Posté par Adrien le Lundi 03/10/2022 à 09:00

L’étonnante enzyme qui fonctionne comme un couteau suisse

Les algues bleu-vert (aussi appelées cyanobactéries) détiennent un pouvoir particulier, qui explique sans doute leur capacité à envahir si facilement les voies navigables. Elles ont l’extraordinaire faculté de stocker de l’énergie et de l’azote dans leurs cellules en vue d’une utilisation ultérieure. Mais on ne comprend que partiellement comment elles y parviennent.


Des chercheurs de l’Université McGill et leurs collaborateurs de l’ETH Zurich ont découvert une caractéristique des enzymes (appelées cyanophycines synthétases) qui interviennent dans la création de ces réserves de nourriture. Dans un article paru récemment dans Nature Communications, les chercheurs décrivent leurs résultats surprenants, qui par ailleurs permettent d’espérer l’utilisation de ces polymères respectueux de l’environnement dans la fabrication d’un éventail de produits, comme des pansements, des tartrifuges biodégradables ou de la nourriture pour animaux.

Appelées enzymes polymérases parce qu’elles synthétisent de longues chaînes de polymères, les enzymes comme la cyanophycine synthétase ont habituellement besoin d’amorces sous la forme de courtes "chaînes de démarrage" pour pouvoir assembler de longues chaînes. Les polymérases jouent le rôle de catalyseurs dans un grand nombre de fonctions biologiques, notamment pour déclencher le processus de réplication de l’ARN et de l’ADN, ou pour convertir le glucose en glycogène, comme réserve d’énergie. On croyait que les cyanophycines synthétases de différentes cyanobactéries avaient besoin d’amorces, à l’instar de toutes les autres polymérases, mais les chercheurs ont constaté quelque chose de nouveau.

"Après avoir étudié plusieurs cyanophycines synthétases, nous avons constaté que l’une d’elles n’avait pas besoin d’amorce", dit Itai Sharon, doctorant en biochimie à l’Université McGill et auteur principal de l’étude. "Après trois années à essayer de comprendre ce phénomène, nous avons découvert que cette cyanophycine synthétase possédait en elle un centre de réaction dissimulé qui clivait les acides aminés plutôt que de les lier, comme le font habituellement les polymérases."

Une polymérase pas comme les autres

Les chercheurs ont découvert que la cyanophycine synthétase pouvait produire, lentement, mais sans amorce, un nombre très restreint de longs polymères de cyanophycine, qu’elle coupait ensuite en plusieurs chaînes courtes dans son centre de réaction récemment découvert. Ce sont ces chaînes raccourcies qui lui servaient alors d’amorces pour la polymérisation rapide.

"Nous comparons la cyanophycine synthétase à un couteau suisse", explique Martin Schmeing, auteur-ressource et directeur du Centre de recherche en biologie structurale de McGill. "Elle réunit trois fonctions enzymatiques (deux qui créent des liaisons et une qui les brise) en une seule machine à polymériser, élégante et autosuffisante."

"Le plus remarquable dans tout ça ? De nombreux chercheurs étudient ces polymérases depuis plusieurs décennies et personne - pas même nous - n’avait remarqué ce phénomène auparavant !"

Publication:
L’article "A cryptic third active site in cyanophycin synthetase creates primers for polymerization", par Sharon I., Pinus S., Grogg M., Moitessier N., Hilvert D. et Schmeing T. M., a été publié dans Nature Communications le 7 juillet 2022, 13:3923. https://doi.org/10.1038/s41467-022-31542-7
Dernières actualités
La convergence en ce moment de trois virus offre une opportunité inédite à des chercheurs de...
Une équipe internationale de scientifiques révèle la complexité de l’évolution des...
Pour les microorganismes qui vivent dans le sol des forêts boréales, toutes les perturbations ne...
Une équipe internationale d’astrophysiciens dont certains du CNRS-INSU (voir encadré) a mesuré...
La physique peut servir à beaucoup de choses. Par exemple, déterminer l’angle par lequel le...
Les chauves-souris sont porteuses d’une multitude de virus, pathogènes pour la plupart des...
Les pérovskites hybrides forment une classe de semi-conducteurs très prometteuse pour la...
La disposition générale des visages est commune à de nombreuses espèces de vertébrés....
Le stress et la faim: ce sont deux des facteurs qui peuvent laisser une empreinte sur les gènes...
Les analogues du Glucagon like peptide 1 (GLP-1 A) font partie de l’arsenal pharmacologique pour...
Les matériaux magnétocaloriques (MMCs) sont des solides magnétiques dont la température change...
Le guidage cellulaire par des signaux chimiques ou physiques est essentiel à de nombreux processus...
Connu pour renvoyer des images époustouflantes vers la Terre, le télescope spatial James-Webb...
Quelle est la différence entre faire cuire de la nourriture et la brûler ? À 780 000 années de...
Mesurer la capacité de régénération des communautés de poissons de récifs coralliens est...
Y a-t-il un langage commun aux théories du complot, qui permettrait donc de les repérer ? C’est...
Secret de polichinelle: pour bien performer sur le plan cognitif, il faut bien dormir. Mais...
Si la majorité des Français a été vaccinée contre la Covid-19, les taux de vaccination varient...
Alors que ceux qui nient le réchauffement climatique les accusent encore d’être des...
Trois études conduites par un consortium mondial et publiées dans les revues Molecular...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales