Posté par Adrien le Dimanche 22/11/2020 à 09:00

Chez les plantes, on réprime pour mieux réguler

L’hormone végétale auxine est une petite molécule, proche de l’acide aminé tryptophane et régulant de multiples aspects de la vie des plantes. Comprendre comment une seule molécule, portant peu d’information dans sa structure, est capable de remplir une multitude de fonctions reste une des questions phares de la biologie du développement. Un travail publié dans la revue Nature apporte des réponses à cette question en identifiant des mécanismes moléculaires qui régulent la sensibilité des cellules et tissus à l’auxine.

Figure: Contrôle de la réponse à l’auxine dans la pointe de la racine. Cette image de microscopie confocale montre l'expression complémentaire entre un répresseur (magenta) et un régulateur de la réponse transcriptionnelle à l’auxine (vert).
© Elina Chrysantou

L’auxine régule le développement et la physiologie des plantes tout au long de leur vie et est une des clés de leur plasticité développementale. L’auxine agit principalement en activant l’expression de nombreux gènes grâce aux membres d’une famille multigénique de facteurs de transcription, les Auxin Response Factors (ARF). Chacun de ces ARF régule l’expression de gènes cibles différents et est exprimé différemment entre tissus et au cours du développement. Les différences d’expression spatio-temporelle des ARF expliquent certainement comment l’auxine peut activer des réponses différentes dans différents tissus et à des moments différents de la vie de la plante.

En utilisant, chez la plante modèle Arabidopsis thaliana, une approche haut débit permettant d’identifier des facteurs de transcription se liant aux promoteurs des gènes de 5 ARF essentiels, les chercheurs ont identifié plus de 40 régulateurs. Chacun de ces régulateurs cible un seul ARF, dans quelques rares cas deux. Une combinaison i) d’approches d’analyse d’activité transcriptionnelle, ii) de visualisation des profils d’expression des régulateurs et de leur ARF cible, et iii) de génotypage de plantes mutées dans les gènes codant pour ces régulateurs a permis de démontrer que ces régulateurs sont très majoritairement des répresseurs de la transcription.

Ce travail suggère que les différences spatiales d’expression entre ARF résultent de la distribution spatiale de répresseurs qui confinent les différents ARF à certaines cellules et tissus, créant ainsi des différences spatiales de réponses à l’auxine. Une régulation par des répresseurs constitue la première hypothèse expliquant le contrôle de l’expression spatiale des gènes, une hypothèse émise par François Jacob et Jacques Monod dans les années 60. Alors que la majorité des études similaires a conclu à une contribution équilibrée d’activateurs et de répresseurs, ce travail montre que cette hypothèse reste pleinement d’actualité.

Pour en savoir plus:
A network of transcriptional repressors modulates auxin responses
Truskina J, Han J, Chrysanthou E, Galvan-Ampudia C, Lainé S, Brunoud G, Macé J, Bellows S, Legrand J, Bågman AM, Smit ME, Smetana O, Stigliani A, Porco S, Bennett M, Pekka Mähönen A, Parcy F, Farcot E, Roudier F, Brady SM, Bishopp A, Vernoux T.
Nature 18 Nov 2020. https://doi.org/10.1038/s41586-020-2940-2

Laboratoire:
Laboratoire reproduction et développement des plantes (RDP) - (CNRS, INRAE, Université de Lyon, UCBL, ENS de Lyon)
ENS de Lyon, 46 allée d’Italie 69007 Lyon.
Dernières actualités
L’activité locomotrice se caractérise par une succession de pas dont le rythme peut être...
En dépit des affirmations et des croyances passées, en règle générale, les populations de...
Cette image du télescope spatial Hubble de la NASA/ESA présente la galaxie LRG-3-817, également...
L’identification des différents types de cancers du sein et la validation de traitements...
Les trois glaciers groenlandais Jakobshavn Isbræ, Kangerlussuaq et Helheim sont ceux qui...
Le consortium international Human Proteome Project (HPP) vient de publier dans la revue Nature...
Très prisés pour les tâches de précision et en chirurgie, les robots souples et mous ont besoin...
Bonne nouvelle: des scientifiques canadiens qui étudient une mutation génétique rare pensent...
Peut-on se fier à l’agriculture bio pour nourrir la planète sans prendre davantage de...
Combattre la mauvaise haleine à l'aide du délicat parfum du thé du Labrador, des effluves...
L’Arctique se réchauffant plus rapidement que les latitudes moyennes, la différence de...
Incommodé par la toux, vous êtes tenté par un de ces sirops en vente libre dans les pharmacies ?...
L’hormone végétale auxine est une petite molécule, proche de l’acide aminé tryptophane et...
L’intelligence artificielle peut rendre visibles des phénomènes astrophysiques jusqu’ici...
La hausse des émissions protoxyde d’azote (N2O), causé par l’utilisation d’engrais dans...
Le virus Zika s’est répandu à travers la planète au cours de la dernière décennie, causant...
Grâce à des impulsions ultracourtes et ultrastables de rayonnement ultraviolet extrême (UVX),...
Les ions sulfite sont fortement toxiques pour les êtres vivants et doivent être convertis en...
Une équipe de chercheurs a démontré qu'une sphère diffusant la lumière, dotée d'une source...
Deux dinosaures figés dans la pierre ont rapporté à leurs "propriétaires" des millions de...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales