Posté par Redbran le Mercredi 05/10/2022 à 13:00

Des nanoplaquettes sans métaux lourds toxiques pour l’optoélectronique



Les chercheurs décrivent la première synthèse de nanoplaquettes de ZnO hautement stables avec une épaisseur atomiquement qui pour les plus petits correspond à 12 couches de ZnO. En outre, le rôle original des ligands benzamidine dans la stabilisation de la surface de ces nanomatériaux est révélé. L'étude approfondie des interactions aux interfaces organiques-inorganiques permet de mieux comprendre l'interface ligand-surface et devrait faciliter la chimie future de nano-objets stables par conception.

La recherche sur les nanomatériaux s’intéresse aux nanocristaux semi-conducteurs colloïdaux pour leurs propriétés optoélectroniques qui dépendent fortement de leur composition, de leur taille et de leur morphologie. En particulier, les nanoplaquettes colloïdales ont récemment émergé comme une nouvelle classe de nanomatériaux à puits quantique, avec des propriétés optiques originales lorsqu’elles sont comparées aux boîtes quantiques. Cependant la difficulté de synthèse et de contrôle structurel de ces nanocristaux reste un défi.

En collaboration avec des chercheurs de l’Institut de chimie physique de l'Académie polonaise des sciences de Varsovie, des chercheurs de l’Irig présentent une nouvelle approche pour produire des nanoplaquettes de ZnO avec une épaisseur contrôlée (de 3,2 à 7,5 nm) et une stabilité colloïdale durable. Ces nanoplaquettes à base de Zn constituent une alternative attrayante, sans métaux lourds toxiques, aux nanostructures 2D semi-conductrices colloïdales classiques à base de chalcogénure de cadmium.

Au-delà d’une procédure de synthèse originale, basée sur l’hydrolyse contrôlée de complexes organométalliques par H2O, ce travail révèle le rôle particulier des ligands benzamidine choisis. En utilisant la polarisation dynamique nucléaire, ou DNP, en phase solide, les chercheurs ont augmenté l’intensité des signaux RMN 15N des ligands de surface sans avoir recours à l’enrichissement isotopique en 15N. Cette approche leur a permis de montrer que ces ligands se trouvent à la fois sur les facettes polaires (plans bsaux) et non polaires (surfaces latérales) des nanocristaux. Cette stabilisation bimodale, où les ligands de synthèse se comportent à la fois comme des ligands de type X et L, permet l’obtention de nanoplaquettes hexagonales de petites tailles.

Une étude plus approfondie des interactions et de la disposition des ligands de surface est en cours. Ces informations fondamentales sur les interfaces organiques-inorganiques des nanoplaquettes de ZnO faciliteront la conception de nouvelles suspensions colloïdales stables et à taille contrôlée.

Nanoplaquettes ZnO et ses interfaces organique-inorganique.

Notes:

L’optoélectronique est l’étude des composants électroniques qui émettent de la lumière ou interagissent avec elle.

Boîte quantique: nanoparticule semi-conductrice aux propriétés optiques et électroniques spécifiques de par sa taille nanométrique.

Polarisation dynamique nucléaire ou DNP: la polarisation des électrons non appariés est transférée au noyau afin de pouvoir mieux observer les atomes par RMN. La sensibilité est ainsi améliorée pour obtenir une information sur la nature des liaisons au niveau des interfaces, ici entre les nanoplaquettes et les ligands.

Ligand X ou L: X fournit un seul électron au métal, tandis que L en apporte deux.

Références:
Terlecki M, Badoni S, Leszczyński MK, Gierlotka S, Justyniak I, Okuno H, Wolska-Pietkiewicz M, Lee D, De Paëpe G and Lewiński J
ZnO Nanoplatelets with controlled thickness: Atomic insight into facet-specific bimodal ligand binding using DNP NMR.
Advanced Functional Materials, 2021.
Dernières actualités
La convergence en ce moment de trois virus offre une opportunité inédite à des chercheurs de...
Une équipe internationale de scientifiques révèle la complexité de l’évolution des...
Pour les microorganismes qui vivent dans le sol des forêts boréales, toutes les perturbations ne...
Une équipe internationale d’astrophysiciens dont certains du CNRS-INSU (voir encadré) a mesuré...
La physique peut servir à beaucoup de choses. Par exemple, déterminer l’angle par lequel le...
Les chauves-souris sont porteuses d’une multitude de virus, pathogènes pour la plupart des...
Les pérovskites hybrides forment une classe de semi-conducteurs très prometteuse pour la...
La disposition générale des visages est commune à de nombreuses espèces de vertébrés....
Le stress et la faim: ce sont deux des facteurs qui peuvent laisser une empreinte sur les gènes...
Les analogues du Glucagon like peptide 1 (GLP-1 A) font partie de l’arsenal pharmacologique pour...
Les matériaux magnétocaloriques (MMCs) sont des solides magnétiques dont la température change...
Le guidage cellulaire par des signaux chimiques ou physiques est essentiel à de nombreux processus...
Connu pour renvoyer des images époustouflantes vers la Terre, le télescope spatial James-Webb...
Quelle est la différence entre faire cuire de la nourriture et la brûler ? À 780 000 années de...
Mesurer la capacité de régénération des communautés de poissons de récifs coralliens est...
Y a-t-il un langage commun aux théories du complot, qui permettrait donc de les repérer ? C’est...
Secret de polichinelle: pour bien performer sur le plan cognitif, il faut bien dormir. Mais...
Si la majorité des Français a été vaccinée contre la Covid-19, les taux de vaccination varient...
Alors que ceux qui nient le réchauffement climatique les accusent encore d’être des...
Trois études conduites par un consortium mondial et publiées dans les revues Molecular...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales