Posté par Adrien le Vendredi 15/03/2019 à 08:00
Une Chauve-Souris Cosmique en plein vol
Dissimulée dans l’un des plus sombres recoins de la constellation d’Orion, cette Chauve-Souris Cosmique déploie ses ailes brumeuses dans l’espace interstellaire, sur quelque deux années-lumière. Elle est illuminée par les jeunes étoiles nichées en son sein - bien qu’encerclées d’épais nuages de poussière, leur rayonnement baigne la nébuleuse. Trop faiblement lumineuse pour être aperçue à l’oeil nu, NGC 1788 révèle, sur cette image - la plus détaillée à ce jour - ses douces couleurs au Very Large Telescope de l’ESO.


Le Very Large Telescope (VLT) de l’ESO a cartographié une nébuleuse éthérée dans les sombres recoins de la constellation d’Orion (Le Chasseur) - NGC 1788, baptisée la Chauve-Souris Cosmique. Cette nébuleuse en réflexion en forme de chauve-souris n’émet pas de lumière - elle est en réalité illuminée par un amas de jeunes étoiles enfoui au sein d’épais nuages de poussière. Les instruments d’observation se sont nettement améliorés depuis la première détection de NGC 1788. Cette image acquise par le VLT offre la description la plus détaillée à ce jour de cette nébuleuse.

Cette nébuleuse fantomatique paraît isolée des autres objets cosmiques qui composent la constellation d’Orion. Toutefois, aux dires des astronomes, il semblerait qu’elle ait été sculptée par les puissants vents stellaires issus des étoiles massives situées à proximité directe. Ces flux de plasma porté à température élevée sont éjectés de la haute atmosphère des étoiles à des vitesses incroyables, sculptant les nuages qui isolent les étoiles naissantes de la Chauve-Souris Cosmique.

La première description de NGC 1788 incombe à l’astronome anglo-allemand William Herschel, qui la classa au sein du New General Catalogue (NGC) (1), un catalogue qui, ultérieurement, constitua la base de l’un des catalogues les plus étendus d’objets du ciel profond. Une splendide image de cette petite nébuleuse faiblement lumineuse avait déjà été acquise par le télescope MPG/ESO de 2,2 mètres de diamètre opérant depuis l’Observatoire de La Silla de l’ESO. Cette nouvelle image la relègue aux oubliettes. Figées en plein vol, les ailes poussiéreuses de cette Chauve-Souris Cosmique ont été capturées, dans les détails les plus fins, à l’occasion du vingtième anniversaire de l’un des instruments les plus polyvalents de l’ESO, le FOcal Reducer and low dispersion Spectrograph 2 (FORS2).

L’instrument FORS2 équipe Antu, l’un des télescopes de 8,2 mètres du VLT à l’Observatoire de Paranal. Sa capacité à imager de vastes régions du ciel en montrant des détails exceptionnels en a fait un instrument particulièrement prisé de la flotte d’instruments scientifiques de pointe de l’ESO. Depuis qu’il a capté sa première lumière voici 20 ans, FORS2 s’est forgé la réputation de “couteau suisse des instruments d’observation”. Ce surnom s’explique au travers de sa vaste palette de fonctions (2). La polyvalence de FORS2 dépasse le cadre d’une utilisation purement scientifique - sa capacité à capturer de magnifiques images de qualité élevée telle celle-ci en fait un instrument particulièrement utile à la sensibilisation du grand public.

Cette image fut acquise dans le cadre du programme des Joyaux Cosmiques de l’ESO dont l’objectif est de produire, au moyen des télescopes de l’ESO, des images intéressantes, intrigantes ou visuellement attrayantes d’objets célestes, à des fins de transmission et de diffusion auprès du grand public. Le programme utilise du temps de télescope qui ne peut être dévolu aux observations scientifiques et, grâce à FORS2, produit des images époustouflantes de certains des objets les plus surprenants du ciel nocturne, telle celle de cette nébuleuse en réflexion. Dans l’éventualité où les données recueillies pourraient présenter un intérêt scientifique, ces observations sont sauvegardées et mises à disposition des astronomes au travers des archives scientifiques de l’ESO.

Notes

(1) En 1864, John Herschel publia le Catalogue Général des Nébuleuses et des Amas sur la base de catalogues étendus, composés de plus cinq mille objets étonnants du ciel profond. Vingt-quatre années plus tard, ce catalogue fut enrichi par John Louis Emil Dreyer et publié sous l’intitulé Nouveau Catalogue Général des Nébuleuses et des Amas d’Etoiles (NGC), un ensemble complet d’objets du ciel profond.

(2) Outre sa capacité à imager de vastes régions du ciel avec une résolution élevée, FORS2 se distingue au travers de sa capacité à établir le spectre de multiples objets du ciel nocturne et à analyser la polarisation de la lumière qu’ils émettent. Les données issues de FORS2 donnent chaque année lieu à la publication de plus de 100 articles scientifiques.
Dernières news
Les échinodermes, parmi lesquels on compte les oursins, étoiles de mers, concombres de mers, ophiures et lys de mer sont probablement l'un des groupes les plus...
Nougat, l’insert supraconducteur à haute température critique (SHT), fruit d’une collaboration CEA-CNRS, a atteint un champ magnétique central de 32,5 teslas...
Des chercheurs de l’UNIGE ont découvert que des bactéries parvenaient à survivre dans des sédiments de la Mer Morte à plus de 400 mètres de profondeur, malgré...
En 2016 des scientifiques du CNRS ont démontré que le blob (Physarum polycephalum), un organisme unicellulaire dépourvu de système nerveux, pouvait apprendre à ne...
La collaboration STEREO, à laquelle sont associés le LPSC à Grenoble et le LAPP à Annecy, a présenté ses derniers résultats fin mars lors des Rencontres de...
Dans le cadre d'un projet collaboratif Horizon 2020 FET-OPEN (INITIO), des scientifiques de toute l'Europe unissent leurs efforts pour mettre au point des "nez...
Une équipe d’astronomes dirigée par l’UNIGE a découvert cinq nouvelles planètes dont les périodes de révolution se situent entre 15 et 40 ans. Il aura fallu 20...
Le développement de matériaux verts performants est une préoccupation majeure de notre société pour faire face à l’épuisement des ressources fossiles. Pour la...
Des chercheurs de l’UNIGE ont découvert qu’une personne a davantage confiance en ses choix et les exécute plus vite lorsqu’elle poursuit des récompenses, mais...
Dans le cadre d'un grand projet de l'Union européenne, des experts de 14 institutions de dix pays européens ont passé trois ans à scruter la glace antarctique, à la...
En combinant des méthodes expérimentales de pointe (spectroscopie en rayonnement synchrotron), des chercheurs de l’Institut de minéralogie, de physique des...
Une équipe de scientifiques européens a créé un appareil qui, à l’image des plantes, permet de convertir le CO2, l’eau et la lumière du soleil en carburants et...
Contrairement aux jeunes de 10 à 19 ans, les moins de 10 ans ne profitent pas de l'immunisation induite par la pandémie de grippe H1N1 de 2009. De plus, les enfants...
Des chercheurs de notre institut s’intéressent aux effets de nanoparticules de TiO2 sur des modèles in vitro de cellules épithéliales intestinales. Ils soulignent...
Le géographe Jared Diamond a qualifié de "single most astonishing fact of human geography" le fait que les îles proches de la côte est-africaine (Madagascar et les...
Inscrire et relire des informations avec la plus grande densité de stockage possible est un enjeu permanent pour les données numériques. Dans ce travail, une nouvelle...
Les hémisphères gauche et droit du cerveau sont chacun responsables de fonctions particulières, comme par exemple le langage qui est localisé à gauche pour près de...
Il est maintenant largement accepté que les hommes anatomiquement modernes se sont hybridés avec leurs parents proches, les Néandertaliens et les Dénisoviens, lors...
Grâce à son expertise dans la réalisation de transistors cryogéniques à haute mobilité électronique, une équipe du C2N a permis à une équipe néerlandaise...
Une équipe internationale menée par des chercheurs du Laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique (LESIA, CNRS/Observatoire de Paris -...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales