Posté par Adrien le Lundi 23/03/2020 à 09:00

Une aile fossilisée: source de renseignements sur la biodiversité du Labrador durant le crétacé

Une aile d’insecte fossilisée découverte dans une mine abandonnée du Labrador a permis à des paléontologues de l’Université McGill et de l’Université de Gdansk d’identifier une nouvelle espèce de « cigale velue » ayant vécu il y a environ 100 millions d’années.

Le Maculaferrum blaisi,caractérisé dans une étude publiée dans Acta Palaeontologica Polonica, est le premier insecte hémiptère (punaise) découvert à la formation de Redmond, un gisement fossilifère de l’époque du crétacé situé près de Schefferville, au Labrador.

Aile d’insecte fossilisée

Alexandre Demers-Potvin, étudiant à la maîtrise sous la supervision du professeur Hans Larsson, directeur du Musée Redpath de McGill, souligne qu’une seule aile a suffi à identifier la famille de l’insecte.

« Nous avons pu démontrer facilement que l’insecte appartenait à la famille des Tettigarctidae grâce au motif formé par les nervures sur son aile », explique M. Demers-Potvin, qui est aussi explorateur National Geographic (2018).

Le nom générique Maculaferrum vient du latin macula (tache), en raison du motif tacheté de certaines parties de l’aile, et ferrum (fer), en raison de la teneur élevée en fer des roches rouges du site de Redmond. Le nom de l’espèce blaisi a quant à lui été choisi en l’honneur de Roger A. Blais, qui a mené la première étude sur la formation de Redmond et ses fossiles en 1957 alors qu’il travaillait pour la Compagnie minière IOC.

« Cette découverte nous donne une meilleure idée de la biodiversité des insectes du site à l’époque du crétacé, une époque antérieure à l’extinction des dinosaures, ajoute M. Demers‑Potvin. Elle montre aussi que des espèces rares peuvent être identifiées à la mine de Redmond, et que celle-ci mérite donc l’attention des paléontologues. »

« Cette découverte est captivante puisqu’elle a pris place dans le lieu où on trouve les fossiles d’insectes les plus anciens et les plus diversifiés au Canada. C’est aussi d’une époque passionnante où s’est produite une explosion de plantes à fleurs et d’insectes pollinisateurs qui sont à l’origine des écosystèmes terrestres que l’on connaît aujourd’hui », précise le professeur Larsson.
Dernières actualités
Semblable à un papillon avec sa structure symétrique, ses belles couleurs et ses motifs...
Les glioblastomes, les tumeurs cérébrales primaires les plus agressives et les plus répandues...
A partir de données de collisions, Rémi Bougault, ses coéquipiers de la collaboration INDRA et...
Reconnaitre individuellement les oiseaux grâce au motif de leur plumage, voilà une tâche ardue...
Pouvoir analyser jusqu’à environ 30 000 échantillons par jour: c’est ce que visent des...
Une collaboration internationale entre des télescopes au sol et en orbite éclaire l’un des...
Jeudi 30 juillet 2020, succès du lancement de la mission Mars 2020 depuis Cap Canaveral en Floride...
Une étude internationale vient de démontrer pour la première fois par quel biais l’ocytocine,...
Une étude sous presse dans le journal européen Astronomy & Astrophysics montre que...
Des chercheurs de l’Université McGill ont découvert des organites bactériens qui jouent un...
Le Global Carbon Project (GCP) publie une analyse du bilan mondial des émissions de méthane à...
Les travaux de conception ont commencé pour ASTHROS (abréviation de Astrophysics Stratospheric...
Dans l’océan, la lumière solaire diminue graduellement dans les premières centaines de...
Lors de sa conférence de presse du 16 juillet 2020, l’Agence spatiale européenne a dévoilé...
Plusieurs bilans de mercure réalisé par différentes équipes indiquent qu’il y aurait une...
L’alchimiste n’a cessé pendant des siècles de tenter de transformer le plomb en or. Même si...
Une majorité de parents portent leur bébé du côté gauche. Une étude montre que c’est aussi...
Les organismes doivent faire face à des stress globaux comme le réchauffement climatique ou...
Comprendre comment les plantes se défendent face aux agents pathogènes est primordial pour aller...
Si l’on conçoit difficilement des champs magnétiques s'étendant à l'échelle d'une galaxie...
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL
sous le numéro de dossier 1037632
Informations légales