Posté par Redbran le Jeudi 10/10/2019 à 14:00
NA62 observe deux candidats à une désintégration rare
L'expérience NA62 a détecté deux possibles occurrences de la désintégration d'un kaon de charge positive en un pion et une paire neutrino-antineutrino.


L'expérience NA62, située dans la zone Nord du CERN (Image: CERN)

Existe-t-il de nouvelles particules, encore inconnues, grâce auxquelles nous pourrions faire la lumière sur la matière noire et sur d'autres mystères de l'Univers ? Pour tenter de répondre à cette question, les physiciens des particules analysent généralement la myriade de particules qui sont produites lors des collisions. Mais ils ont aussi une autre technique, indirecte mais efficace, pour chercher de nouvelles particules ; celle-ci consiste à mesurer des processus rares dont la fréquence est prédite avec précision par le Modèle standard de la physique des particules. Une légère divergence entre la prédiction du Modèle standard et les mesures de haute précision réalisées constituerait un signe de la présence de nouvelles particules ou de phénomènes jamais observés auparavant.

L'un de ces processus est la transformation, ou "désintégration", d'une variante de charge positive de la particule appelée kaon en un pion de charge positive assorti d'une paire neutrino-antineutrino. Lors d'un séminaire qui s'est déroulé au CERN, la collaboration NA62 a rendu compte de deux possibles occurrences de cette désintégration extrêmement rare du kaon. Ce résultat, présenté pour la première fois lors de la Conférence internationale sur la physique du kaon, démontre le potentiel de l'expérience pour réaliser un test précis du Modèle standard.

Le Modèle standard prédit que les probabilités qu'un kaon de charge positive se désintègre en un pion de charge positive assorti d'une paire neutrino-antineutrino (K+ → π+ ν ν) est seulement d'environ une sur dix milliards, avec une incertitude de moins de dix pour cent. Une déviation même légère par rapport à cette prédiction constituerait un signe d'une nouvelle physique, au-delà du Modèle standard.

L'expérience NA62 produit des kaons de charge positive (K+) et d'autres particules en envoyant sur une cible de béryllium des protons en provenance du Supersynchrotron à protons. Elle utilise ensuite plusieurs types de détecteurs pour identifier et mesurer les kaons K+ et les particules produites lors de leur désintégration.

En 2018, l'équipe de NA62 a rapporté avoir trouvé un événement candidat pour la désintégration K+ → π+ ν ν dans un ensemble de données enregistré en 2016, qui comprenait environ 100 milliards de désintégrations du K+. Dans sa nouvelle étude, la collaboration a analysé un ensemble de données environ 10 fois plus important, enregistré en 2017, et a repéré deux événements candidats. En combinant ce résultat avec le précédent, l'équipe a déterminé que la fréquence relative (appelée "rapport d'embranchement") de la désintégration K+ → π+ ν ν serait au maximum de 24,4 sur 100 milliards de désintégrations du K+. Cette valeur combinant les deux résultats est compatible avec la prédiction du Modèle standard, et a permis à l'équipe de fixer des limites pour les théories sur la physique au-delà du Modèle standard prédisant des fréquences plus élevées que cette limite supérieure.

"C'est une belle réussite, sur laquelle nous pourrons nous appuyer pour aller plus loin. Maintenant que nous avons une technique d'expérimentation bien établie, nous allons chercher des moyens de la perfectionner en utilisant les données que nous avons enregistrées en 2018, explique Cristina Lazzeroni, porte-parole de l'expérience.L'ensemble de données de 2018 est deux fois plus important que celui de 2017, donc il devrait nous permettre de trouver plus d'événements et de réaliser un test plus précis du Modèle standard."
Dernières news
Un groupe international de 46 scientifiques publie dans la revue Science un texte appelant à la prudence quant à une étude, parue en juillet dans cette même revue,...
Dans la course aux armements entre les bactériophages et leurs proies, les protéines virales anti-CRISPR inactivent l’immunité bactérienne CRISPR-Cas9. En...
Des données d'une portée sans précédent suggèrent que tous les systèmes vivants suivent la même loi de croissance. Voir aussi notre précédent article sur le...
En identifiant une protéine clé dans la régulation du glucose et des lipides dans le sang, des chercheurs de l’UNIGE espèrent le développement rapide de...
La vue d’un bon repas a un effet très différent selon que l’on soit affamé ou que l’on vienne de manger copieusement. La prise en compte de l’état...
De nouvelles nano-entités bio-organiques en forme d’étoiles, baptisées "Aster Like Nanoparticle" (ALN) ont été découvertes dans des systèmes aquatiques par des...
La campagne ballons Strato-Science 2019, démarrée mi-août, s’est avérée être un franc succès. Les quatre vols de ballons stratosphériques ouverts (BSO)...
Des physiciens de l’UNIGE ont découvert une nouvelle propriété quantique: en plaçant trois paires de photons en réseau, il est possible de les intriquer entre eux...
Les espèces n’ont pas beaucoup d’options face au changement climatique: elles peuvent s’adapter de façon génétique aux nouvelles conditions (évolution), ou se...
Le cyberespace est un lieu de recherche et de partage par excellence. Toutefois, il réserve quelques surprises aux personnes utilisatrices, soit 57 % de la population...
L’intestin doit-il sa forme allongée à la génétique ? Des chercheurs du laboratoire Matière et systèmes complexes ont cultivé des intestins miniatures et...
Jusqu'à présent, l'exploitation du petit gibier par les Néandertaliens était encore considérée comme anecdotique ou occasionnelle. L'analyse des restes de lapins...
À cause de leur évanescence, la dynamique des anneaux de fluide et de tourbillons reste encore mal comprise. Des chercheurs du laboratoire Matière et systèmes...
Des chercheurs des universités de Genève et de Lyon ont découvert une molécule responsable de la nécrose des tissus en cas d’infarctus, et comment réduire de 30%...
Des chercheurs de l’Inra et du CNRS viennent de montrer pour la première fois que la pollinisation par les abeilles surpassait l’utilisation de produits...
Une équipe internationale dirigée par des chercheurs du Département d'Astrophysique (DAp) du CEA-Paris Saclay vient pour la première fois de sonder en détail les...
Dans le cerveau, le réseau du "mode par défaut" est celui qui s’active quand on laisse libre cours à ses pensées. Les régions cérébrales qui s’activent de...
La nature aide l’humain à bien des égards, souvent à très petite échelle. C’est l’abeille sauvage qui traverse une ferme et pollinise au passage quelques...
La Plateforme Hydrogène, dont la vocation est de réaliser des travaux de recherche sur les utilisations et la production de l’hydrogène et d’accompagner les...
Les chercheurs ont découvert la signification biologique du centrage du noyau en fin de phase de croissance ovocytaire chez la souris. En effet, le réseau d’actine...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales