Posté par Redbran le Mardi 23/02/2021 à 13:00

Arpenter l’espace avec une précision extrême

Presque 40 ans de données collectées par un ensemble de 167 radiotélescopes distribués sur les cinq continents* ont été utilisées pour produire un repère de référence céleste ultra-précis. Les directions dans le ciel des quelques 4500 sources extragalactiques constituant le repère (quasars) ont été mesurées à près de 0,01 millionième de degré grâce à la technique de radio-interférométrie à très longue base (VLBI). Cette technique combine les signaux des différents radiotélescopes pour former un interféromètre géant de la taille de la Terre, d’où des images d’une finesse inégalée et une précision extrême sur la position des sources.

L'antenne de Yebes en Espagne, l'un des 167 radiotélescopes ayant contribué aux observations

De par leur distance, les quasars n’ont pas de mouvements transverses et matérialisent des directions stables dans le ciel. Pris globalement, ceux-ci constituent une grille de points de référence quasi-parfaite, sur laquelle on peut ancrer la position de tout objet sur la sphère céleste.

Un tel repère est essentiel à la navigation des sondes interplanétaires, mais aussi au suivi des infimes variations de l’orientation de la Terre et de sa vitesse de rotation, des données cruciales au positionnement par GPS ou Galileo. Il permet aussi de consolider le référentiel terrestre défini par les positions géodésiques des radiotélescopes, contribuant par là-même à l’étude des mouvements de la croûte terrestre et au suivi du niveau des mers.

Les positions des quasars mesurées, confrontées avec leurs homologues dans le domaine optique tirés de la mission spatiale Gaia, vont aussi permettre de localiser relativement les émissions radio et optique dans ces objets et de mieux appréhender les processus physiques en jeu.

Ce nouveau repère a été adopté par l’Union Astronomique Internationale et l’Association Internationale de Géodésie sous l’appellation ICRF3 et constitue le nouveau standard en vigueur aujourd’hui en matière de repère d’espace pour l’astronomie et les géosciences. Il a été réalisé par une équipe internationale incluant des membres de l’Observatoire Aquitain des Sciences de l’Univers (LAB) et de l’Observatoire de Paris (SYRTE).

Distribution sur la sphère céleste des 4536 sources de l’ICRF3, superposée à une carte indiquant la localisation des 167 radiotélescopes ayant contribué à la réalisation du repère. Les inserts montrent la morphologie VLBI de trois des sources. © Bordeaux VLBI Image Database

Note:
(*) Ces données, dans leur très grande part, ont été acquises par l’IVS (International VLBI Service for Geodesy and Astrometry), le VLBA (Very Long Baseline Array) et le DSN (Deep Space Network), incluant également l’antenne de l’ESA située à Malargüe (Argentine).


En savoir plus:
The third realization of the International Celestial Reference Frame by very long baseline interferometry - Astronomy & Astrophysics, 644, A159. Patrick Charlot et al.
https://doi.org/10.1051/0004-6361/202038368
Dernières actualités
Mesurer la gravité à laquelle est soumise l'antimatière est un des défis actuels, avec pour...
Une équipe de l’UNIGE a étudié les cendres des éruptions volcaniques et a découvert deux...
La grande majorité des exoplanètes géantes (les planètes 100 fois plus lourdes que la Terre)...
"Préserve et répare la peau". "Retarde l’apparition des rides". C’est ce que promettent les...
En étudiant les génomes de plus de 20 000 personnes, une équipe met en lumière les liens...
À l’été 2009, un navire allemand était devenu le premier navire commercial à emprunter la...
Ceux qui cherchent un exemple qui illustre bien comment la génétique et le milieu de vie peuvent...
Lorsqu’on dit que "le vaccin a un taux d’efficacité de 95%", cela ne veut pas dire que "5% des...
Les chercheurs des instituts Jacob et Joliot du CEA ont amélioré le suivi de l’inflammation des...
On s’interroge beaucoup sur l’utilité du séquençage des virus SARS-CoV-2 de patients...
Impossible de faire atterrir en douceur un rover ou une sonde spatiale sur Mars sans intelligence...
Un chercheur de l’UNIGE a compilé toute la littérature des cinq dernières années liant...
Pour la première fois, la combinaison de deux techniques d’imagerie permet de visualiser et de...
Les matériaux photoactifs utilisés dans les OLEDs, l’imagerie médicale ou certains dispositifs...
Le volcan Merapi, situé à Java en Indonésie, voit régulièrement des dômes de lave...
Des chiens ont accompagné certains des premiers habitants des Amériques, il y a 16 à 17 000...
Les villes favorisent des pratiques propices à la dissémination et au développement de certains...
La spintronique offre des solutions nouvelles à la réalisation de composants mémoire et logique...
Une équipe du SCCL a découvert que les lymphocytes T CD4, qui jouent habituellement un rôle de...
Au cours de ces dernières décennies, il a été observé que la banquise s’est étendue au...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales