Posté par Redbran le Mardi 05/02/2019 à 14:00
De nouvelles solutions pour éviter les manipulations frauduleuses des systèmes GPS des véhicules

Galileo © CNES
Les voitures du futur seront plus sures, plus intelligentes et disposeront de plusieurs fonctionnalités hautement technologiques offrant des solutions aux problèmes pratiques en matière de conduite. Au-delà de leurs avantages évidents, de l’autonomie et de la connectivité croissantes des véhicules découlent également de plus grands risques en termes d’activités malveillantes potentielles.

La cybersécurité et les attaques radio illustrent cette inquiétude croissante dans le secteur automobile. Avec l’avènement des véhicules automatisés, les technologies de géolocalisation font de plus en plus souvent l’objet de tentatives de brouillage (jamming) et d’usurpation (spoofing) en lien avec la localisation des véhicules. Ces menaces déjà généralisées bien que naissantes peuvent potentiellement être à l’origine de pertes ou de faux positionnement, impactant fortement les services fournis.

Un besoin de résilience

Avec la disponibilité et l’usage croissants de dispositifs de brouillage radio à bas coût il devient relativement simple de troubler les signaux émis par le système mondial de navigation par satellite (GNSS). Le brouillage satellite ou la distorsion délibérée d’un signal GNSS pour fausser les données de positionnement est une menace toute aussi sérieuse qui rend les technologies de navigation vulnérables à des interruptions de service.

Disposer d’un positionnement d’une navigation et d’une synchronisation (PNS) résilients des récepteurs GNSS est indispensable pour diminuer la vulnérabilité aux menaces dont l’a mise en œuvre nécessite peu de moyens. «En recourant aux toutes dernières technologies de radio logicielle (SDR) il est simple et faisable d’un point de vue économique de contrefaire les signaux GNSS en temps réel» explique Marie-Laure Mathieu responsable du projet FOSTER ITS financé par l’UE. Son principal objectif était de fournir des solutions GNSS sécurisées et résilientes vis-à-vis des attaques des signaux GNSS ainsi que des attaques physiques et logiques du module lui-même.

Des boucliers de sécurité multiples

FOSTER ITS a mis au point une nouvelle génération de récepteurs GNSS conçus pour améliorer la résilience et la confiance dans les données PNS calculées par les systèmes de navigation par satellites. Le nouveau module mis au point est en mesure de détecter des tentatives d’interférences intentionnelles comme le spoofing et le jamming. «FOSTER est la première solution GNSS qui intègre des dispositifs de sécurité du matériel spécialisés pour les systèmes de transport intelligents», souligne Marie-Laure Mathieu.

Ce module intègre un ensemble de puces (chipset) GNSS multi-constellations (le TESEO III de STMicroelectronics avec une consommation électrique réduite), un microcontrôleur sécurisé (MCU) et plusieurs capteurs de mouvement dans un seul boîtier. Un ensemble d’interfaces de type bus CAN (controller area network) permet la communication entre les MCU et les dispositifs. Une résilience renforcée vis-à-vis du spoofing GNSS est garantie par un ensemble de contremesures. Des schémas de chiffrement et de signature numérique vérifient également l’authenticité et l’intégrité des informations fournies.

Dans le cas où les signaux satellites sont identifiés comme n’étant pas fiables, le module récepteur GNSS utilise des algorithmes de navigation à l’estime (dead-reckoning) pour calculer la position précise à partir de plusieurs capteurs comme des accéléromètres et des gyroscopes à 6 axes. L’intégration de ces capteurs inertiels externes forme une barrière contre les attaques intentionnelles et accroit la résilience du système de navigation. Le module offre une solution sécurisée pour les applications PNS critiques dans les systèmes de transport intelligents comme la taxation des usagers de la route, le stationnement intelligent, le paiement à la conduite (pay-as-you-drive) et le suivi des flottes de véhicules. Et cela est particulièrement important pour les nouveaux tachygraphes intelligents qui utiliseront le GNSS comme capteur de mouvement secondaire, conformément aux exigences de la nouvelle réglementation de l’UE. Les pré-tests et les essais de réception ont contribué à garantir la conformité du module à la directive sur la compatibilité électromagnétique, CEM, à la directive sur la mise sur le marché des équipements radioélectriques, RED, et à la réglementation des Nations unies sur les systèmes d’appel d’urgence en cas d’accident, AECS.

La solution FOSTER ITS est également adaptée à d’autres applications. Notamment le georepérage sécurisé pour éviter l’utilisation négligente des drones ou le survol d’infrastructures critiques comme les réseaux de télécommunication ou informatiques ou les équipements de production d’électricité qui dépendent des capteurs temporels GNSS pour synchroniser leurs réseaux et surveiller les sites.

Pour plus d'information voir:
Projet FOSTER ITS
Dernières news
Les échinodermes, parmi lesquels on compte les oursins, étoiles de mers, concombres de mers, ophiures et lys de mer sont probablement l'un des groupes les plus...
Nougat, l’insert supraconducteur à haute température critique (SHT), fruit d’une collaboration CEA-CNRS, a atteint un champ magnétique central de 32,5 teslas...
Des chercheurs de l’UNIGE ont découvert que des bactéries parvenaient à survivre dans des sédiments de la Mer Morte à plus de 400 mètres de profondeur, malgré...
En 2016 des scientifiques du CNRS ont démontré que le blob (Physarum polycephalum), un organisme unicellulaire dépourvu de système nerveux, pouvait apprendre à ne...
La collaboration STEREO, à laquelle sont associés le LPSC à Grenoble et le LAPP à Annecy, a présenté ses derniers résultats fin mars lors des Rencontres de...
Dans le cadre d'un projet collaboratif Horizon 2020 FET-OPEN (INITIO), des scientifiques de toute l'Europe unissent leurs efforts pour mettre au point des "nez...
Une équipe d’astronomes dirigée par l’UNIGE a découvert cinq nouvelles planètes dont les périodes de révolution se situent entre 15 et 40 ans. Il aura fallu 20...
Le développement de matériaux verts performants est une préoccupation majeure de notre société pour faire face à l’épuisement des ressources fossiles. Pour la...
Des chercheurs de l’UNIGE ont découvert qu’une personne a davantage confiance en ses choix et les exécute plus vite lorsqu’elle poursuit des récompenses, mais...
Dans le cadre d'un grand projet de l'Union européenne, des experts de 14 institutions de dix pays européens ont passé trois ans à scruter la glace antarctique, à la...
En combinant des méthodes expérimentales de pointe (spectroscopie en rayonnement synchrotron), des chercheurs de l’Institut de minéralogie, de physique des...
Une équipe de scientifiques européens a créé un appareil qui, à l’image des plantes, permet de convertir le CO2, l’eau et la lumière du soleil en carburants et...
Contrairement aux jeunes de 10 à 19 ans, les moins de 10 ans ne profitent pas de l'immunisation induite par la pandémie de grippe H1N1 de 2009. De plus, les enfants...
Des chercheurs de notre institut s’intéressent aux effets de nanoparticules de TiO2 sur des modèles in vitro de cellules épithéliales intestinales. Ils soulignent...
Le géographe Jared Diamond a qualifié de "single most astonishing fact of human geography" le fait que les îles proches de la côte est-africaine (Madagascar et les...
Inscrire et relire des informations avec la plus grande densité de stockage possible est un enjeu permanent pour les données numériques. Dans ce travail, une nouvelle...
Les hémisphères gauche et droit du cerveau sont chacun responsables de fonctions particulières, comme par exemple le langage qui est localisé à gauche pour près de...
Il est maintenant largement accepté que les hommes anatomiquement modernes se sont hybridés avec leurs parents proches, les Néandertaliens et les Dénisoviens, lors...
Grâce à son expertise dans la réalisation de transistors cryogéniques à haute mobilité électronique, une équipe du C2N a permis à une équipe néerlandaise...
Une équipe internationale menée par des chercheurs du Laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique (LESIA, CNRS/Observatoire de Paris -...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales