Posté par Adrien le Vendredi 19/02/2021 à 09:00

Les éoliennes sont-elles vraiment responsables de la panne d'électricité au Texas ?

Le Texas serait-il victime d’une panne d’électricité parce que les éoliennes ne supportent pas le gel ? Il y a certaines choses qui ne tiennent pas dans cette affirmation qui a circulé abondamment sur les réseaux sociaux.

Image: Le Texas recouvert de neige, 16 février 2021 / NOAA

L’origine de l’histoire

La vague de froid qui est descendue en fin de semaine dernière sur une bonne partie des États-Unis a donné lieu à la pire tempête hivernale qu’ait connue le Texas depuis longtemps, et la pire coupure d’électricité depuis au moins une décennie. De lundi jusqu’à mardi, un peu plus de quatre millions de personnes se sont retrouvées sans lumière et sans chauffage, à des températures sous zéro. Au moins deux millions étaient toujours sans courant mercredi soir.

Parallèlement, ont circulé des images d’éoliennes gelées. Il n’en fallait pas plus pour que, de Fox News jusque sur les réseaux sociaux francophones, se multiplient les moqueries contre la fiabilité des énergies vertes.

En images


Cette image d’un hélicoptère occupé à déglacer une éolienne, soi-disant au Texas, a par exemple beaucoup circulé ces derniers jours, accompagnée de messages moqueurs. En réalité, l’image a été prise en Suède en 2014. Et l’hélicoptère larguait de l’eau chaude, et non des produits chimiques de déglaçage.

En chiffres

Tout dépendant des périodes de l’année, l’énergie éolienne fournit de 10 à 20% de l’électricité au Texas, selon le fournisseur d’électricité local, Electric Reliability Council of Texas (ERCOT). Or, au plus fort de la panne lundi, 34 gigawatts de "capacité thermale" étaient manquants alors que l’éolien est censé, selon les prévisions d’ERCOT, en fournir 6 GW pendant les pics hivernaux. D’où provenait le gros de la panne ? Surtout du gaz naturel (qui fournit 47% de l’électricité) en raison des tuyaux gelés, d’au moins une centrale nucléaire tombée en panne et des centrales au charbon (qui fournissent 20% de l’électricité).

En fait, le secteur éolien s’en est peut-être même mieux tiré que d’autres. Mardi matin, selon ce survol d’un professeur de l’Université Princeton, l’éolien produisait 4 GW, soit les deux tiers de sa capacité prévue.

On n’aura de toutes façons pas un portrait complet de ce qui a mal fonctionné avant des semaines ; la rupture de lignes de transmission a aussi pu jouer un rôle.

Mais une chose est certaine, les éoliennes peuvent opérer dans le froid, même si leur efficacité peut souffrir du gel. Outre l’expérience acquise au Québec et dans les pays scandinaves, il y a des éoliennes sur le continent antarctique. Des systèmes installés sur la nacelle peuvent souffler de l’air chaud sur les pales, ou des éléments chauffants peuvent être installés sur les pales elles-mêmes.

Causes plus profondes

Les flèches envoyées aux éoliennes peuvent aussi être le symptôme d’un problème plus profond. Une déréglementation du secteur de l’énergie au Texas dans les années 2000 est aujourd’hui blâmée pour le mauvais état des infrastructures. Le réseau électrique "boîtait" depuis des années, victime "de sous-investissement et de négligence", selon les termes utilisés lundi par l’analyste de l’énergie Ed Hirs dans le Houston Chronicle, "jusqu’à ce qu’il se brise".

Par ailleurs, le réseau d’ERCOT, qui alimente 90% des foyers du Texas, est indépendant de ses voisins, une décision prise à l’origine pour le rendre imperméable aux réglementations du gouvernement fédéral. Résultat, il lui est plus difficile de faire de "l’interconnexion" c’est-à-dire d’obtenir de l’électricité des États voisins ou de leur en fournir, lorsqu’une telle crise surgit - à la différence des réseaux québécois et ontariens, par exemple.

Enfin, les événements météorologiques extrêmes entraînés par le réchauffement climatique viennent compliquer la donne, dans un État dont les élus ont participé au déni des changements climatiques. Ainsi, le pic exceptionnel de demande en électricité de dimanche soir qui a surchargé le réseau, risque de se reproduire plus souvent: les modèles climatiques prévoient en effet des événements "extrêmes" plus fréquents, que ce soient des canicules ou des froids polaires dans des régions où on ne les attendait pas.
Dernières actualités
Mesurer la gravité à laquelle est soumise l'antimatière est un des défis actuels, avec pour...
Une équipe de l’UNIGE a étudié les cendres des éruptions volcaniques et a découvert deux...
La grande majorité des exoplanètes géantes (les planètes 100 fois plus lourdes que la Terre)...
"Préserve et répare la peau". "Retarde l’apparition des rides". C’est ce que promettent les...
En étudiant les génomes de plus de 20 000 personnes, une équipe met en lumière les liens...
À l’été 2009, un navire allemand était devenu le premier navire commercial à emprunter la...
Ceux qui cherchent un exemple qui illustre bien comment la génétique et le milieu de vie peuvent...
Lorsqu’on dit que "le vaccin a un taux d’efficacité de 95%", cela ne veut pas dire que "5% des...
Les chercheurs des instituts Jacob et Joliot du CEA ont amélioré le suivi de l’inflammation des...
On s’interroge beaucoup sur l’utilité du séquençage des virus SARS-CoV-2 de patients...
Impossible de faire atterrir en douceur un rover ou une sonde spatiale sur Mars sans intelligence...
Un chercheur de l’UNIGE a compilé toute la littérature des cinq dernières années liant...
Pour la première fois, la combinaison de deux techniques d’imagerie permet de visualiser et de...
Les matériaux photoactifs utilisés dans les OLEDs, l’imagerie médicale ou certains dispositifs...
Le volcan Merapi, situé à Java en Indonésie, voit régulièrement des dômes de lave...
Des chiens ont accompagné certains des premiers habitants des Amériques, il y a 16 à 17 000...
Les villes favorisent des pratiques propices à la dissémination et au développement de certains...
La spintronique offre des solutions nouvelles à la réalisation de composants mémoire et logique...
Une équipe du SCCL a découvert que les lymphocytes T CD4, qui jouent habituellement un rôle de...
Au cours de ces dernières décennies, il a été observé que la banquise s’est étendue au...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales