Posté par Isabelle le Vendredi 14/06/2019 à 14:00
Un enchaînement en deux temps pour éliminer les cellules cancéreuses de l’ovaire
Selon la Société canadienne du cancer, 2800 Canadiennes ont reçu un diagnostic de cancer de l’ovaire en 2017 et 1800 en sont décédées. En Amérique du Nord, il représente la cinquième cause de décès.

Crédit: Getty

Dans une étude publiée dans la revue Nature Communications, des chercheurs du Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM) démontrent, sur des cellules de patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire, la plus grande efficacité thérapeutique de ce «crochet suivi d’un uppercut», basé sur la manipulation de l’état du vieillissement cellulaire.

Avec le temps, nos cellules vieillissent et entrent dans une phase appelée sénescence cellulaire. Ces cellules dites sénescentes ne prolifèrent plus, s’accumulent dans le corps et sont responsables du développement de maladies comme le cancer. Depuis quelques années, la communauté scientifique essaie de guérir ces affections liées au vieillissement en éliminant de façon ciblée les cellules sénescentes.

«Dans le cas du cancer épithélial de l’ovaire ‒ cancer de l’ovaire le plus courant et le plus mortel ‒, nous agissons en deux temps. D’abord, nous forçons le vieillissement prématuré des cellules cancéreuses, soit la sénescence. C’est le “crochet thérapeutique”. Puis, nous lançons notre “traitement uppercut” par sénolyse pour provoquer leur mort et leur élimination. Cette stratégie exige une excellente coordination des deux étapes», explique Francis Rodier, chercheur au CRCHUM et professeur à l’Université de Montréal.

L’équipe de chercheurs, menée par Francis Rodier et sa collègue Anne-Marie Mes-Masson, a découvert que les cellules du cancer épithélial de l’ovaire entrent en sénescence à la suite d’une chimiothérapie avec les inhibiteurs de PARP. Les PARP sont des enzymes qui participent à la réparation des dommages causés à l’ADN. En les bloquant, les inhibiteurs de PARP empêchent les cellules cancéreuses de réparer leur ADN, stoppent leur prolifération et entraînent leur vieillissement prématuré.

«Grâce à notre approche “crochet-uppercut”, nous sommes parvenus à éliminer les cellules sénescentes du cancer épithélial de l’ovaire sur des modèles précliniques. Notre approche pourrait améliorer l’efficacité de la chimiothérapie avec les inhibiteurs de PARP et contrecarrer la résistance systématique associée à ce traitement», dit Anne-Marie Mes-Masson, chercheuse au CRCHUM et professeure à l’Université de Montréal.

Futurs essais cliniques en vue ?

«Notre étude a été faite à partir de cellules tirées de notre biobanque d’échantillons de patientes du CHUM atteintes d’un cancer de l’ovaire. Celles-ci ont consenti à participer à la recherche et à nous laisser archiver leurs échantillons biologiques. Notre stratégie “crochet-uppercut” a aussi pu être testée sur des modèles précliniques des cancers ovariens et du sein, ce qui a permis d’en valider l’efficacité», précise-t-elle.

Même si les résultats de cette étude serviront à proposer des essais cliniques sur les cancers de l’ovaire et du sein triple négatif, il est essentiel pour Francis Rodier de rappeler que l’équipe a recouru à des modèles précliniques d’où le système immunitaire était absent. «Compte tenu de l’importance de la réponse immunitaire chez l’être humain, il faudra continuer à évaluer notre stratégie dans un contexte plus proche de la réalité biologique.»

Selon la Société canadienne du cancer, 2800 Canadiennes ont reçu un diagnostic de cancer de l’ovaire en 2017 et 1800 en sont décédées. En Amérique du Nord, il représente la cinquième cause de décès.

À propos de l'étude

Ces travaux ont été financés par l’Institut du cancer de Montréal; les Instituts de recherche en santé du Canada et l’Institut de recherche Terry Fox; la Société de recherche sur le cancer en partenariat avec Cancer de l’ovaire Canada et le Fonds de recherche du Québec ‒ Santé.

L'article «Exploiting interconnected synthetic lethal interactions between PARP inhibition and cancer cell reversible senescence», écrit par Hubert Fleury et ses collaborateurs, est paru dans Nature Communications. doi: 10.1038/s41467-019-10460-1.

À propos du CRCHUM

Le Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CRCHUM) améliore la santé chez l'adulte par un continuum de recherche universitaire de haut niveau qui, en améliorant la compréhension des mécanismes étiologiques et pathogéniques, favorise le développement, l'implantation et l'évaluation de nouvelles stratégies préventives, diagnostiques et thérapeutiques. Le CRCHUM offre un environnement de formation assurant une relève engagée dans une recherche d'excellence.
Dernières news
Par une décision publiée le 8 juillet 2019, l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) autorise la mise en service de l’installation SPIRAL2* au GANIL à Caen. Les...
Cinquante ans après le premier pas de l’humanité sur la Lune, une mission, la première exploration spatiale financée par des entreprises privées - dont le CEA est...
L’analyse génomique de 67 génomes de boeufs archéologiques, (Bos taurus), du Proche Orient, publiée dans la revue Science, impliquant des chercheurs CNRS du...
Au cours des dernières années, une augmentation des décès impliquant les opioïdes a été observée en Occident. Selon les autorités, nous assistons à une...
Des chercheurs de l’UNIGE et de l’Université de Maastricht démontrent que le cerveau s’adapte à l’intention de la personne en privilégiant soit l’écoute...
Une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Nature montre qu’une infection intestinale peut mener à une pathologie semblable à la maladie de Parkinson...
Entrez dans la peau du célèbre détective Sherlock Holmes. Une loupe à la main à la recherche du moindre indice pour résoudre votre énigme... C’est exactement ce...
L'expérience Stella a mis à profit sa seconde campagne pour étudier le phénomène de "suppression" dans les réactions de fusion des étoiles impliquant des noyaux...
Les loci complexes chez les mammifères contiennent plusieurs gènes dont la régulation est déterminée au cours du développement ou induite par des signaux...
S’ils ne reçoivent pas de traitement antirétroviral (ART), la majorité des patients infectés par le VIH voient leur système immunitaire s’affaiblir...
Les niveaux des nappes phréatiques se situent généralement autour ou en-dessous des niveaux moyens des mois de juin. Ces niveaux traduisent une recharge 2018-2019 peu...
Les bébés dont la mère a subi une intervention chirurgicale avant la grossesse présentent un risque accru de manifester des symptômes de sevrage aux opioïdes à la...
L'expérience LISA pourra déceler des planètes dans toute la Galaxie Les récentes détections d'ondes gravitationnelles, infimes vibrations de l'espace-temps, ont...
L’impression en 3D de tissus humains pourrait contribuer à maintenir la bonne santé des astronautes en route vers Mars. De premiers échantillons de peau et d'os ont...
Des chercheurs des universités de Genève et de Manchester ont pour la première fois confirmé expérimentalement la théorie de la très forte résonance magnétique...
Malgré leurs profondes différences structurales, une seule goutte suffit à rapprocher les cristaux et les solides élastiques. Des chercheurs du laboratoire Matière...
Les virus utilisent la biologie de leur hôte pour s’installer et se répandre. Plutôt que de les cibler directement, les chercheurs imaginent des stratégies pour...
Selon une collaboration impliquant des chercheurs de l'Iramis, la diffusion de neutrons couplée à la microscopie électronique apporte des informations uniques sur les...
Le cholestérol participe à des fonctions essentielles du cerveau, et des dysfonctions de son métabolisme sont observées dans plusieurs maladies...
Des chercheurs de l'institut Fresnel et de NeuroSpin, en collaboration avec l'université de Saint-Pétersbourg en Russie, ont mis au point une nouvelle antenne...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales