Posté par Isabelle le Lundi 05/08/2019 à 14:00
Des indices sur les anciennes conditions climatiques issus de fossiles découverts dernièrement au Labrador
La découverte de plantes fossilisées au Labrador par une équipe de paléontologues sous la direction de l’Université McGill a permis de fournir la première estimation quantitative du climat de cette région remontant à la période crétacée, alors que les dinosaures dominaient la Terre.

©McGill

La découverte des spécimens dans la mine Redmond no 1, sise dans un secteur éloigné du Labrador, près de Schefferville, remonte à août 2018. Ces spécimens constituent maintenant le coeur d’une étude récente publiée dans la revue Palaeontology avec d’autres qui ont été récoltés lors d’expéditions précédentes. Certains des spécimens, tels que cette feuille fossilisée (en photo), sont les premiers du genre découverts dans le secteur. Sous la direction du professeur Hans Larsson, titulaire de la chaire de recherche du Canada en paléontologie à l’Université McGill, Alexandre Demers-Potvin, étudiant aux cycles supérieurs, a utilisé les échantillons qu’il a recueillis pour établir que le climat dans l’est du Canada à l’ère du crétacé était chaud et très humide.

©McGill

Considérés comme très semblables aux communautés qui vivent de nos jours plus au Sud, les feuilles et les insectes fossilisés découverts dans la mine Redmond no 1 à la fin des années 1950 ont amené les paléontologues à formuler l’hypothèse que le climat du Québec et du Labrador était beaucoup plus chaud qu’il ne l’est aujourd’hui.

Grâce aux nouveaux échantillons qu’ils ont découverts, M. Demers-Potvin et ses collègues ont pu confirmer cette hypothèse à l’aide de la méthode CLAMP (Climate Leaf Analysis Multivariate Program [programme d’analyse climatique multivariée des feuilles]). Appliqué à une flore fossile donnée, cet outil sert à établir des statistiques climatiques telles que les variables de température et de précipitations d’après la forme et la taille de feuilles d’arbre. Leurs recherches situent la température moyenne annuelle autour de 15 °C. Les étés étaient chauds, soit plus de 20 °C, et les précipitations annuelles, relativement élevées.

Alexandre Demers-Potvin et Noemie Sheppard, du Musée Redpath de McGill, se sont rendus à Schefferville en compagnie de Mario Cournoyer et de Michel Chartier, cofondateurs du Musée de paléontologie et de l’évolution (MPE) qui est établi à Montréal. M. Dermers-Potvin est d’avis que le MPE a joué un rôle essentiel en fournissant des échantillons recueillis sur place en 2013 et en planifiant l’expédition de 2018. Auteur principal de l’étude, il signale que les nouveaux travaux permettent de mieux connaître l’évolution du climat de l’est du Canada au fil du temps, ce qui est fort utile pour étudier les variations climatiques actuelles. « Les fossiles récupérés dans la mine Redmond montrent qu’un secteur de forêt boréale et de toundra était recouvert de forêts chaudes au milieu du crétacé au cours d’un des épisodes "d’effet de serre" de notre planète », précise M. Demers-Potvin. Il s’agit de nouvelles preuves qui peuvent améliorer les prévisions par la comparaison de la température planétaire moyenne aux taux de CO2 au cours de l’histoire de la Terre. »

Le chercheur et ses collaborateurs s’attaquent maintenant à la description de nouveaux insectes fossilisés découverts au site Redmond. Il retournera à Schefferville dans l’espoir de découvrir d’autres spécimens d’insectes et de vertébrés fossilisés que recéleraient les gravats de la mine abandonnée.

Au sujet de l’étude

Intitulée Palaeoclimatic reconstruction for a Cenomanian-aged angiosperm flora near Schefferville, Labrador, l’étude d’Alexandre Demers-Potvin a été publiée dans la revue Palaeontology.

Cette recherche a reçu du financement du Fonds de recherche Nature et technologies Québec, du Programme de formation scientifique dans le Nord, d’une chaire de recherche du Canada accordée au professeur Larsson, de même qu’une bourse de début de carrière National Geographic et d’un prix du Musée Redpath de la cohorte de 1966.

©McGill
Dernières news
Fruit d'une collaboration ESA-NASA associant notamment le Cnes, le CNRS et le CEA, la sonde Solar Orbiter a décollé le 9 février 2020 depuis le centre spatial Kennedy...
On entend souvent les mères raconter que leurs premières rides ou leurs premiers cheveux blancs sont apparus après avoir eu un enfant. Qu’on se le dise: enfanter,...
Une expérience menée auprès de l'installation ISOLDE du CERN montre que le noyau du 222Ra (isotope du radium) a la forme d'une poire. La plupart des noyaux ont la...
"Le pourquoi du sexe" reste encore aujourd’hui une des grandes questions évolutives. La découverte de lignées asexuées chez des espèces animales considérées...
En analysant les images du relevé LoTSS (LOFAR Two Meter Sky Survey), une équipe comprenant un astronome de l’Observatoire de Paris - PSL a découvert des ondes...
Des chercheurs de l’UNIGE et de l’Université de Manchester ont découvert des structures basées sur des matériaux bidimensionnels qui permettent d’émettre de...
Une collaboration entre biologistes et physiciens a permis de décrypter une étape clé de l’infection causée par le méningocoque, un pathogène humain responsable...
Des chercheurs de l’UNIGE et de CY Cergy Paris Université démontrent que les situations présentes évoquent en mémoire des situations passées qui partagent des...
Des scientifiques testent l’expérience NA61/SHINE du CERN avec un appareil construit en briques Lego. Le complexe d’accélérateurs du CERN permet aux...
Une nouvelle étude d’apprentissage automatique suggère la présence d’au moins neuf « expressions » de genre La terminologie conçue pour expliquer et...
Optimiser Euclid: une corrélation croisée entre les observables Pour mesurer les paramètres cosmologiques, le télescope spatial Euclid utilisera deux sondes...
Par Gillian Woodford Une forme de stéatose hépatique qui touche fréquemment les patients atteints du VIH peut être traitée en toute sécurité au moyen de la...
Une équipe internationale d’astronomes comprenant des chercheurs de l’Observatoire de Paris - PSL a obtenu en décembre 2019 une image de la surface de la célèbre...
Océans: la fragmentation des particules joue un rôle majeur dans la séquestration du carbone Une équipe franco-britannique pilotée par le Laboratoire...
La vie en ville peut faire évoluer les populations urbaines différemment des autres. Des chercheurs du laboratoire Biogéosciences (CNRS/EPHE/Université de Bourgogne)...
Les télescopes de l’ESO scrutent la baisse de luminosité de surface de l’étoile Bételgeuse Grâce au Very Large Telescope (VLT) de l’ESO, les astronomes ont...
Une initiative de l’UE a publié un rapport sur les solutions et recommandations adoptées pour répondre aux préoccupations environnementales liées à la production...
"Travailler l’imaginaire est l’une des parties qui m’intéresse le plus dans ma recherche. Si on avait une géométrie qui n’est pas comme la géométrie plate...
Un progrès important vient d'être réalisé en développant un algorithme permettant de calculer le problème quantique à N corps jusqu’à l’ordre 15, très...
L’organisation tridimensionnelle des chromosomes doit être régulée afin d’assurer le bon fonctionnement de processus biologiques tels que la transcription, la...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales