Posté par Isabelle le Jeudi 22/08/2019 à 14:00
Embryologie: une cascade de contractions réflexes déclenche le développement des pattes
Des embryons de poulet mettent en temps normal une vingtaine de jours pour devenir poussins. En observant la formation de leurs pattes, une équipe du CNRS et de l’Université de Paris vient de découvrir que le mécanisme à l’origine du développement embryonnaire consiste en une cascade de contractions réflexes. Les scientifiques ont réussi à reproduire ce phénomène artificiellement et à l’accélérer jusqu’à 20 fois. Ces résultats sont publiés le 15 août 2019 dans European Physical Journal E.

Effet d'un bref choc électrique sur la région postérieure d'un embryon de poulet. On observe une accélération de l'enroulement de la future patte (flèche) et la formation soudaine du sac amniotique (triangle). L'éclair symbolise l'électrode. © Fleury et al. / CNRS Photothèque

Dans ses premiers jours de vie, un embryon de poulet peut être assimilé à un disque plat parcouru d’anneaux concentriques. Au cours de son développement, celui-ci va s’étirer, se tordre et s’enrouler dans l’espace séparant ces anneaux qui formeront à terme diverses parties de son anatomie. Les scientifiques se sont aperçus que lors de la formation de la future queue du poussin, l’un de ces anneaux s’étire et déforme mécaniquement la région postérieure de l’embryon. Cette déformation provoque, comme une chute de dominos, une série de contractions réflexes dans les anneaux qui l’entourent. Ceux-ci se plient alors pour former une ébauche de patte.

Dans le but de prouver la nature physique de ce phénomène, les scientifiques ont conçu un stimulateur électrique grâce auquel ils ont appliqué des chocs brefs et de faible intensité (1 Volt pendant 1 à 3 secondes) dans la région postérieure de l’embryon. Ces impulsions, répliquant l’effet d’une déformation mécanique semblable à celle produite par la formation de la queue, ont permis de déclencher en cascade le développement embryonnaire et même de l’accélérer jusqu’à 20 fois.

Pour la suite de leurs recherches, les scientifiques souhaitent s’intéresser aux limites techniques de cette découverte. Par ailleurs, l’utilisation de cette nouvelle méthode hors du cadre du développement embryonnaire pourrait permettre d’étudier l’effet de certaines maladies sur les cellules.

Bibliographie:
Electrical stimulation of developmental forces reveals the mechanism of limb formation in vertebrate embryos, Vincent Fleury and Ameya Vaishnavi Murukutla. European Physical Journal E, 15 août 2019. DOI: 10.1140/epje/i2019-11869-8. https://rdcu.be/bOXG1

Contact chercheur:
Vincent Fleury - Chercheur CNRS - vincent.fleury at univ-paris-diderot.fr
Dernières news
Installée en Allemagne et après seulement 23 jours de collecte de données, l’expérience KATRIN améliore déjà les erreurs de mesure des expériences...
Quel a été l’impact des réchauffements et refroidissements climatiques passés ? Une étude publiée dans la revue Ecology Letters impliquant des chercheurs de...
En combinant épidémiologie, modélisation mathématique et enquête historique, des chercheurs genevois et français confirment la longévité exceptionnelle de Jeanne...
Le télescope VISTA de l’ESO révèle une remarquable nouvelle vue du Grand Nuage de Magellan, l’un de nos plus proches voisins galactiques. VISTA a observé cette...
Mêmes atomes, mais formes différentes, certains produits avec une formule chimique identique présentent des propriétés parfois divergentes: une molécule pouvant...
À quel point pouvons-nous approximer un nombre irrationnel typique, comme Pi, par une fraction ? Cette question est loin d’être nouvelle en mathématiques, mais la...
La communauté internationale en climatologie est engagée dans un important exercice de simulations numériques du climat, passé et futur. Ses conclusions...
Les microtubules font partie du squelette des cellules. Des chercheurs de l'Irig montrent que les défauts dans leur structure s'avèrent utiles pour leur...
Du feu de bois au charbon, la combustion du carbone est une réaction omniprésente qui reste pourtant difficile à étudier. Des chimistes du Centre de Recherche Paul...
Une équipe internationale impliquant des chercheurs de l’Observatoire de Paris - PSL détecte des nuages moléculaires dans une galaxie située à 8 milliards...
Des chercheurs du Laboratoire plasma et conversion d'énergie, du Laboratoire d'optique appliquée et leurs collègues américains ont identifié une nouvelle...
Une collaboration entre l'Irfu et l'Université de Florence (Italie) est parvenue à réaliser la tomographie muonique d'un objet à partir de seulement trois prises de...
Des chercheurs du Laboratoire de chimie de coordination à Toulouse (CNRS) et de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (CNRS/Université de Rennes 1/INSA...
La première campagne dédiée à l'observation directe d'exoplanètes a visé l'étoile Alpha du Centaure A depuis l'Observatoire austral européen (Chili). Elle...
L’infertilité touche de plus en plus de couples, et reste malgré tout difficile à étudier en raison de sa complexité. Récemment, une équipe de chercheurs de...
Deux semaines seulement après le lancement d’une expédition scientifique au large de la Guyane, les équipes de Greenpeace (1), en collaboration avec les chercheurs...
Plusieurs chercheurs du LSCE ont contribué au rapport spécial du Giec publié le 8 août 2019, consacré aux interactions entre terres émergées et climat. Cette...
Tous les êtres vivants ne perçoivent pas les mêmes conditions climatiques que celles mesurées par nos postes météorologiques situés à découvert et exposés aux...
Destinée aux télescopes Tcherenkov de CTA (Cherenkov Telescope Array), la caméra prototype NectarCAM développée par l'Irfu et ses partenaires a enregistré sa...
Une équipe de recherche internationale a élaboré une stratégie permettant de prédire les effets cliniques possibles de nouvelles molécules thérapeutiques à...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales