Posté par Adrien le Mercredi 22/06/2022 à 09:00

L'origine du vent stellaire de Bételgeuse dévoilée par les premières images 3D

Hormis les éléments les plus légers (H, He et Li), les atomes se forment à l’intérieur des étoiles, tout au long de sa vie, par réactions nucléaires. Mais ces derniers ont besoin de s’en échapper. Parmi les mécanismes d’échappement les plus efficaces, on compte le vent stellaire et, en particulier, celui des supergéantes rouges. En fin de vie, ces étoiles soufflent un courant intense et presque continu d’atomes de tous genres. Mais quelle est l’origine de ce vent stellaire ?

Images 3D de la photosphère de Bételgeuse le 20 décembre 2013.

Au sommet du Pic du Midi, le télescope Bernard Lyot (TBL) étudie Bételgeuse, la supergéante rouge la plus proche de la Terre. Récemment, une nouvelle technique d’imagerie indirecte, qui repose sur l’usage de la polarisation de la lumière émise, a été développée. Si, dans un premier temps, seules des images bidimensionnelles étaient obtenues, la technique a été améliorée et produit aujourd’hui des images tridimensionnelles. On voit ainsi le plasma chauffé à l’intérieur de l’étoile remonter vers la surface où il se refroidit. Plus lourd parce que plus froid, il devrait retomber ensuite vers l’intérieur de l’étoile où il serait réchauffé à nouveau dans un cycle convectif.

Mais ce que l’on voit sur les images 3D de Bételgeuse est légèrement différent. Le plasma ne retombe pas toujours mais continue de monter à vitesse presque constante. Une force encore non identifiée pousse ce plasma et lui permet de s’échapper de l’étoile. Cette force est la raison du puissant vent stellaire de Bételgeuse. Elle est la raison d’être de ces poussières d’étoile qui, un jour, formeront des planètes et, peut-être, de la vie autour d’une autre étoile.

Ce travail est le résultat de six ans de mesures polarimétriques de Bételgeuse avec les instruments Narval et Néo-Narval construits par l’OMP et installés sur le Télescope Bernard Lyot du Pic du Midi. Les observations et analyses des données ont été effectuées par une équipe de chercheurs de l’OMP - IRAP et de l’Université de Montpellier.

En savoir plus:
Three-dimensional imaging of convective cells in the photosphere of Betelgeuse ? - Astronomy & Astrophysics.
A. López Ariste, S. Georgiev, Ph. Mathias, A. Lèbre, M. Wavasseur, E. Josselin, R. Konstantinova-Antova et Th. Roudier.
https://doi.org/10.1051/0004-6361/202142271
Dernières actualités
Le CNRS, l’Université de Lorraine et Orano ont choisi de s’associer pour développer de...
Les gens qui ne croient pas au réchauffement climatique peuvent être convaincus par des faits...
Les variants préoccupants de SARS-CoV-2 comme Alpha, Delta ou Omicron se sont répandus rapidement...
Deux millions de tonnes de TNT: c’est l’équivalent de l’impact d’une météorite en...
Les vents qui soufflent au niveau de la couche nuageuse de Jupiter sont mesurés grâce au...
Le plateau des Guyanes, incluant le Nord du Brésil, la Guyane et le Surinam, constitue l’une des...
Les amateurs d’exploration spatiale qui attendent la base lunaire promise dans les plans de la...
En collaboration avec le SYSAAF, l’entreprise Aqualande et l’INRAE, les scientifiques -...
À l’approche de la saison du jardinage, certains se posent la question suivante: est-il vrai que...
Nous sommes toutes et tous issu(e)s d'une cellule unique qui se multiplie d'abord en cellules...
Un total de 95 mg de poudre et de particules de roches de l’astéroïde Ryugu ramenés par la...
Le changement climatique global est particulièrement sensible en Arctique qui se réchauffe deux...
Sous le pergélisol de la source de Lost Hammer, dans le Haut-Arctique canadien, se trouve un...
Développer des (micro)systèmes capables de se mouvoir et d’être propulsés par de simples...
Hormis les éléments les plus légers (H, He et Li), les atomes se forment à l’intérieur des...
Lorsque de la pluie tombe sur le plus haut point de la calotte glaciaire du Groenland, ça n’est...
Dans une étude publiée dans la revue Nature communications, les scientifiques développent un...
Dans la course aux faisceaux d’électrons de très haute énergie pour la physique des...
Les régions actives du génome sont particulièrement fragiles et des cassures double-brin de...
Le transporteur de la super-famille des facilitateurs majeurs MFSD2A a deux fonctions importantes...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales