Posté par Adrien le Vendredi 02/04/2021 à 09:00

La glace de mer tourne et révèle des tourbillons cachés

Des chercheurs du Laboratoire d’océanographie physique et spatiale (LOPS) et du Nansen Center en Norvège viennent de mettre en évidence que des tourbillons océaniques en Arctique peuvent être détectés par leur signature dans la dérive de la glace de mer. Ces résultats ouvrent la voie à une nouvelle quantification et compréhension de l’activité méso-échelle (échelle intermédiaire entre la circulation planétaire et les systèmes à très petites échelles de moins de 2 km de diamètre) dans le bassin Arctique.

Image radar satellite dans le bassin canadien. L’océan est en bleu, la glace de mer en vert et jaune. En reconstruisant le déplacement de la glace de mer à partir de plusieurs images consécutives, un tourbillon océanique est révélé au centre.

La diminution de la couverture de glace de mer en Arctique est un indicateur clé du changement climatique en cours, mais le rôle joué par l'océan dans cette diminution reste encore aujourd’hui très incertain. Les interactions entre les tourbillons océaniques de méso-échelle et la glace de mer pourraient potentiellement représenter un mécanisme important, mais actuellement mal compris et quantifié, par lequel l'océan pourrait contribuer au retrait actuel et futur de la glace de mer.

En Arctique, et contrairement aux autres océans libres de glace, ces tourbillons ne peuvent être vus directement par les satellites, qui, à la place, observent les propriétés de la banquise. Parmi ces observations satellites, les images radar à très haute résolution permettent de reconstruire le déplacement et l’intensité de la rotation (la vorticité) de la glace de mer.

À l’aide des données obtenues par un mouillage déployé dans le bassin canadien, les chercheurs peuvent déterminer avec certitude la présence d’un tourbillon dans la couche de surface. Une co-localisation des observations satellites lorsque le tourbillon passe permet de mettre en évidence que le tourbillon induit une anomalie de vorticité de la glace de mer. Au-delà de mettre en lumière un couplage dynamique entre les tourbillons océaniques et le déplacement de la banquise, ces résultats devraient permettre de mettre en place des méthodes de détection des tourbillons à partir de leur simple signature dans les conditions de glace.

En savoir plus:
Ocean eddy signature on SAR‐derived sea ice drift and vorticity - Geophysical Research Letters.
Angelina Cassianides, Camille Lique, Anton Korosov.
https://doi.org/10.1029/2020GL092066
Dernières actualités
Alors que le rover Perseverance vient de se poser sur Mars, son prédécesseur Curiosity continue...
Des particules encore inconnues de même que des forces situées au-delà du modèle standard de la...
Les muons, des particules cousines des électrons, font tourner la tête des physiciens depuis plus...
En utilisant le radiotélescope européen LOFAR, une équipe internationale d’astronomes...
Chaque année, notre planète rencontre des poussières de comètes et d'astéroïdes. Ces...
Les boissons végétales, appelées à tort "lait" végétal, remplacent de plus en plus le lait de...
Le Gulf Stream serait à son niveau le plus faible en 16 siècles. Depuis la parution de cette...
Les microfossiles organiques Archéens témoignent de la présence de vie sur Terre dès 3.5...
Des scientifiques ont démontré que les épidermes d'oignons permettent de manipuler des ondes...
Toutes les bactéries, à l’aide d’une protéine spécialisée, sont capables de réparer...
Pour combler le manque d'outils capables de collecter des contaminants épars sur de grandes...
Concerto, un spectromètre à la pointe de l’innovation, conçu par un consortium de laboratoires...
Lorsque l’on pense à une tornade, on imagine souvent un long filament qui se déplace dans...
Des chercheurs de l’UNIGE sont remontés dans l’arbre généalogique des poissons à nageoires...
Les altérations du microbiote et de l’intestin dans le diabète de type 1 sont associées à...
Une étude de chercheurs de l’Irig a permis de décrypter le mécanisme spécifique du système...
A l’échelle du nanomètre, les lois physiques et thermodynamiques qui gouvernent les...
La pollution chimique de l’eau résulte en grande partie des effluents chargés de polluants...
L’électroaimant supraconducteur quadripôle de grande ouverture (90 mm) pour le projet HL-LHC du...
Depuis quelques semaines, plusieurs opposants aux vaccins soutiennent qu’une campagne de...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales