Posté par Adrien le Lundi 14/09/2020 à 09:00

La mécanique du sexe chez les plantes à fleurs

Comment les gamètes mâles qui sont renfermés dans les grains de pollen arrivent-ils à bon port pour fusionner avec les gamètes femelles contenus dans le pistil et assurer ainsi la fécondation chez les plantes à fleurs ? Lors du tout premier contact qui s’établit entre pollen et pistil, le pollen émet un tube qui assure le transfert des gamètes mâles vers les gamètes femelles. En combinant des approches d’imagerie du vivant, de microscopie de force atomique, de génétique et des analyses chimiques, un article publié dans la revue eLife décrit le rôle joué par une enzyme, la KATANINE, dans l’orientation des tubes polliniques en contrôlant les propriétés mécaniques du pistil.

Croissance folle et incontrôlée des tubes polliniques sauvages (Col-0) sur les papilles stigmatiques d’un mutant d’Arabidopsis thaliana (l’arabette des dames) dépourvu de KATANINE (ktn1-5). Image microscopie électronique à balayage ; Barre = 50 microm.
© Lucie Riglet

Chez les plantes à fleurs, la production de graines résulte de la fécondation entre les gamètes mâles renfermés dans le grain de pollen et les gamètes femelles contenus dans les ovules eux-mêmes enfouis au sein du pistil. Le succès de la reproduction dépend d’une interaction initiale entre le grain de pollen et la surface du pistil composée d’une couche de cellules allongées appelées papilles stigmatiques. Au contact d’une papille stigmatique, le pollen se réhydrate et émet un tube pollinique qui transportera les gamètes mâles jusqu’aux ovules. Si des peptides (chimio-attractants) ont été identifiés dans le pistil comme assurant le guidage des tubes polliniques vers l’ovule, la manière dont le tube s’oriente correctement à la surface d’une papille pour prendre la direction des ovules reste inconnu. En effet, quelle que soit la position du pistil sur des fleurs en position verticale, inclinée ou inversée, le tube trouve la bonne direction indépendamment de la force de gravité.

La plupart des cellules végétales sont entourées d’une paroi cellulaire rigide composée de polymères de sucres qui forment des microfibrilles. En plus de cette paroi externe, les cellules possèdent des filaments internes constitués d’une protéine, la tubuline, qui forment le cytosquelette de microtubules. En pénétrant dans la paroi des papilles stigmatiques, le tube génère des forces de pression dans la papille suggérant que les propriétés mécaniques de la paroi de la papille pourraient avoir un rôle dans les toutes premières étapes de croissance et d’orientation du tube.

Les scientifiques montrent que l’organisation du cytosquelette de microtubules et des microfibrilles confert des propriétés mécaniques particulières à la paroi des papilles qui ont un impact majeur sur la croissance et la direction des tubes polliniques. Ces propriétés mécaniques dépendent de l’action d’une enzyme qui coupe les microtubules, la KATANINE, qui est conservée chez de nombreux eucaryotes et présente chez l’humain. Chez un mutant d’Arabidopsis thaliana (l’arabette des dames) dépourvu de KATANINE, les propriétés mécaniques de la paroi des papilles sont fortement altérées ; les tubes polliniques ont une croissance accélérée et s’orientent de manière désordonnée, allant même parfois au sommet de la papille au lieu de se diriger vers leur base pour progresser en direction des ovules. Ces travaux révèlent un rôle inattendu de la KATANINE dans le guidage des tubes polliniques en contrôlant les propriétés mécaniques de la paroi des papilles stigmatiques.

En faisant prendre la bonne direction aux tubes polliniques dès leurs premiers pas dans la papille, la KATANINE a probablement joué un rôle majeur dans le succès évolutif des plantes à fleurs en garantissant leur fécondation. Ces résultats indiquent que cette enzyme pourrait aussi réguler les propriétés mécaniques de cellules impliquées dans d’autres mécanismes biologiques.

Pour en savoir plus:
KATANIN-dependent mechanical properties of the stigmatic cell wall mediate the pollen tube path in Arabidopsis.
Riglet L, Rozier F, Kodera C, Bovio S, Sechet J, Fobis-Loisy I, Gaude T.Elife. 2020 Sep 1;9:e57282. doi: 10.7554/eLife.57282.

Laboratoire:
Laboratoire de Reproduction et Développement des Plantes (RDP)
Université de Lyon/ ENS de Lyon/ UCBL/ INRAE/ CNRS
46 Allée d'Italie, 69364 Lyon Cedex 07, France.
Dernières actualités
Comment protéger la confidentialité d'une communication s'il est impossible de se fier totalement...
Image panoramique et faibles aberrations optiques font rarement partie du même portrait. Mais...
La quantification des signaux et des incertitudes dans les modèles climatiques est essentielle...
Afin d'améliorer les batteries lithium-ion, des chercheurs de l'Irig remplacent le graphite de...
Après leur première observation directe de la diffusion élastique de photons en 2017, les...
A l’aide du radiotélescope ALMA (Chili), une équipe internationale, impliquant des chercheurs...
La diversité des espèces biologiques ne s’explique pas par un compromis entre grappilleurs et...
Instable et très rare, l’astate est un radioélément insaisissable. Des chercheurs viennent...
Une étude publiée par des chercheurs du CEA remet en question la définition des défauts dans...
CONSERT, un radar bistatique embarqué à bord de la sonde Rosetta et de son atterrisseur Philae, a...
La mesure de la distance Terre-Lune par télémétrie laser est réalisée depuis presque 40 ans...
Le SARS-Cov-2, responsable de la maladie COVID19, est un coronavirus dont le matériel génétique...
Bien des scénarios de science-fiction ont fait du trou de ver -hypothétique "tunnel" dont...
Un vaccin qui s’avale et protège aussi bien contre des maladies causées par des parasites, des...
Une étude exploratoire publiée dans le Scandinavian Journal of Pain par une équipe de...
Une équipe de l’UNIGE a reproduit un revêtement nanométrique qui couvre les yeux des mouches...
Les scientifiques décrivent une nouvelle méthode pour analyser plus finement la structure des...
Les sources lumineuses blanches actuelles, comme les LEDs, ont tendance à osciller entre...
La résistance aux antibiotiques est l’une des principales menaces pour la santé mondiale,...
Grâce à près de deux décennies d'imagerie dans l'infrarouge moyen provenant des plus grands...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales