Posté par Redbran le Mardi 11/02/2020 à 15:40
Mesurer le magnétisme sous très haute pression
En comprimant la matière à des pressions qui peuvent dépasser le million d’atmosphères, les cellules à enclumes de diamant mettent en lumière les propriétés magnétiques et supraconductrices inédites que certains matériaux acquièrent dans ces conditions extrêmes. Des chercheurs ont mis au point une méthode nouvelle pour les détecter.

Cellule à enclumes de diamant utilisée pour étudier le comportement de la matière sous très haute pression. Une des enclumes intègre des défauts cristallins (rouge) sur la surface au voisinage de l’échantillon (bleu). Le champ magnétique appliqué à la cellule (flèches) est expulsé de l’échantillon lorsqu’il devient supraconducteur. La modification des lignes de champ magnétique est alors détectée in situ grâce à la lumière émise par les défauts lorsque ceux-ci sont excités par un laser vert. © Margarita Lesik, LAC (CNRS/Univ. Paris Saclay)

L'étude de la matière soumise à de très fortes pressions permet de décrire ce qui se déroule à l’intérieur de la Terre ou des exoplanètes, mais aussi à mettre en évidence des propriétés remarquables que l'on aimerait stabiliser à pression ambiante. Par exemple, la solubilité de l’hydrogène dans les métaux augmente fortement avec la pression jusqu’à former des composés très riches en hydrogène: les super-hydrures. Ceux-ci perdent leur résistivité électrique et deviennent supraconducteurs avec des températures critiques records, comme LaH10 qui est supraconducteur jusqu’à -25 °C à 1,8 millions d’atmosphères. La synthèse de ces nouveaux matériaux sous pression se fait dans des presses à enclumes de diamant. La forme en pointe des enclumes taillées dans des cristaux de diamant permet de créer de telles pressions. La transparence du diamant offre de plus une fenêtre pour des mesures optiques de visualisation et de spectroscopie, mais aussi des mesures par rayons X en utilisant les grandes installations de rayonnement synchrotron. De nombreuses mesures sont développées afin de caractériser l’échantillon comprimé à l’intérieur de ces cellules. Cependant, jusqu’à présent, la mesure des propriétés magnétiques demeurait très difficile.

Des physiciennes et des physiciens du Laboratoire Aimé Cotton (LAC, CNRS/Univ. Paris Saclay), en collaboration avec le CEA-DAM et Thales R&T, a contourné cette difficulté en observant la réponse de défauts ponctuels du cristal de diamant créés sur la tête d’une des deux enclumes de la cellule. Ces défauts ont été réalisés en implantant des ions azote avec un microscope à faisceau d’ions focalisés conçu avec la société Orsay Physics. Ces ions se comportent comme de véritables mouchards quantiques. En présence d'un champ magnétique, ils deviennent plus ou moins luminescents, ce que l'on peut observer par microscopie optique à travers l’enclume. Cette technique a été validée par la détection de la supraconductivité dans MgB2 en observant l’effet Meissner qui traduit l’expulsion du champ magnétique d’un matériau supraconducteur.

Grâce à ces travaux, il deviendra ainsi possible de mieux comprendre la relation entre propriétés électroniques, magnétiques et structurelles en fonction de la pression. En particulier, ils permettront d’étudier de nombreuses compositions d’hydrures métalliques. Ces données expérimentales cumulées permettront d'optimiser l’identification des matériaux dont la supraconductivité persisterait dans des conditions proches de la pression ambiante. Enfin, cette détection magnétique pourrait permettre la mise en évidence de certaines propriétés quantiques de l’hydrogène métallique, qui se forme au-dessus de 4 millions d’atmosphères, et notamment de sa supraconductivité à température ambiante, dont les enjeux scientifiques et industriels sont considérables.

Références
Magnetic measurements on micron-size samples under high pressure using designed NV centers.
M. Lesik, T. Plisson, L. Toraille, J. Renaud, F. Occelli, M. Schmidt, O. Salord, A. Delobbe, T. Debuisschert, L. Rondin, P. Loubeyre et J.-F. Roch. Science, le 13 décembre 2019.
DOI: 10.1126/science.aaw4329.
Lire l’article sur la base d’archives ouvertes arXiv.
Dernières news
Des chercheurs de l'Irig ont caractérisé la structure d'une protéine fluorescente entre ses positions "on" et "off". Avec des applications en imagerie du vivant. Les...
Des physiciennes et des physiciens ont pour la première fois observé la transmission de l'état quantique d’électrons au travers d’un îlot métallique de taille...
Un composé organique produit par la flore intestinale, le métabolite 4-Cresol, aurait des effets protecteurs contre le diabète de type 1 et de type 2, notamment en...
Parmi les pistes pour aller vers une société à faible empreinte carbone, la réutilisation du CO2 séduit de nombreuses équipes. Des scientifiques de l’IRCELYON...
La collaboration Alice au LHC (Cern), à laquelle contribue l'Irfu, vient de mettre en évidence la première particule capable de "résister" au "flot" du plasma de...
En identifiant le rôle d’une protéine particulière dans le développement des maladies du foie liées à l’obésité, des chercheurs de l’UNIGE ouvrent la voie...
Une équipe internationale de paléontologues et de géologues (France, Porto Rico, Argentine, Cuba et USA) mobilisant notamment des chercheurs du Laboratoire...
L’accélérateur en service le plus ancien du CERN dispose d’un nouvel aimant de déflexion rapide et recevra bientôt aussi un nouvel aimant à septum. Avant de...
Fruit d'une collaboration ESA-NASA associant notamment le Cnes, le CNRS et le CEA, la sonde Solar Orbiter a décollé le 9 février 2020 depuis le centre spatial Kennedy...
On entend souvent les mères raconter que leurs premières rides ou leurs premiers cheveux blancs sont apparus après avoir eu un enfant. Qu’on se le dise: enfanter,...
Une expérience menée auprès de l'installation ISOLDE du CERN montre que le noyau du 222Ra (isotope du radium) a la forme d'une poire. La plupart des noyaux ont la...
"Le pourquoi du sexe" reste encore aujourd’hui une des grandes questions évolutives. La découverte de lignées asexuées chez des espèces animales considérées...
En analysant les images du relevé LoTSS (LOFAR Two Meter Sky Survey), une équipe comprenant un astronome de l’Observatoire de Paris - PSL a découvert des ondes...
Des chercheurs de l’UNIGE et de l’Université de Manchester ont découvert des structures basées sur des matériaux bidimensionnels qui permettent d’émettre de...
Une collaboration entre biologistes et physiciens a permis de décrypter une étape clé de l’infection causée par le méningocoque, un pathogène humain responsable...
Des chercheurs de l’UNIGE et de CY Cergy Paris Université démontrent que les situations présentes évoquent en mémoire des situations passées qui partagent des...
Des scientifiques testent l’expérience NA61/SHINE du CERN avec un appareil construit en briques Lego. Le complexe d’accélérateurs du CERN permet aux...
Une nouvelle étude d’apprentissage automatique suggère la présence d’au moins neuf « expressions » de genre La terminologie conçue pour expliquer et...
Optimiser Euclid: une corrélation croisée entre les observables Pour mesurer les paramètres cosmologiques, le télescope spatial Euclid utilisera deux sondes...
Par Gillian Woodford Une forme de stéatose hépatique qui touche fréquemment les patients atteints du VIH peut être traitée en toute sécurité au moyen de la...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales