Posté par Redbran le Jeudi 22/08/2019 à 14:00
Les oléoducs et gazoducs européens disent adieu aux fuites grâce aux colliers à ondes guidées
Près de 40 % des 40 principaux oléoducs et gazoducs transnationaux qui traversent l’Europe sont en exploitation depuis plus de 40 ans. Une initiative de l’UE a adopté une approche radicalement différente pour détecter les défauts dans ces infrastructures vieillissantes.

©Projet iPerm

Avec un réseau de canalisations européen aussi vaste et en expansion, et un nombre croissant de défaillances, il n’est plus possible de s’appuyer sur les techniques actuelles d’inspection manuelle intermittente pour maintenir la sécurité. «Il est clair qu’une solution de suivi de la santé structurelle couvrant une large zone est nécessaire depuis longtemps», déclare Martin Bourton, responsable de la gestion technique du projet iPerm, financé par l’UE. «L’installation permanente de colliers à ondes guidées et la collecte de données en un clic constituent les prérequis d’une surveillance rentable des pipelines, en particulier dans les endroits difficiles d’accès ou nécessitant des inspections fréquentes», ajoute le Dr Kai Yang, coordinateur du projet.

Des ultrasons de pointe pour l’intégrité structurelle des pipelines

L’équipe iPerm a mis au point un collier à ondes guidées, monté en permanence à l’extérieur des pipelines pour les surveiller. Il détecte l’usure du temps susceptible d’entraîner des fuites et il peut fonctionner dans des zones à l’environnement hostile, critiques pour la sécurité ou difficiles d’accès. La solution combine les capacités de recherche à longue portée du contrôle par ultrasons à ondes guidées (GWT) avec des capteurs espacés, installés en permanence. Une fois la solution en place, les données peuvent être recueillies périodiquement par des techniciens qualifiés pour déterminer l’intégrité des conduites de façon continue. Les zones nécessitant une action peuvent être mises en évidence et l’importance des interventions hiérarchisées. Une collecte de données régulière permet d’identifier les tendances de dégradation et ainsi de mieux planifier la maintenance des systèmes de tuyauterie.

Le système de surveillance se compose d’un réseau de capteurs fixé au tuyau entouré d’une enveloppe protectrice et d’une unité à ultrasons portable préprogrammée pour collecter des données d’ondes guidées une fois branché sur le réseau de capteurs. L’installation non invasive et peu coûteuse des capteurs permettra de réduire les coûts d’accès pour les examens ultérieurs. Le technicien de test n’a pas besoin de connaissances spécialisées en GWT pour rassembler des données d’inspection périodique. L’analyse des données et la création de rapports sur l’état des canalisations sont assurées par le prestataire de services spécialisé, qui gère le système iPerm via une liaison à distance basée sur le cloud.

Le réseau de surveillance apporte une amélioration notable par rapport aux systèmes d’inspection existants

L’innovation offre plusieurs avantages par rapport aux méthodes d’inspection locales. Citons notamment une plus grande couverture de pipeline, une couverture à 100 % de l’épaisseur de la paroi du tuyau en utilisant des ondes ultrasonores guidées et des conditions de test reproductibles grâce à des capteurs installés en permanence. La solution offre également une capacité de détection des défauts égale ou supérieure à un GWT unique sur les pipelines, avec une perte de section transversale de 5 % au plus.

Pour contribuer au succès du lancement du produit iPerm et des services associés, un ensemble complet de supports d’assistance a été produit, comprenant des rapports techniques validés, des procédures d’installation et des manuels d’utilisation. Pour présenter la technologie, les partenaires du projet ont installé le système dans l’une des principales centrales de traitement de pétrole brut de Turquie, d’une capacité supérieure à 11 millions de tonnes par an et dans l’une des plus grandes installations de stockage de pétrole et de gaz du Royaume-Uni. Les réactions des techniciens de la raffinerie ont entraîné une série de modifications matérielles et logicielles, ainsi que de meilleures performances en termes de portée des inspections, de sensibilité aux défauts et de facilité d’utilisation.

«IPerm aidera les sociétés pétrolières et gazières européennes à préserver l’intégrité des pipelines, à réduire les fuites et à renforcer les normes de sécurité», conclut Martin Bourton. «Un environnement plus sûr et plus sain pour les opérations de pipeline à grande échelle conjugué à l’amélioration de la fiabilité structurelle aideront, à terme, les principaux acteurs européens à rester compétitifs dans ce secteur.»

Pour plus d'information voir: site web iPerm
Dernières news
Installée en Allemagne et après seulement 23 jours de collecte de données, l’expérience KATRIN améliore déjà les erreurs de mesure des expériences...
Quel a été l’impact des réchauffements et refroidissements climatiques passés ? Une étude publiée dans la revue Ecology Letters impliquant des chercheurs de...
En combinant épidémiologie, modélisation mathématique et enquête historique, des chercheurs genevois et français confirment la longévité exceptionnelle de Jeanne...
Le télescope VISTA de l’ESO révèle une remarquable nouvelle vue du Grand Nuage de Magellan, l’un de nos plus proches voisins galactiques. VISTA a observé cette...
Mêmes atomes, mais formes différentes, certains produits avec une formule chimique identique présentent des propriétés parfois divergentes: une molécule pouvant...
À quel point pouvons-nous approximer un nombre irrationnel typique, comme Pi, par une fraction ? Cette question est loin d’être nouvelle en mathématiques, mais la...
La communauté internationale en climatologie est engagée dans un important exercice de simulations numériques du climat, passé et futur. Ses conclusions...
Les microtubules font partie du squelette des cellules. Des chercheurs de l'Irig montrent que les défauts dans leur structure s'avèrent utiles pour leur...
Du feu de bois au charbon, la combustion du carbone est une réaction omniprésente qui reste pourtant difficile à étudier. Des chimistes du Centre de Recherche Paul...
Une équipe internationale impliquant des chercheurs de l’Observatoire de Paris - PSL détecte des nuages moléculaires dans une galaxie située à 8 milliards...
Des chercheurs du Laboratoire plasma et conversion d'énergie, du Laboratoire d'optique appliquée et leurs collègues américains ont identifié une nouvelle...
Une collaboration entre l'Irfu et l'Université de Florence (Italie) est parvenue à réaliser la tomographie muonique d'un objet à partir de seulement trois prises de...
Des chercheurs du Laboratoire de chimie de coordination à Toulouse (CNRS) et de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (CNRS/Université de Rennes 1/INSA...
La première campagne dédiée à l'observation directe d'exoplanètes a visé l'étoile Alpha du Centaure A depuis l'Observatoire austral européen (Chili). Elle...
L’infertilité touche de plus en plus de couples, et reste malgré tout difficile à étudier en raison de sa complexité. Récemment, une équipe de chercheurs de...
Deux semaines seulement après le lancement d’une expédition scientifique au large de la Guyane, les équipes de Greenpeace (1), en collaboration avec les chercheurs...
Plusieurs chercheurs du LSCE ont contribué au rapport spécial du Giec publié le 8 août 2019, consacré aux interactions entre terres émergées et climat. Cette...
Tous les êtres vivants ne perçoivent pas les mêmes conditions climatiques que celles mesurées par nos postes météorologiques situés à découvert et exposés aux...
Destinée aux télescopes Tcherenkov de CTA (Cherenkov Telescope Array), la caméra prototype NectarCAM développée par l'Irfu et ses partenaires a enregistré sa...
Une équipe de recherche internationale a élaboré une stratégie permettant de prédire les effets cliniques possibles de nouvelles molécules thérapeutiques à...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales