Un pas vers l’immunothérapie contre la SLA
Une étude démontre l'efficacité d'un anticorps contre l'une des manifestations de la sclérose latérale amyotrophique

Une équipe de l’Université Laval vient de démontrer l’efficacité, chez des souris, d’une nouvelle thérapie qui s’attaque à l’une des principales manifestations de la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Dans un article publié par le Journal of Clinical Investigations, les chercheurs expliquent comment ils sont parvenus à l’aide d’anticorps à réduire l’abondance des agrégats de protéines dans le cerveau d’un modèle animal de cette maladie.

La formation d'agrégats de la protéine TDP-43 est l'une des manifestations de la SLA. Grâce à des anticorps, les chercheurs parviennent à réduire la formation de ces agrégats dans le cerveau de souris. Cette réduction s'accompagne d'une amélioration des performances cognitives et motrices chez ces animaux.

Les travaux antérieurs de l’équipe de Jean-Pierre Julien, de la Faculté de médecine et du Centre de recherche CERVO, avaient démontré que la protéine TDP-43 était surexprimée dans la moelle épinière de personnes souffrant de SLA. Cette surexpression entraîne la formation d’agrégats de TDP-43 dans le cytoplasme des cellules nerveuses ainsi qu’une réponse inflammatoire exagérée qui augmente la vulnérabilité des neurones aux molécules neurotoxiques qui circulent dans l’organisme. Les chercheurs avaient aussi montré que la TDP-43 interagit avec la protéine NF-kB, qui joue un rôle clé dans la réponse immunitaire et dans l’inflammation. La protéine NF-kB est, elle aussi, associée à plusieurs formes de SLA.

Dans leur dernière étude, Jean-Pierre Julien et ses collaborateurs ont produit un anticorps qui cible une région de la TDP-43 impliquée dans la formation de ces agrégats. Ils ont inséré le matériel génétique codant pour cet anticorps à l’intérieur de virus qui ont été ensuite injectés dans le système nerveux de souris produisant des agrégats de TDP-43. Une fois à l’intérieur des cellules, les virus ont produit l’anticorps de cette protéine problématique. «Nous avons alors observé une réduction du nombre d’agrégats de TDP-43. Nous avons aussi constaté une atténuation de l’inflammation ainsi qu’une amélioration importante des performances cognitives et motrices des souris», résume le professeur Julien.

Cette percée ouvre la porte à la mise au point d’immunothérapies pour la SLA ainsi que pour près de la moitié des démences frontotemporales où il y a formation d’agrégats de TDP-43. «Nous tentons maintenant de développer une approche qui ne nécessiterait pas l’utilisation de virus, précise le chercheur. Des résultats préliminaires nous portent à croire que des anticorps spécifiques injectés directement dans le liquide cérébro-spinal pourraient diminuer la formation d’agrégats de la protéine dans les cellules nerveuses. L’avantage de cette approche est que si la thérapie ne fonctionne pas, on peut cesser le traitement immédiatement, ce qui n’est pas possible avec un vecteur viral.»

Les auteurs de l’étude sont Silvia Pozzi, Sai Sampath Thammisetty, Philippe Codron, Reza Rahimian, Karine V. Plourde, Geneviève Soucy, Christine Bareil, Daniel Phaneuf, Jasna Kriz, Claude Gravel et Jean-Pierre Julien.

La formation d'agrégats de la protéine TDP-43 est l'une des manifestations de la SLA. Grâce à des anticorps, les chercheurs parviennent à réduire la formation de ces agrégats dans le cerveau de souris. Cette réduction s'accompagne d'une amélioration des performances cognitives et motrices chez ces animaux.
Dernières news
Les échinodermes, parmi lesquels on compte les oursins, étoiles de mers, concombres de mers, ophiures et lys de mer sont probablement l'un des groupes les plus...
Nougat, l’insert supraconducteur à haute température critique (SHT), fruit d’une collaboration CEA-CNRS, a atteint un champ magnétique central de 32,5 teslas...
Des chercheurs de l’UNIGE ont découvert que des bactéries parvenaient à survivre dans des sédiments de la Mer Morte à plus de 400 mètres de profondeur, malgré...
En 2016 des scientifiques du CNRS ont démontré que le blob (Physarum polycephalum), un organisme unicellulaire dépourvu de système nerveux, pouvait apprendre à ne...
La collaboration STEREO, à laquelle sont associés le LPSC à Grenoble et le LAPP à Annecy, a présenté ses derniers résultats fin mars lors des Rencontres de...
Dans le cadre d'un projet collaboratif Horizon 2020 FET-OPEN (INITIO), des scientifiques de toute l'Europe unissent leurs efforts pour mettre au point des "nez...
Une équipe d’astronomes dirigée par l’UNIGE a découvert cinq nouvelles planètes dont les périodes de révolution se situent entre 15 et 40 ans. Il aura fallu 20...
Le développement de matériaux verts performants est une préoccupation majeure de notre société pour faire face à l’épuisement des ressources fossiles. Pour la...
Des chercheurs de l’UNIGE ont découvert qu’une personne a davantage confiance en ses choix et les exécute plus vite lorsqu’elle poursuit des récompenses, mais...
Dans le cadre d'un grand projet de l'Union européenne, des experts de 14 institutions de dix pays européens ont passé trois ans à scruter la glace antarctique, à la...
En combinant des méthodes expérimentales de pointe (spectroscopie en rayonnement synchrotron), des chercheurs de l’Institut de minéralogie, de physique des...
Une équipe de scientifiques européens a créé un appareil qui, à l’image des plantes, permet de convertir le CO2, l’eau et la lumière du soleil en carburants et...
Contrairement aux jeunes de 10 à 19 ans, les moins de 10 ans ne profitent pas de l'immunisation induite par la pandémie de grippe H1N1 de 2009. De plus, les enfants...
Des chercheurs de notre institut s’intéressent aux effets de nanoparticules de TiO2 sur des modèles in vitro de cellules épithéliales intestinales. Ils soulignent...
Le géographe Jared Diamond a qualifié de "single most astonishing fact of human geography" le fait que les îles proches de la côte est-africaine (Madagascar et les...
Inscrire et relire des informations avec la plus grande densité de stockage possible est un enjeu permanent pour les données numériques. Dans ce travail, une nouvelle...
Les hémisphères gauche et droit du cerveau sont chacun responsables de fonctions particulières, comme par exemple le langage qui est localisé à gauche pour près de...
Il est maintenant largement accepté que les hommes anatomiquement modernes se sont hybridés avec leurs parents proches, les Néandertaliens et les Dénisoviens, lors...
Grâce à son expertise dans la réalisation de transistors cryogéniques à haute mobilité électronique, une équipe du C2N a permis à une équipe néerlandaise...
Une équipe internationale menée par des chercheurs du Laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique (LESIA, CNRS/Observatoire de Paris -...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales