Posté par Isabelle le Mardi 04/08/2020 à 13:00

La mécano-biologie décryptée par microscopie de super-résolution

Les cellules s'adaptent et répondent à une multitude de stimuli mécaniques. Cependant, les mécanismes moléculaires de la mécanosensibilité cellulaire sont encore méconnus. Les scientifiques ont réussi à étudier, pour la première fois dans des cellules vivantes, les réponses mécaniques des protéines au sein de structures mécanosensibles. Pour ce faire, là où aucune technologie ne le permettait auparavant, les chercheurs ont combiné les techniques de microscopie de super-résolution et d’étirement cellulaire dans un dispositif miniaturisé innovant. Ces travaux ont été publiés dans la revue Nature Cell Biology.

Ces images des filaments intermédiaires à une résolution d’une dizaine de nanomètres ont été obtenues grâce à une méthode innovante combinant étirement cellulaire (A) et les techniques de microscopie de super-résolution (B). Cette approche permet d’étudier les réponses mécaniques de protéines individuelles au sein des structures mécanosensibles cellulaires.
© Filipe Nunes Vicente

Les tissus et les cellules d’un organisme sont continuellement soumis à des forces mécaniques. Par exemple, les muscles et les neurones sont étirés pendant le mouvement, le battement du coeur ou la respiration. De façon plus générale, les cellules sondent constamment les propriétés mécaniques de leur microenvironnement, à l’aide de structures adhésives et leur cytosquelette. Cette mécanosensibilité cellulaire joue un rôle clé dans la vie de la cellule car elle régule sa migration, mais aussi sa prolifération et sa mort lors de phénomènes physiologiques tels que le développement. L'altération de cette mécanosensibilité cellulaire est impliquée dans le développement de multiples pathologies, notamment le cancer.

Des études antérieures réalisées sur des protéines purifiées ont montré que la mécanosensibilité cellulaire repose sur la déformation et la réorganisation des protéines. Le consensus général est qu'un stress mécanique externe appliqué aux cellules est directement et instantanément transmis aux protéines au sein des structures adhésives et du cytosquelette. Cependant, cette hypothèse n'a jamais pu être vérifiée car aucune méthode ne permettait auparavant d'appliquer des forces externes aux cellules tout en capturant la réponse mécanique des protéines individuelles au sein de structures cellulaires.

Dans cette étude, les scientifiques ont révélé pour la première fois la réponse mécanique des protéines individuelles en combinant l’étirement cellulaire sur des substrats élastiques avec la microscopie de super-résolution. Les techniques dites de super-résolution (prix Nobel de chimie 2014) permettent de résoudre les structures cellulaires à l'échelle nanométriques et de suivre en direct les mouvements des protéines. Lors d’un étirement cellulaire, certaines protéines, en particulier les protéines d’adhésion, suivent le déplacement élastique du substrat. D’autres, comme les protéines connectées au cytosquelette, ont un comportement inélastique, car elles continuent à être déformées alors même que le substrat n'est plus étiré. Ces déformations moléculaires différées et amplifiées par rapport au stress mécanique initial sont déclenchées par un remodelage transitoire et actif de la machinerie contractile de la cellule composée de filaments d’actine et de moteurs moléculaires. Ces déformations protéiques, qui révèlent des sites d'interaction cachés, permettent le recrutement de nouvelles protéines au sein des structures adhésives.

Les résultats obtenus démontrent que la réponse mécanique des protéines n’est pas obligatoirement déclenchée par une transmission directe des forces externes. Au contraire, une contrainte mécanique externe déclenche une réponse active et déphasée de la cellule. Ce mécanisme amplifie les stimuli mécaniques faibles pour déformer ou recruter des protéines lors de la mécanosensibilité cellulaire.

La combinaison de l'étirement cellulaire et de la microscopie de super-résolution permettra de déchiffrer les mécanismes moléculaires à la base du fonctionnement d’autres structures mécanosensibles tels que la membrane cellulaire ou le noyau.

Pour en savoir plus:
Cell stretching is amplified by active actin remodeling to deform and recruit proteins in mechano-sensitive structures.
Massou S,Nunes Vicente F, Wetzel F, Mehidi A,Strehle D, Leduc C, Voituriez R, Rossier O, Nassoy P, Giannone G.
Nature Cell Biology 27 July 2020. https://doi.org/10.1038/s41556-020-0548-2

Laboratoires:

Institut Interdisciplinaire de NeuroSciences (IINS) - (CNRS/Université de Bordeaux)
Centre Broca Nouvelle-Aquitaine.
146 rue Léo-Saignat, CS 61292 CASE 130, 33076 Bordeaux cedex, France.

Institut d’Optique d’Aquitaine, Laboratoire Photonique, Numérique et Nanosciences (LP2N) - (CNRS/Université de Bordeaux)
1 rue François Mitterrand, F-33405 Talence, France.

Contacts:
- Grégory Giannone - Directeur de recherche CNRS - gregory.giannone at u-bordeaux.fr
- Pierre Nassoy - Directeur de recherche CNRS - pierre.nassoy at u-bordeaux.fr
Dernières actualités
Comment protéger la confidentialité d'une communication s'il est impossible de se fier totalement...
Image panoramique et faibles aberrations optiques font rarement partie du même portrait. Mais...
La quantification des signaux et des incertitudes dans les modèles climatiques est essentielle...
Afin d'améliorer les batteries lithium-ion, des chercheurs de l'Irig remplacent le graphite de...
Après leur première observation directe de la diffusion élastique de photons en 2017, les...
A l’aide du radiotélescope ALMA (Chili), une équipe internationale, impliquant des chercheurs...
La diversité des espèces biologiques ne s’explique pas par un compromis entre grappilleurs et...
Instable et très rare, l’astate est un radioélément insaisissable. Des chercheurs viennent...
Une étude publiée par des chercheurs du CEA remet en question la définition des défauts dans...
CONSERT, un radar bistatique embarqué à bord de la sonde Rosetta et de son atterrisseur Philae, a...
La mesure de la distance Terre-Lune par télémétrie laser est réalisée depuis presque 40 ans...
Le SARS-Cov-2, responsable de la maladie COVID19, est un coronavirus dont le matériel génétique...
Bien des scénarios de science-fiction ont fait du trou de ver -hypothétique "tunnel" dont...
Un vaccin qui s’avale et protège aussi bien contre des maladies causées par des parasites, des...
Une étude exploratoire publiée dans le Scandinavian Journal of Pain par une équipe de...
Une équipe de l’UNIGE a reproduit un revêtement nanométrique qui couvre les yeux des mouches...
Les scientifiques décrivent une nouvelle méthode pour analyser plus finement la structure des...
Les sources lumineuses blanches actuelles, comme les LEDs, ont tendance à osciller entre...
La résistance aux antibiotiques est l’une des principales menaces pour la santé mondiale,...
Grâce à près de deux décennies d'imagerie dans l'infrarouge moyen provenant des plus grands...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales