Posté par Redbran le Mardi 08/01/2019 à 14:00
Faire des calculs avec des ondes Wi-Fi rebondissantes
Notamment en vue des besoins de calcul pour l’intelligence artificielle, il devient de plus en plus difficile de continuer à améliorer les processeurs électroniques en termes de vitesse et de consommation d’énergie: des limites thermiques fondamentales empêchent les ingénieurs d’introduire encore plus de transistors dans ces unités. Un paradigme alternatif est d’effectuer des calculs analogiques avec des ondes qui interagissent avec des matériaux soigneusement structurés – or, atteindre les précisions de fabrication nécessaires est à ce jour impossible.

© Institut Langevin/ESPCI

Dans un article récemment accepté pour publication dans la revue Physical Review X, Philipp del Hougne de l’Institut Langevin (CNRS & ESPCI Paris) et son co-auteur Geoffroy Lerosey de Greenerwave (une start-up financée par le CNRS et incubée à l’ESPCI Paris) proposent maintenant une solution contre-intuitive. Au lieu de concevoir et fabriquer des matériaux structurés soigneusement, ils introduisent une approche qui se sert simplement d’un milieu aléatoire qui brouille les ondes, et utilise des metasurfaces reconfigurables pour façonner les ondes. Les auteurs démontrent la facilité d’implémentation de leur proposition avec une expérience qui reproduit des ondes Wi-Fi rebondissant dans une pièce. La géométrie irrégulière de cette dernière brouille complètement le champ d’ondes. En plaçant des metasurfaces reconfigurables dans la pièce, les chercheurs peuvent ajuster la façon dont les ondes sont réfléchies par les murs. Ainsi, ils effectuent les opérations de calcul souhaitées – simplement en laissant des ondes de Wi-Fi rebondir d’une manière apparemment arbitraire mais maîtrisée.

Les chercheurs pensent étendre ce travail à des schémas de calcul plus complexes basés sur les ondes, notamment à des implémentations à grande vitesse et á faible consommation d’énergie, par exemple pour application dans les réseaux de neurones artificiels. Philipp del Hougne a obtenu le student prize au Metamaterials Congress 2018 à l’Université d’Aalto à Espoo (Finlande) pour ce travail, qui vient d’être accepté pour publication dans Physical Review X.

Contact chercheur:
Philipp del Hougne (philipp.delhougne (arobase) espci.fr)

Référence publication:
del Hougne, P. and Lerosey, G. (2018). Leveraging Chaos for Wave-Based Analog Computation: Demonstration with Indoor Wireless Communication Signals. Physical Review X, in press.
Lien: https://journals.aps.org/prx/accepted/dc07aKdcFa91ea06d2949139dac733fa62ce1c02c
Dernières news
La surpêche modifie la composition des communautés de poissons, ce qui peut affecter la manière dont les espèces interagissent les unes avec les autres ainsi...
Des astrophysiciens ont recueilli des preuves directes de la cristallisation de naines blanches. Dans certains cas, ces étoiles ont ralenti leur vieillissement de près...
La plupart des mutations sont délétères. Sans sélection naturelle, elles s’accumuleraient et diminueraient peu à peu la survie des organismes. Une étude du...
Des noyaux de Bore-20 et 21 ont récemment été produits pour la première fois au RIKEN-RIBF situé au Japon. Cette performance aux limites des capacités actuelles...
Les chercheurs du programme Graphene Flagship ont mis au point des dispositifs spintroniques à base de graphène utilisant à la fois la charge électronique et le spin...
Des chercheurs de l’UNIGE ont découvert que les photons expulsés lors de la création d’un trou noir paraissent désordonnés, alors qu’ils sont en fait...
Du rôle de ses bandes blanches à sa lutte pour la reproduction en passant par son hermaphrodisme, le poisson-clown n’a pas fini de nous étonner. Retour sur la...
Les écosystèmes riches en biodiversité sont plus stables face à la plupart des perturbations, telles que les sécheresses, les canicules ou les apports de...
Cultivées dans le monde entier, les variétés hybrides F1, malgré leurs atouts indéniables, demeurent coûteuses à produire. Mais plus pour longtemps. En modifiant...
[i]Un code de calcul massivement parallèle pour une simulation ab-initio réaliste et prédictive de l’interaction laser-matière à ultra-haute...
Mettre un pied devant l’autre, rien de plus simple en apparence. Les chercheurs en neurosciences et en biomécanique vont pourtant de surprise en surprise, comme...
Le contenu en grains de pollen des sédiments lacustres a permis de retracer l’histoire des biomes montagnards du Cameroun au cours des derniers 90 000 ans. Cette...
Les jonctions métalliques sont des éléments majeurs de tout dispositif électronique intégré et le courant électrique passe au travers de ces jonctions par un...
Des procédés chimiques bien rodés révèlent parfois des surprises. En marquant une longue pause lors de la formation d’oxydes métalliques, des chercheurs du...
Une équipe du Département de chimie utilise un composé connu depuis des décennies pour synthétiser de nouvelles molécules thérapeutiques La nature renferme un...
Les déchets plastiques se fragmentent en micro- et nanoparticules, et libèrent également du carbone organique dissous dont les additifs plastiques qui seraient...
Comment mieux transporter et délivrer les principes actifs anticancéreux au niveau des cellules malades ? Des chercheurs de l’Institut Galien Paris-Sud (IGPS,...
Depuis son ouverture au mois d’avril 2018, le Planétarium et le Centre d’Accueil des Visiteurs de l’ESO Supernova a partagé les merveilles de l’Univers avec...
Certaines éponges méditerranéennes, de la famille des Crambeideae, se protègent des prédateurs en émettant en permanence un nuage d’alcaloïdes tout autour...
Selon de plus en plus de scientifiques, l’un des principaux déterminants de la douleur chronique - ennui de santé le plus lourd en raison tant de sa prévalence que...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales