Posté par Isabelle le Mardi 24/11/2020 à 13:00

Avoir le rythme dans la moelle !

L’activité locomotrice se caractérise par une succession de pas dont le rythme peut être régulé en fonction de nos envies, de nos besoins. Cependant les mécanismes neuronaux par lesquels le rythme est produit et régulé restent énigmatiques. Les scientifiques viennent d’identifier dans la moelle épinière deux conductances dont la dualité fonctionnelle, qui s’apparente à celle du yin et yang, est au coeur de la genèse du rythme locomoteur. Ces travaux font l’objet d’une publication dans la revue Plos Biology.

Figure: Représentation schématique d’un générateur du rythme locomoteur dans lequel le poids respectif de INap et de IM régule la fréquence des activités oscillantes des cellules pacemakers et donc de la vitesse de la marche.
© Jérémy Verneuil & Frédéric Brocard

A l'inverse de l'adage "qui se ressemblent s'assemblent", les opposés s'attirent comme deux aimants pour n’en faire qu’un. Les chercheurs viennent de démontrer l’existence au sein de la moelle épinière, berceau du rythme locomoteur, d’un duo de conductances que tout oppose et reste pourtant indissociable dans la fonction locomotrice.

Le rythme de la marche est généré par des neurones spinaux dont la particularité est d’osciller de façon autonome. Ainsi, ces cellules dites pacemakers passent tour à tour d’un état activé (dépolarisé) à un état de repos, à l’image du métronome oscillant entre deux positions diamétralement opposées. Les chercheurs viennent de découvrir que cet état dit "bistable" résulte de l’activation alternée d’une conductance sodique persistante (INap), qui dépolarise le neurone, et d’une conductance potassique persistante (IM) qui repolarise celui-ci. Une approche pharmacologique et l’invalidation d’un gène, ont permis d’identifier la nature du canal qui génère IM. Il s’agit du canal Kv7.2 dont l’expression, révélée par immunohistochimie, se concentre sur le segment initial de l’axone des neurones pacemakers de la marche. Cette expression se superpose à celle des canaux sodiques responsables de INap. La modélisation du réseau locomoteur adossée à une étude comportementale montre que le poids relatif de INap et de IM régule l’excitabilité des neurones pacemakers et la fréquence de la marche. Ainsi, le rythme décélère lorsque INap prédomine et réciproquement accélère lorsque IM prend le pas surINap.

Au-delà d’une meilleure compréhension des mécanismes cellulaires impliqués dans la genèse du rythme locomoteur, cette étude illustre la grande plasticité fonctionnelle de la moelle épinière. Reste à déterminer si un déséquilibre du couple moteur INap/IM contribue aux troubles de la marche observés dans de nombreuses pathologies.

Pour en savoir plus:
The M-current works in tandem with the persistent sodium current to set the speed of locomotion.
Verneuil J, Brocard C, Trouplin V, Villard L, Peyronnet-Roux J, Brocard F.
PLoS Biol. 2020 Nov 13;18(11):e3000738. doi: 10.1371/journal.pbio.3000738.

Laboratoire:
Institut de neurosciences de la Timone (INT) - (CNRS/Aix-Marseille Université) - Campus santé Timone. 27 boulevard Jean Moulin. - 13385 Marseille Cedex 5.

Contact:
Frédéric Brocard - Chercheur CNRS à l'Institut de neurosciences de la Timone (INT) - frederic.brocard at univ-amu.fr
Dernières actualités
Au cours du développement, les muscles se développent très fortement afin de produire les forces...
Réseau routier de la cellule, les microtubules sont des polymères biologiques rigides mais...
Les universités de Berne, Genève et Zurich ont fait des découvertes étonnantes sur la...
Comment peut-on savoir que l’odorat était important chez certains dinosaures ? En examinant une...
Certains enfants en retrait de leurs pairs courent davantage de risque d'avoir des problèmes...
Les nids de termites du genre Apicotermes possèdent l’une des architectures plus complexes parmi...
La façon dont la Terre et les autres planètes se forment est encore mal comprise. En observant...
Les écoliers émettent des aérosols dans leurs salles de classe, les aînés dans leurs...
Le cancer colorectal, un problème de santé publique majeur, nécessite l'identification de...
S’il ne fait pas de doute que le port du masque a un impact contre la COVID, il reste difficile...
Annoncé le 21 janvier 2021 au Centre de nanosciences et de nanotechnologies par Emmanuel Macron,...
Une étude récente réalisée à l’Université McGill et publiée dans la revue Environmental...
Trois nouveaux résultats pour la collaboration CUPID dans le cadre de la recherche de la double...
La proportion de dioxyde de carbone dans notre atmosphère est minime, ce qui est un des arguments...
Des chercheurs du CEA-Irig, en collaboration avec le CEA-Leti, ont mis en évidence l’existence...
Le pigment blanc appelé "blanc de plomb" utilisé par Léonard de Vinci a retenu l’attention des...
Une équipe de chercheurs dirigée par l’Université McGill a découvert une nouvelle espèce de...
Deux scientifiques du CNRS et de Sorbonne Université à l’Institut de mécanique céleste et de...
Depuis toujours ou presque, les paléontologues du Précambrien cherchent des traces de vie...
Le séisme du Teil du 11 novembre 2019 (Ardèche, vallée du Rhône) a généré un niveau de...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales