Posté par Adrien le Jeudi 08/08/2019 à 08:00
Anatomie d'une mouette cosmique
Colorée et vaporeuse, cette collection d'objets fascinants est connue sous le nom de nébuleuse de la Mouette, nommée pour sa ressemblance à une mouette volante. Composée de poussière, d'hydrogène, d'hélium et de traces d'éléments plus lourds, cette région est le berceau chaud et énergétique de nouvelles étoiles. Les détails remarquables capturés ici par le télescope de sondages du VLT (VST) de l’ESO, révèlent les objets astronomiques individuels qui composent l’oiseau céleste, ainsi que les éléments plus fins qui s'y trouvent. Le VST est l'un des plus grands télescopes de sondages au monde observant le ciel en lumière visible.


Les principaux composants de la mouette sont trois grands nuages de gaz, le plus caractéristique étant Sharpless 2-296, formant ainsi les "ailes". S'étendant sur environ une centaine d’années-lumière d'un bout d'aile à l'autre, Sh2-296 affiche des matériaux incandescents et des bandes de poussière sombre qui se tissent parmi des étoiles brillantes. C'est ici un bel exemple de nébuleuse à émission, en l'occurrence une région HII, indiquant la formation active de nouvelles étoiles, que l’on peut voir saupoudrant cette image.

Ce sont les radiations émanant de ces jeunes étoiles qui donnent aux nuages leurs couleurs fantastiques et les rend si accrocheurs, en ionisant le gaz environnant et en le faisant briller. Ce rayonnement est également le principal facteur qui détermine la forme des nuages, en exerçant une pression sur la matière environnante et en la sculptant selon les morphologies fantaisistes que nous voyons. Comme chaque nébuleuse a une distribution unique d’étoiles et peut, comme celle-ci, être composée de plusieurs nuages, elles se présentent sous diverses formes, faisant appel à l'imagination des astronomes et évoquant des comparaisons avec des animaux ou des objets familiers.

Cette diversité de formes est illustrée par le contraste entre Sh2-296 et Sh2-292. Cette dernière, visible ici juste en dessous des "ailes", est un nuage plus compact qui forme la "tête" de la mouette. Son principal élément est une étoile gigantesque, extrêmement lumineuse appelée HD 53367, 20 fois plus massive que le Soleil, ici visible comme "l’oeil» perçant de la mouette. Sh2-292 est à la fois une nébuleuse à émission et une nébuleuse à réflexion; une grande partie de sa lumière est émise par le gaz ionisé qui entoure ses étoiles naissantes, mais une quantité non négligeable est également réfléchie par des étoiles extérieures.

Les bandes sombres qui interrompent l'homogénéité des nuages et leur donnent de la texture sont des bandes de poussière, des canaux de matière beaucoup plus denses qui cachent une partie du gaz lumineux se trouvant derrière eux. Les nébuleuses comme celle-ci ont des densités de quelques centaines d'atomes par centimètre cube, beaucoup moins que les meilleurs vides artificiels sur Terre. Néanmoins, les nébuleuses sont encore beaucoup plus denses que le gaz à l'extérieur dont la densité moyenne est d'environ 1 atome par centimètre cube.

La Mouette se situe le long de la frontière entre les constellations de Canis Major (Le Grand Chien) et de Monoceros (La Licorne), à une distance d’environ 3 700 années-lumière dans un bras de la Voie Lactée. Les galaxies spirales peuvent contenir des milliers de ces nuages, presque tous concentrés le long de leurs bras spiraux.

Plusieurs nuages plus petits font également partie de la nébuleuse de la Mouette, y compris Sh2-297, qui est une petite addition noueuse à l’extrémité de «l’aile» supérieure de la mouette, Sh2-292 et Sh2-295. Ces objets sont tous inclus dans le catalogue Sharpless, une liste de plus de 300 nuages de gaz incandescents compilés par l'astronome américain Stewart Sharpless.

Cette image a été prise à l'aide du VLT Survey Telescope (VST), l'un des plus grands télescopes au monde qui observe le ciel en lumière visible. Le VST est conçu pour photographier rapidement et en profondeur de grandes zones du ciel.
Dernières news
Fruit d'une collaboration ESA-NASA associant notamment le Cnes, le CNRS et le CEA, la sonde Solar Orbiter a décollé le 9 février 2020 depuis le centre spatial Kennedy...
On entend souvent les mères raconter que leurs premières rides ou leurs premiers cheveux blancs sont apparus après avoir eu un enfant. Qu’on se le dise: enfanter,...
Une expérience menée auprès de l'installation ISOLDE du CERN montre que le noyau du 222Ra (isotope du radium) a la forme d'une poire. La plupart des noyaux ont la...
"Le pourquoi du sexe" reste encore aujourd’hui une des grandes questions évolutives. La découverte de lignées asexuées chez des espèces animales considérées...
En analysant les images du relevé LoTSS (LOFAR Two Meter Sky Survey), une équipe comprenant un astronome de l’Observatoire de Paris - PSL a découvert des ondes...
Des chercheurs de l’UNIGE et de l’Université de Manchester ont découvert des structures basées sur des matériaux bidimensionnels qui permettent d’émettre de...
Une collaboration entre biologistes et physiciens a permis de décrypter une étape clé de l’infection causée par le méningocoque, un pathogène humain responsable...
Des chercheurs de l’UNIGE et de CY Cergy Paris Université démontrent que les situations présentes évoquent en mémoire des situations passées qui partagent des...
Des scientifiques testent l’expérience NA61/SHINE du CERN avec un appareil construit en briques Lego. Le complexe d’accélérateurs du CERN permet aux...
Une nouvelle étude d’apprentissage automatique suggère la présence d’au moins neuf « expressions » de genre La terminologie conçue pour expliquer et...
Optimiser Euclid: une corrélation croisée entre les observables Pour mesurer les paramètres cosmologiques, le télescope spatial Euclid utilisera deux sondes...
Par Gillian Woodford Une forme de stéatose hépatique qui touche fréquemment les patients atteints du VIH peut être traitée en toute sécurité au moyen de la...
Une équipe internationale d’astronomes comprenant des chercheurs de l’Observatoire de Paris - PSL a obtenu en décembre 2019 une image de la surface de la célèbre...
Océans: la fragmentation des particules joue un rôle majeur dans la séquestration du carbone Une équipe franco-britannique pilotée par le Laboratoire...
La vie en ville peut faire évoluer les populations urbaines différemment des autres. Des chercheurs du laboratoire Biogéosciences (CNRS/EPHE/Université de Bourgogne)...
Les télescopes de l’ESO scrutent la baisse de luminosité de surface de l’étoile Bételgeuse Grâce au Very Large Telescope (VLT) de l’ESO, les astronomes ont...
Une initiative de l’UE a publié un rapport sur les solutions et recommandations adoptées pour répondre aux préoccupations environnementales liées à la production...
"Travailler l’imaginaire est l’une des parties qui m’intéresse le plus dans ma recherche. Si on avait une géométrie qui n’est pas comme la géométrie plate...
Un progrès important vient d'être réalisé en développant un algorithme permettant de calculer le problème quantique à N corps jusqu’à l’ordre 15, très...
L’organisation tridimensionnelle des chromosomes doit être régulée afin d’assurer le bon fonctionnement de processus biologiques tels que la transcription, la...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales